CHERCHEZ DANS CE BLOG

jeudi 27 août 2009

HOMMAGE A TED KENNEDY

Poignée de mains (droites) entre Ted et Pompidou (une
époque révolue !! Je vous parle d'un temps que les moins
de vingt ans...etc...)

Le sénateur démocrate Edward Moore Kennedy (dit Ted Kennedy) élu depuis 1962, est mort, mardi 25 août, peu avant minuit (6 heures, heure française) à l'âge de 77 ans. Il souffrait d'une tumeur au cerveau, diagnostiquée en mai 2008.

C'est la fin d'une dynastie : celle des Kennedy. Après l'assassinat de ses deux frères, JFK en 1963 et Robert en 1968, il avait voulu à son tour être Président mais un accident terrible l'en empêchera..

Il se contentera d'être Sénateur et après 32 ans de participation, il deviendra président de la commission du travail et des ressources humaines du Sénat et parrainera la réforme du système de l'Etat-providence, pilier de toute administration démocrate depuis la crise économique de 1929.

Après l'intervention américaine en Irak, en 2003, il s'opposera à George W. Bush, l'accusant d'avoir sciemment exagéré la menace irakienne pour donner un alibi à la guerre. Il comparera ainsi Bush à Nixon et l'Irak au Vietnam. Rien que pour cette dernière remarque j'ai cru bon rendre hommage à l'homme.

Pas facile de vivre à l’ombre de ton frère
Ce frangin Président, au charisme effréné
L’espoir américain par son souffle incarné
JFK l’adulé et sa part de mystère...

A l’ombre de ce frère aux idylles pastelles
Avec un ange blond, icône hollywoodienne
Tu attendais ton tour dans l’ère politicienne
Il ne viendra jamais sous les nues criminelles.

Dallas, sombre Dallas, où le destin tragique
Signe d’un trait de sang la fin de ton héros !
Et puis cinq ans plus tard c’est ton autre frérot
Robert qui connaîtra la tuerie fatidique !

De cette dynastie de brillants politiques
Il ne reste que toi, flambeau d’opposition
Mais l’alcool insolent de toi aura raison
Les deux mains au volant, pont de Chappaquiddick…

Plongée en eaux troublées dont tu réchapperas
Mais sans porter secours à cette passagère
Qui en mourra noyée, attisant la colère
D’un pays indigné qui longtemps t’en voudra.

Ta carrière est plombée par ce vil incident
Tu perdras les primaires dans le camp démocrate
Course à la Maison Blanche : tu la frôles et la rates
Il te faut faire le deuil d’être un jour Président…

Mais l’Histoire magnanime te repêche aussitôt
Pour défendre ton nom aux lèvres du Sénat
Et l’humble institution retient de tes éclats
De très nobles idées qui voyagent aussitôt.

Certaines auront le gain du chef d’œuvre accompli
Comme l’Anti-Apartheid pour sauver Mandela.
D’autres auront mis du temps pour se faire un combat
Ce système de Santé qu’Obama a repris !

Repose en paix bon Ted sous ton étoile claire
Malgré l’ombre tenace qui t’a discrédité
Sans être Président tu auras honoré
D’un esprit de sagesse la bannière étoilée…

NB : L'enterrement de Ted Kennedy aura lieu ce samedi 29 août 2009. Mickael Jackson attend toujours son tour !! Patience Mickael, ça vient !!