CHERCHEZ DANS CE BLOG

mardi 6 novembre 2007

FIRME BIEN ELEVEE AIME HACHE...

Le groupe britannique Pearson, qui possède le quotidien Financial Times, a annoncé lundi 5 novembre la vente des Echos à LVMH, pour 240 millions d'euros, au terme de plus de quatre mois de négociations exclusives. Opposés à la vente de leur journal au groupe de Bernard Arnault, les salariés ont voté pour la non-parution du titre mardi 6 novembre, en signe de protestation. Cette opération s'appelle "l'écho mort". Mais le sadique Arnault n'en a cure. Il tient à élever sa firme au plus haut et taille des croupières aux syndicats. Il pense transformer le titre "les Echos" en "les Ecolos" pour plaire à Borloo. La firme du luxe s'accapare donc un journal d'écologie économique". Champagne pour tout le monde !

LES MARINS PECHEURS METTENT LA PRESSION : ON PARLE DE BAR NIAIS !

A LeGuilvinnec (Finistère) Nicolas Sarkozy, qui était accompagné par le ministre de l'Agriculture et de la Pêche Michel Barnier, a annoncé une "exonération totale" des charges patronales et salariales durant six mois "reconductibles".

- Je vous le promets, chers pêcheurs, le temps de mettre en place un mécanisme de compensation pérenne pour faire face aux hausses du prix du gazole !
- Y'a intérêt car sinon notre métier pèche par rentabilité !
- Ouais, et si tu tiens pas tes promesses on te promet, dans ce cas, billot !
- Allons, du calme messieurs, baissez d'un thon, bon je vous quitte car je vais voir mon ami Bush !
- Quoi, cette espèce de maquereau qui veut intervenir en tous lieux (noirs)
- Ben oui, je m’incruste assez bien à la Maison Blanche où Georges m'est tout ouïe !
- Et votre Airbus ça consomme combien d'équivalent litres gazole ? Hum ?
- Bon ça va ! A présent laissez moi passer !
Et le petit Nicolas partit, laissant la poisse aux niais.