CHERCHEZ DANS CE BLOG

samedi 31 décembre 2011

EN 2012 ! ET JOYEUSE ANNEE A TOU(TE)S !!


L’année 2011 se termine avec son cortège de catastrophes en tous genres. Déjà on se prépare pour l’année 2012 qui devrait se terminer le 21 décembre selon certaines prévisions maya !

2012 sera aussi  l’occasion de glaner une date palindrome, occasion qui ne nous sera pas possible de rencontrer avant le 03.02.2030, soit pas avant 18 ans.

Une date palindrome est, vous l’aurez compris, une date qui peut se lire de gauche à droite comme de droite à gauche. En l’occurrence le 21.02.2012 en sera une et ça tombe bien : ce sera Mardi-Gras et on fera des crêpes pour fêter l’évènement !

Sinon, comme chaque année, il nous sera donné de fêter des anniversaires ou de commémorer des morts illustres.

- le 7 mars l’Assemblée Nationale tiendra une minute de silence à l’occasion de l’anniversaire des 80 balais de la mort d’Aristide Briand. Aristide fut brillant président du Conseil  et récipiendaire d’un petit prix Nobel de la Paix, en 1926. Il faut dire, qu’à l’époque, il cherchait la réconciliation entre la France et l’Allemagne sur les cendres de 1914-18.

- le 15 avril nous commémorerons les 100 ans de la disparition du Titanic dont on ne rappelle plus la dramatique épopée. On retrouvera la tronche de Di Caprio sur nos petits écrans.

- Le 12 mai France 2 (à moins que ce ne soit TF1) ressortira  des vieilles archives du Big Bazar (Style Maritie et Gilbert Carpentier) pour fêter les  70 ans de Michel Fugain.

- Le 4 juin des nostalgiques du troisième Reich défileront au pas de l’oie (pas de loi contre ça ?) pour se souvenir de la mort stupide de Reinhard Tristan Eugen Heydrich, adjoint d’Himmler et spécialiste de la solution finale. Mort stupide lors d’une ballade d’agrément aux alentours de Prague durant laquelle son cabriolet rencontra trois résistants tchèques à la grenade facile.

Le même jour on doit s’attendre à des contre manifestations commanditées par le CRIF et la LICRA avec des statistiques de participation allant du simple au triple selon qu’on soit policier ou manifestant.

- Le 23 juin, Zinedine Zidane soufflera ses 40 bougies et recevra de la part du Ministre des Sports du moment (Douillet si Pinocchio repasse, Noah si c’est  Flamby  mou qui l’emporte) un superbe maillot frappé du 10 et taché d’autographes de tous les membres du gouvernement.

- Le 29 juin je pleurerai personnellement les 40 ans de la mort de mon maître Bobby Lapointe. Mais je suis assuré qu’à Pézenas, sa ville chérie, les mouchoirs sortiront.

- Le 16 juillet, TF1 diffusera « Paradis pour tous » d’Alain Jessua  pour se rappeler le souvenir de Patrick Dewaere dont c’était le dernier film (titre prémonitoire !). TF1 doit absolument soigner son audimat ! Patrick nous a quittés le 16 juillet 1982, il y a 30 ans déjà !

- Le 8 juillet je terminerai mon paquet de Kleenex pour la commémoration de la demi-finale perdue à Séville face à l’Allemagne. C’était en 1982 : les prolongations, les tirs aux buts, l’agression du gardien allemand Schumacher contre Battiston, la reprise de volée magnifique de Marius Trésor, les larmes de joie de Giresse après son but splendide, mais pourtant inutile !! Ah, que de souvenirs !

- Le 2 août, TF1 (à moins que ce ne soit France 3) nous ressortira de jolies pages télévisées pour saluer la mort de Michel Berger en 1992. De son paradis blanc celui qui jouait du piano debout saura apprécier !

- le 12 septembre Michel Drucker accaparera un studio de France 2 pour souffler ses 70 ans. Il sera accompagné des mêmes qui nous font braire le dimanche après-midi, comme dirait ma voisine atrabilaire tendance hypocondriaque.

- le 29 septembre, Arte rendra hommage à Emile Zola pour les 110 ans de sa disparition. TF1 rediffusera « Germinal » et sur la cinq François Busnel  recevra Jean D’Ormesson (s’il vit encore) pour des lectures d’extraits des « Rougon- Macquart ».

- le 18 novembre,  les médias ne sauront plus à quel sein  se vouer. Certains chaînes se focaliseront sur les 90 ans de la mort de Marcel Proust quand d’autres axeront leurs pleurs sur la disparition du poète Paul Eluard, il y a de cela 60 ans. Dave nous fredonnera « Du côté de chez Swan » tandis que Lucchini psalmodiera « Liberté » accompagné par l’orchestre de Louis XV de Jordi Savall.

- le 22 novembre, la Chambre des députés et le Sénat réunis à Versailles fêteront  allégrement le 50ème anniversaire de la mort de René Coty. Ah Coty ! Le dernier président de notre quatrième république qui laissa le flambeau à notre grand Charles pour la naissance de la 5ème !!

- Enfin, le 6 décembre, Claude Chirac soufflera ses 50 bougies devant son père qui se demandera pourquoi elle veut mettre le feu à l’appartement.

Voilà, mais j’ai certainement omis quelques dates.

Mais ce qui est écrit est écrit comme dirait Ponce Pilate dans je ne sais plus quel évangile.

Cela dit je vous souhaite une très bonne année 2012 !!

Plein de bonheur malgré la crise !!

vendredi 30 décembre 2011

CHARADE 4


SUR LA PLANETE DES SINGES


Tandis que les Coréens du Nord faisaient de gros efforts pour larmoyer
lors des obsèques de leur dictateur Kim Jong-Il, on apprenait que le chimpanzé Cheetah venait de nous quitter.

Cheetah ! Oui ! Un chimpanzé et non pas la créole de la chanson de
Boby Lapointe qui se nomme Tchita ! Notez la différence d’orthographe, bon sang !!

Donc Cheetah est morte ! A l’âge de 80 ans ! Ce qui est exceptionnel car l’espérance de vie d’un chimpanzé est habituellement de 45 ans (selon l’INSEE mais de 47,56 ans selon l’OCDE).

Vous allez me dire : oui, bon, mais, heu, en quoi cette Cheetah, mis à part sa longévité, ferait la une de l’actualité !

Mais enfin ! Cheetah c’est le singe de Tarzan ! Un chimpanzé qui fit son apparition dans les grandes sagas hollywoodiennes de Tarzan la banane, et ce dès 1932. Et oui, avant de trouver femme, la délicieuse Jane, Tarzan fréquentait Cheetah !! Quand on est homme- singe on assume totalement !

Cheetah est donc morte, avec une longévité exceptionnelle. Kim Jong Il lui, est décédé à l’âge de 70 ans !! C’est moins bien que le chimpanzé ! Mais il est vrai que Kim Jong Il a dû subir des carences alimentaires lors de la pénurie qui frappa son pays entre 1995 et 1999. Il a failli faire partie des 200.000 morts déplorés à l’époque !

Et qu’on ne me dise pas que je pratique de la désinformation !!



Pleurez, pleurez, singes savants
Sous la neige obséquieuse
Larmoyez pour le grand gisant
Jouez nous les pleureuses.

Pleurez devant les caméras
Quitte à presser l’oignon
L’unique prise suffira
Comédiens soyez bons !

Jusqu’au mausolée Kumsusan
Suivez la limousine
Et le cercueil mégalomane
Aux essences divines.

Pleurez et tombez à genoux
En signe d’affliction.
Le roi des singes a mis les bouts
Fin des exhibitions.

Agrémentez le décorum
De brumes lacrymales
Ô vénérez ce Dieu fait homme
Dans l’ambiance hivernale.

Les vingt et un coups de canon
Lui jouent les chants d’honneur
Le chagrin mouille la nation
Pyongyang a mal au cœur.

Pleurez, pleurez, singes savants
En votre cinéma
Si loin des combats de Tarzan
Et des cris de Cheeta.

jeudi 29 décembre 2011

HADOPI SE MET A DOS IP

Un internaute resté anonyme affirme que 260 adresses IP ont téléchargé plusieurs types de fichiers, parmi lesquels de la musique, sur les réseaux de peer to peer. Le dernier album de David Guetta, "Nothing But The Beat" est notamment cité !!
A ceux qui pourraient répondre qu'il est facile d'usurper et de falsifier une adresse IP, le blogueur spécialisé Nikopik précise que « dans cette liste, de nombreux fichiers reviennent plusieurs fois, en transitant via des adresses IP différentes mais appartenant toujours au ministère. ».

La loi des grands nombres sans doute !

Si les informations relayées s'avèrent inexactes, la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi), en action depuis 2009, devra alors revoir son principe de fonctionnement !!

En effet, Hadopi se base sur les adresses IP pour rechercher les éventuels bandits du Net !
Et il ne peut y avoir deux poids et deux mesures ! D’un côté réprimander les petits pirates en se basant sur les adresses IP des contrevenants et de l’autre ignorer la légitimité des mêmes adresses lorsque les prétendus fraudeurs s’abritent sous les lambris de biens douillets ministères !!

Il ne peut y avoir deux poids et deux mesures, n’est-ce pas ?



Peut-on bien se baser sur les adresses IP
Pour punir l’imprudent qui a téléchargé
Délictuellement le dernier Julien Clerc
Comme ce nouvel album de la môme Jennifer ?

C’est bien ce que prétend notre loi Hadopi
Les IP y paient fort le statut d’ennemi
Délateurs en réseaux, balance des pirates
Grands dénonciateurs de nos vies scélérates.

Au sein du Ministère des culturalités
D’aucuns vont se trouver plutôt embarrassés
Les IP provenant des PC du Haut Lieu
Se seraient retrouvés en des fonds litigieux !

- Mais usurper l’adresse IP semble facile
Clameront les énarques de leurs timbres hostiles.
L’explication périt par tant de connections
Venant du Ministère : il y a présomption !

Quelques subordonnés de Frédo Mitterrand
Passent des sabliers à guetter sur l’écran
La fin du chargement par le bon peer to peer
Piratons mes amis ; jamais sûr n’est le pire.

Bravo mes doux messires, belle exemplarité
Quand recommandations de chez vous s’envolaient
Pour menacer de peine le petit délinquant
Vous bafouiez la loi de vos clics incessants !!

S’il demeurait ici cet unique reproche
Acquérir des fichiers sans ôter de la poche
De l’argent bien gagné sous des lambris pédants
S’il ne poussait ici que ce reproche ardent !

Mais voilà, beaux messires vous avez mal acquis
« Le Nothing But the Beat » de Guetta, le Nanti !
J’eusse attendu de vous d’autres choix culturels
Charger de la techno, désillusion cruelle !

Je vous croyez messires bien plus énamourés
De chansons thématiques, de Brel ou de Ferré.
Poésie de Brassens ou Voulzy l’enchanteur
La Valse de Chopin, la 3 en La mineur…

Franchement du Guetta ! Pourquoi pas Dorothée ?
Ou du Carla Bruni, celle d’avant l’Elysée !
Du Guetta ! Mais je rêve ! Les tympans se délitent !
Des sons électroniques contaminent l’élite.

Du Guetta ! Sacrebleu ! Mais quelle grégarité !
Frédo ton Ministère perd en solennité !!

mercredi 28 décembre 2011

TIENS, T'AURAS DU BOUDIN...


Le boudin blanc truffé d’orgueil
Supporte avec dédain
Le boudin noir portant le deuil
D’un minable porcin.

L’aristocratie des gourmets
Tolère avec froideur
Le prolétaire qui vient troubler
Le clavier des saveurs.

Ce noir obscur joue les mineurs
Et plante des bémols
Dans la mélodie du bonheur
Du blanc qu’on auréole.

Mais le negro spiritual
Revendique sa place
Tout en dansant la carmagnole
Au bon plaisir des masses.

Piqué par tant d’outrecuidance
Le boudin blanc s’aigrit
Dans un palais de bienfaisance
Aux jolies dents blanchies.

Le noir forcit les demi-tons
Altération des goûts
Le blanc n’est plus au diapason
Dans ce triste ragoût.

Le met trop nomme à son chevet
Cette sombre pitance
Que réagit l’immaculé
Par traits de véhémence.

Quand bon marché se fait l’écho
Des voix du paupérisme
Les triolets des aristos
Redoublent de lyrisme.

Et sur le clavier des saveurs
Fièvre cacophonique
Secoue les touches de froideur
Chaos gastronomique.

Conflit de clans, antinomie
Les lazzis vont bon train
C’était à parier : ce midi
Finit en eau de boudin.

C’était à parier : ce midi
Finit en eau de boudin.

jeudi 22 décembre 2011

PUBLIC D'AEROPORT TIQUE PUIS APPLAUDIRA HEROS AU PORTIQUE..


Après échec de négociations patronat-syndicats, les agents de sûreté ont entamé ce jeudi leur septième jour de grève  dans les aéroports, en cette période de grands départs inhérents aux  fêtes de fin d'année.

L'État a donc dû lancer la cavalerie légère (qui arrive toujours en retard dans les albums de Lucky Luke). Il a envoyé des brigades de  policiers et de gendarmes pour remplacer les employés grévistes.

Ce matin, des membres de la police des frontières (PAF) et de la gendarmerie du transport aérien (GTA) se sont ainsi rendus au terminal 2F de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle pour remplacer le personnel gréviste des sociétés de sûreté (principalement la Brinks).
Les policiers mobilisés vont «remplir les missions qui sont abandonnées par les grévistes», a précisé Michel-Antoine Thiers, du SNOP (Syndicat National des Officiers de Police). Ils vont «contrôler des voyageurs et des bagages qui présenteraient un caractère suspect», a-t-il poursuivi. Mais ils ne réaliseront pas les contrôles derrière les écrans qui demandent une formation spécifique, selon une source aéroportuaire.

Mais, évidemment,  ce n'est pas la réponse attendue par les syndicats. FO estime  que le gouvernement veut faire de la police républicaine une briseuse de grève. «L'Etat doit intervenir pour demander aux gestionnaires aéroportuaires de mieux répartir la taxe de sûreté aéroportuaire prélevée sur les billets, comme ça, on nous donne la possibilité de faire notre métier dans de bonnes conditions avec un salaire correct», a demandé Christine Hamiani, de la CGT.
 Au sixième jour de grève, les agents de sûreté des aéroports sont plus que déterminés  à obtenir une réévaluation de leurs salaires de l'ordre de 200 euros. «Nous gagnons 1543 bruts par mois. Avec cela nous travaillons le dimanche, nous avons des horaires décalés, nous commençons parfois à 4 heures du matin et sur une vacation 2000 passagers passent sous le portique», détaille une gréviste atrabilaire au demeurant hypocondriaque ascendant sagittaire.

Mme  Hamiani  a assuré que les grévistes ont voté en assemblée générale une poursuite du mouvement jusqu'au 31 décembre qui, selon elle, touche déjà Roissy, Orly, Lyon, Beauvais, Toulouse et Nice.

De belles pagailles en perspective…

Le père Noël est une ordure
Ca fait trop longtemps que ça dure
La grève dans les aéroports
Et ces vols empreints de reports.

Les agents de sécurité
Sabotent nos festivités
Les retards et les files d’attente
Nous rend l’humeur fort mécontente.

Mais que nous veulent ces gens qui tiquent
Qui nous contrôlent sous les portiques ?
Ne sont-ils pas assez payés ?
Peu lucrative la sûreté ?

Ils ont choisi le bon moment
Pour amplifier le mouvement
On se veut quiet or l’ire oit si
Mauvais échos d’Orly-Roissy.

Qu’elle ne peut qu’éclater soudain
Ils vont nous gâcher le sapin
Les retrouvailles en nos familles
La bûche et la dinde aux morilles.

Mais qui voit-on déambuler
Ces uniformes repassés
Cette martialité divine ?
Les policiers, ma chère cousine !!

Des policiers et des gendarmes
Voilà des corps que moindre alarme
Fait mouvoir pour notre salut
De grèves ils n’en ont jamais eu !

Et vive la maréchaussée
C’est plaisir de se faire fouiller
Sans endurer cet attentisme
Dicté par les rois du cynisme !!

Maudits soient-ils tous ces grévistes
Qui nous font décoller des pistes
Avec la colère du retard
Manquerait plus que le brouillard !

Le pire c’est qu’il faudra rentrer
La grève semble illimitée
Pour mon retour, non, point d’avion
Je prendrai mon train à Lyon !

Ce malgré les perturbations…

mercredi 21 décembre 2011

UNE LOI QUI GENE HAUT, SIDERE !!


Notre Ministre des Affaires européennes (du moins, ce qu’il en reste) un certain Jean Léonetti, a demandé à la Turquie de reconnaître le génocide arménien du début du XXème siècle comme un fait avéré de l’histoire. Non pas comme un détail.

A chaque fois qu’on la titille sur la question arménienne les Turcs se disent en boule ! Ils rentrent dans leur carapace hermétique et Ankara passe à autre chose !

Léonetti, par ailleurs père de la loi sur l’euthanasie passive qui porte son nom (n’y voyez aucun lien) insiste :

- Aujourd'hui, l'ensemble des peuples doivent être lucides et courageux et regarder leur histoire. Le génocide arménien, ça fait presque 100 ans que ça s'est produit, les responsables sont morts, c'est simplement une reconnaissance d'un fait historique que devrait faire la Turquie !

Mr Leonetti  a voulu démonter  les accusations formulées en Turquie sur des arrière-pensées électoralistes qui auraient conduit au dépôt de la proposition de loi visant à condamner la négation de génocides.

Mardi, le président turc Abudllah  Gül  avait failli en avaler son tréma ! Il avait exhorté la France à oublier cette proposition de loi "inacceptable" que les députés français doivent voter jeudi.

Là encore Léonetti répliqua :

- Si c'était pour faire voter la communauté arménienne de France je pense que l'opposition ne voterait pas  le texte sauf les inconditionnels de Charles Aznavour ! Or les socialistes vont voter cette proposition de loi qui émane d'un député, pas du gouvernement ! De plus ce texte  ne vise pas directement la Turquie (mais) l'ensemble des génocides !

Cette proposition de loi  prévoit un an de prison et 45.000 euros d'amende en cas de négation d'un génocide reconnu par la loi. Elle a été déposée à l'initiative de Valérie Boyer députée UMP des Bouches-du-Rhône.

L'examen de ce texte est prévu jeudi à l'Assemblée. Le gouvernement avait la possibilité de le retirer de l'ordre du jour. La France reconnaît le génocide arménien depuis la loi du 29 janvier 2001.

La Turquie admet que jusqu'à 500.000 personnes sont mortes entre 1915 et 1917. Mais  Ankara part du principe  qu'elles  font partie des pertes inévitables  de la Première Guerre mondiale.  

Ah, la première guerre mondiale ! Celle mon colon que j’voudrais faire c’est la guerre de 14-18 chantait le brave Georges tout en mordillant sa pipe. Une vraie boucherie dans laquelle de petits esprits génocidaires ont fleuri sur tous les champs d’horreur.

Que les Ottomans aient profité de la grande conflagration pour tuer un peu plus d’Arméniens que ne le prévoyait la tragédie martiale n’apparaît plus une vérité contestable.

Mais une loi française n’empêchera jamais les Turcs de nier le poids de leur passé à travers les manuels d’Histoire adressés aux petits écoliers d’Istanbul, d’Ankara ou d’Ephèse.

Il faut du temps pour qu’une Nation reconnaisse ses torts. La France, par la voix de notre brave Jacquou, aura mis 53 ans pour reconnaître sa participation dans la déportation des Juif, les arrestations par la Police française et l’internement provisoire des victimes au Vel d’Hiv !

Laissons du temps au temps comme dirait l’autre. Un jour le peuple turc, si fier d’être élevé au rang de modèle pour les pays arabes avides de démocratie, saura faire le pas et reconnaître que ses ancêtres ont commis l’irréparable. Je veux y croire.

Pour ce qui nous concerne, votons cette loi. Elle devrait faire réfléchir ceux qui se laissent bercer par le révisionnisme ou le négationnisme. Suivez mon regard…

mardi 20 décembre 2011

MAM AUX MI CROCS RESSENT DES FAIMS...


Depuis quelques jours MAM (Michèle Alliot-Marie) se refait une santé médiatique. Elle reprend de la voix pour s’exprimer sur tout et sur rien. J’en ai profité pour l’inviter sur mon blog afin de lui soutirer son avis sur les quatre décès qui ont émaillé la chronique chronologique de cette fin d’année.

Fabiano : Bonjour MAM, comment allez-vous depuis l’affaire tunisienne ?

Mam : Ça va, très bien, je me suis requinquée  à St Jean-de-Luz et je pète la forme ! Et ce malgré la crise. Mais, je sens que notre champion de Nicolas va nous sortir du guêpier.

Fabiano : Oui, heu, bon, enfin. Je ne vous ai pas invitée pour parler de politique…

Mam : Ah ! C’est dommage ! Il n’y a que ça de vrai pourtant…

Fabiano : Nous sommes convenus de parler des grands disparus de ces derniers jours.

Mam : C’est vrai ! C’est bien triste ! Il ne méritait pas cela !

Fabiano : Mais de qui parlez-vous ?

Mam : Mais de Ben Ali, bien sûr !

Fabiano : Ben Ali ? Mais, enfin, il n’est pas mort !! Vous devez confondre avec Kadhafi !

Mam : Non, non ! Je vous parle de Ben Ali ! Il est mort ! Enfin, c’est tout comme ! Voyez à présent où en est son pays ! Ça va être le retour des barbus, je vous le dis tout net !

Fabiano : Oui, bon, heu. Parlons de nos vrais disparus. Commençons par Dubillard !

Mam : Vous voulez jouer au billard ? Je ne suis quand même pas venu pour pousser les bouboules avec la queue…

Fabiano : Non ! Dubillard ! Dubillard Roland ! Un grand comédien mort le 14 décembre ! Egalement auteur de pièces de théâtre : « les nouveaux diablogues », « le bain de vapeur »…

Mam : Vous voulez prendre un bain de vapeur ?

Fabiano : Non ! Que diable ! C’est le titre d’une pièce de Robillard ! Un excellent créateur de pièces de théâtre !

Mam : Ah, oui ! Il est mort ! Mais il ne s’appelle pas Robillard ! Son nom est Vaclav Havel. Et, si je ne m’abuse  il est Tchèque et non pas français ! Et il n’est pas mort le 14 mais le 18 décembre. Je le sais : j’ai reçu un faire-part en tant qu’ancienne pensionnaire du Quai d’Orsay ! Ah, quel homme c’était ! D’abord un dissident contre l’oppression soviétique puis un merveilleux Président pour la Tchéquie ! On le pleure énormément à Prague. D’ailleurs il y a beaucoup de gens qui pleurent en ce moment dans le Monde. Vous avez vu les pleureuses de Corée du Nord ! On se croirait dans une tragédie d’Eschyle avec son cœur de suppliantes. Tout cela parce qu’un dictateur a été terrassé par une crise cardiaque et que son fils ne semble pas bien malin pour lui succéder !

Fabiano : Oh, la, chère Mam ! Vous parlez de Kim-Jong II ! Oui, il est mort lui aussi ! Mais vous allez trop vite ! J’ai à peine effleuré le cas de ce pauvre Dubillard que déjà, en moins de temps qu’il n’en faut pour que je reprenne ma respiration, vous m’avez sorti les décès de Vaclav Havel et de Kim-Jong II ! On va recadrer si vous le souhaitez ! C’est moi qui pose les questions et qui oriente la discussion sur tel ou tel disparu. C’est bon ? Mais qu’est-ce encore que cette musique ?

Mam : Oh, veuillez m’excuser ! J’ai laissé allumer mon portable. Je sais cela ne se fait pas ! Je vais éteindre !

Fabiano : Heu, si je ne me trompe, il me semble que cette musique ne m’est pas inconnue. Les dix premières notes que j’ai cru entendre m’ont suggéré l’amorce d’une chanson de Césaria Evora. Je me trompe ?

Mam : Quel talent, cher ami ! Si peu de notes et déjà la découverte d’un morceau ! Oui c’est du grand Evora que j’ai téléchargé sur mon portable. C’est mieux que mon ancien « tiens t’auras du boudin » que m’avait  conseillé Hervé Morin. Ah, Césaria Evora ! La perle du Cap Vert ! La grande chanteuse du fado aux pieds nus ! J’ai acheté tous ses disques dès que j’ai appris sa disparition ! Vous savez qu’elle a été décorée de la Légion d’Honneur sur le souhait de mon copain Jacquou. Ah, pauvre Jacquou, condamné à son âge ! Même avec sursis, deux ans c’est deux ans !! Il ne va jamais sans remettre ! Il risque d’en mourir !!

Fabiano : Bon, heu, si on reprenait au début. Nous parlions de Dubillard. Ce grand monsieur du théâtre a notamment sorti la citation suivante : « Etre une femme dispense au moins d’en avoir une ». Qu’en pensez-vous ?

Mam : C’est d’une misogynie sans borne ! C’est Dubillard ça ? Je préfèrerais qu’on parlât plutôt de Vaclav Havel ! Lui au moins ne disait pas de connerie ! Par exemple il a dit : »La vraie politique est simplement le service du prochain ! »

Fabiano : Ah ! Vraiment ! Et vous prenez à votre compte cette citation ?

Mam : Plus que jamais ! Toute ma vie politique s’est tournée vers le prochain ! Qu’il soit Français, Tunisien,  Israélien, Palestinien, Allemand, Belge, Tunisien…

Fabiano : Vous venez de citer deux fois « Tunisien » !

Mam : Ah ? C’est possible ! J’espère que je n’ai pas de problème neurologique comme mon pauvre Jacquou ! Quand je pense qu’il a dit de voter Hollande ! Hollande ! Cet incapable qui se permet de critiquer notre cher Nicolas !! Mais Hollande serait incapable de gérer la crise de l’euro !! Il ne tient même pas son cap vert avec la blonde à lunettes rouges. Tiens, en parlant de Cap Vert on pourrait avoir une pensée pour Césaria Evora ! Vous savez qu’elle vient de disparaître ! Quelle perte immense ! Elle avait une voix ! Si tous les Français pouvaient avoir la même voix pour notre Nicolas ce ser..

Fabiano : On pourrait éviter de dévier sur la politique nationale, s’il vous plaît ? Oui, parlons de Césaria puisque vous ne souhaitez pas évoquer Dubillard !

Mam : Mais vous allez me lâcher avec votre Dubillard ! Je ne le connais pas votre phallocrate dramaticaustique  à la noix !! Il a fait de la résistance votre Dubillard ? Il s’est battu contre les chars russes durant le printemps de Prague, votre Dubillard ? Il a chanté du Césaria Evoria, votre Budillard ? Mais qu’est-ce que je raconte, moi ?

Fabiano : Vous semblez fatiguée Madame ! Pourtant vous avez davantage de temps pour vous reposer ! Vous n’êtes plus ministre que je sache !

Mam : Non ! Mais je suis quand même députée des Pyrénées-Atlantiques !!

Fabiano : Ah ? Je l’ignorais ! Mais, dites-moi, dans ce cas-là vous connaissez François Bayrou ?

Mam : Et comment !! Sauf qu’il représente la 2ème circonscription de mon cher département !

Fabiano : Et vous ?

Mam : Quoi, et moi ?

Fabiano : Vous représentez quelle circonscription ?

Mam : Mais la 6ème voyons ! Tout le monde le sait !! Mais dites-moi : vous ne deviez-pas m’interroger sur mes sentiments à l’égard des personnalités disparues ces derniers jours ?

Fabiano : C’est-à-dire que…

Mam : Taratata ! On reprend tout à zéro ! Il ne me reste que cinq minutes alors pressons !!

dimanche 18 décembre 2011

NOUVELLE THERAPIE


Un patient trop stressé
Vint dans mon cabinet
Il voulait apaiser
Sa brutale anxiété :

- Je vais au Honduras
Bon boulot, super place
Mais ça me fait flipper !
Pourriez-vous me soigner ?

J’aime Rennes et ses gens
J’aime tous mes patients
Mais ma bonne pratique
N’est pas l’anxiolytique !!

Je suggère des loisirs
Des bouquins, du plaisir
Des romans, du ciné
Théâtre et cabaret.

Pour cet homme angoissé
J’ai prêté volontiers
Un livre, un DVD
J’étais sûr du succès !!

Jamais il ne revint
Mais je sus d’un voisin
Qu’il vivait sans tracas
A Tegucigalpa.

Ah, Duras et Resnais
Ont dû rasséréner.
Et ont su concilier
Honduras et Rennais !!

vendredi 16 décembre 2011

JACQUOU, REPRIS DE JUSTESSE...






Jacquou le Corrézien, notre ancien Président, a été condamné à 2 ans de prison avec sursis, un jugement dont il ne fera pas appel, même si l'ancien Elyséen "le conteste catégoriquement". C'est ce qu’a tenu à préciser son avocat Jean Veil :


-         J’en veille ! Il ne fera pas appel ! Il ne souhaite pas que l’appel vienne ; cette histoire le bassine suffisamment ainsi !

L'ancien maire de Lutèce a été déclaré coupable de « détournements de fonds publics », « d’abus de confiance » et de prise illégale d’intérêt » dans les deux volets de l’affaire inhérents aux fameux emplois fictifs de la ville susnommée.

Les griefs sont en lien avec de vieilles histoires qui remontent aux années 1992-95 !

Le procureur avait pourtant requis la relaxe générale de l'ex-maire en septembre dernier et de neuf autres prévenus.

Mais le vent à tourner. Entre-temps il y a eu la crise de l’Euro, le serrage de vis budgétaire, les risques de récession. Tout le monde doit faire des sacrifices ! Donc pas de relaxe même pour un très haut retraité de la Fonction Publique d’Etat.

Aussi, Jacquou devient le premier président de la République à être jugé en correctionnel et donc à être reconnu coupable. Il rentre ainsi dans le Guinness des records ! Ca s’arrose !!

Mais le pensionnaire intermittent du Conseil Constitutionnel se serait bien passé d’une fin de carrière aussi pitoyable. Etre condamné, même avec sursis, quel opprobre. Il aura passé près de 20 ans de sa vie à occulter la vérité, à ralentir le processus judiciaire par des manœuvres dilatoires, à nous assurer que cette histoire ferait « pschitt », à alléguer que toute cette rumeur n’était qu’ «abracadabrantesque» !! Tous ces efforts, en vain !

Il s’était rendu sympathique aux yeux de l’opinion publique par l’entremise de sa marionnette des Guignols de l’Info. Il nous avait émerveillés par son refus de partir en guerre contre l’Irak ! Il nous avait comblés en inaugurant son Musée du Quai Branly. Il nous avait émus par ses premiers tremblements et hésitations. Il nous avait bouleversés en se déclarant prêt à voter pour Hollande, son collègue corrézien !!

Toutes les vaches encore vivantes, qui ont eu la chance d’être caressées par le Maître, ne s’en remettent pas. Le lait va tourner, j’en ai peur !!

La fille de cœur de Jacques Chirac Anh Dào Traxel a déclaré, à la sortie du tribunal, "je crois que la décision est trop sévère pour lui".

Elle vient surtout trop tardivement et remet en lumière le problème de l’immunité du Président de la République !!

Mais je gage qu’une telle problématique passe largement après les préoccupations économiques au cours de la campagne présidentielle qui s’amorce.

jeudi 15 décembre 2011

TOUT TEMPS QU'AMONT ENERVA MARS...



Double-cliquez pour obtenir l'intégralité...

CETTE FOLIE MEURTRIERE...



Nordine Amrani avait reçu une convocation de la part de la police liégeoise, pour des affaires de mœurs. En redoutait-il les conséquences qu’il dût se lancer du haut de la falaise de l’irréparable ? 

Vers 12h30, en ce mardi 13 décembre, il fit exposer trois grenades et tira sur les passant qui déambulaient sur le long de la place Saint Lambert, toute égayée des ambiances de Noël. Puis il se donna la mort.

Quatre personnes ont péri dans ce massacre inopiné et incompréhensible (dont un bébé de 17 mois).

Une cinquième personne vient de succomber à ses blessures. Sur plus de 120 blessés, il en resterait une trentaine soignés jeudi matin dans des hôpitaux de la région liégeoise, dont une demi-douzaine en soins intensifs.

Cette tuerie rentre dans une série (déjà longue) des carnages aveugles du fait d’individus psychologiquement fragiles et détenteurs d’armes échappés de leur théâtre de guerre.

Au Danemark, en Norvège (cas Anders Behring Breivik), en France (hécatombe au Conseil Municipal de Nanterre en 2002), aux USA (dans les campus universitaires) le même scénario : un fou tue, sans qu’on sache vraiment pourquoi et en un temps fugace.

La folie n’a pas de limite, dit-on ! 

Aussi faudrait-il éviter qu’elle ne prenne trop souvent sa source dans les flots d’images violentes que nous assènent  les écrans médiatiques (reportages de scènes de violence en boucle) ou ceux des jeux vidéo type « film de guerre »  (il y a toujours moyen d’offrir d’autres cadeaux à vos enfants, pour Noël).

La folie violente et meurtrière naît de notre manque de recul à l’imaginer contagieuse…

La place Saint Lambert attendait la Noël
Dans son écrin de Lièges en douce Wallonie
Marchés illuminés dans les yeux éternels
De l’enfance ébahie sous des manteaux de pluie.

Ambiance illuminée, tout autant ce cerveau
Mais d’une autre clarté, inquiétante bougie
Qui met feu au combat et libère l’écho
De trois grenades sourdes aux désirs de la vie.

Trois étoiles morbides et des guirlandes folles
Projetées d’un canon dont la danse macabre
Teint de rouge le sol en viles auréoles.
Un pantin déréglé s’entortille et se cabre.

Point d’orgue à son ballet, le dément chorégraphe
En un saut de la mort fait tomber le rideau
Sur son cadavre froid l’implicite épitaphe :
« Il aima tant les armes qu’il en devint bourreau »

Arsenaux évadés par delà des frontières
Finissent sous la main d’un mortel angelot
Esprit déboussolé  par l’onde meurtrière
Qui propage ses vagues tant on en fait l’écho.

Reportage insidieux au sinistre parfum
En boucles diffusé sur l’écran fataliste
Oslo, Utoeya, campus américain
Autant de vies fauchées pour des yeux nihilistes.

Le voisin ne vit pas, il est pur abstraction
Silhouette falote d’un grand jeu vidéo
Tuons le maximum, rayons à profusion
Plus grand est le tueur dès qu’il meurt en héros…

Des larmes au bout de l’arme, la souffrance s’offrant
Aux visages assombris sous la voûte d’enfer
L’indicible s’arrime aux soupirs des passants
Et l’angoisse sournoise prend Noël à revers...

mercredi 14 décembre 2011

ENTRE DEUX VILLES PIMPANT VA LE TRAIN...



Depuis ce dimanche la SNCF a modifié  85 % de ses horaires.

Les raisons d’un tel chambardement ? Il faut rendre le trafic ferroviaire beaucoup plus fluide et plus moderne.

Les objectifs sont triples : fiabiliser un réseau de plus de 30.000 km de lignes dont 6.240 seront renouvelés jusqu’en 2016, mettre en place des lignes à grande vitesse (LGV) et faire évoluer les horaires et l’offre de sillons par le cadencement.

Ah, le fameux cadencement qu’a densément concocté Mr Pepy tôt (Pepy est le Président de la SNCF). Un bon cadencement c’est un métronome parfait d’exactitude suisse : un train cadencé part chaque heure à la même minute du même endroit pour la même destination).

Une véritable révolution des horaires. Des trains vont partir plus tôt, d’autres plutôt tard.

Depuis des mois la SNCF préparent les usagers. Simone ne cesse de lancer des messages sur les ondes radiophoniques : « Attention les enfants, le train de Chirac vers Soissons partira à 10 H 38, correspondance avec Clermont- Ferrand et Paris Bercy ! ».

Des horaires imprimés ont été mis à la disposition des usagers, dans toutes les gares, et se sont vus toucher par des ruptures de stocks.

Deux mille agents supplémentaires ont été dépêchés dès ce lundi. Repérables à leur gilet rouge ils seront présents dans les gares pour aider les paumés, les décalés de l’information, les amnésiques, les Alzheimer…

Il faut dire que la modification des horaires n’est pas une mince affaire. Elle va perturber la vie des adeptes du ferroviaire. Certains trains vont partir plus tôt, d’autres plutôt plus tard.

Des salariés devront quitter plus vite leur poste s’ils ne veulent pas rater le train. A défaut ils devront poireauter sur le quai durant une heure pour obtenir le suivant.

D’autres vont devoir se lever plus tôt et grignoter sur leur temps de sommeil. En effet, leur train démarrera désormais une demi-heure avant l’horaire habituel.

La situation est parfois si complexe, si difficile à gérer que d’aucuns ont préféré revenir à l’automobile afin d’être assuré d’arriver à leur travail sans dépendre du carcan d’un cadencement. Ont-ils envisagé qu’ils pourraient grossir les bouchons des périphériques ? Et bonjour pour les émissions de Co² !!

Dans ce grand chambardement d’heures et de minutes, un homme est sorti de l’ombre. C’est Dominique De Villepin. Il s’est mis sur les rails de la Présidentielle 2012 ! C’est une très bonne nouvelle pour…pour…en fait, je n’en sais rien ! C’est une bonne nouvelle ?

La question ne se pose pas pour Mme Trémol qui, les bras ballant et un nœud dans la gorge, voit filer sous son nez le train de 8H35 qu’elle prenait habituellement à 8H44 !

dimanche 11 décembre 2011

MODEM et MOTS D'AIMANTS...


Tandis que les Russes manifestent en masse de Moscou à Vladivostok contre les fraudes électorales du camarade Poutine et que les Socialistes Français se déchirent sur fonds de scandale dans les régions PACA et Nord Pas de Calais, notre brave François Bayrou rentre en campagne électorale.

Le candidat du Modem à la Présidentielle s'est intronisé en son fief béarnais, ce samedi, à Pau (Pyrénées-Atlantiques).

- Je vais me battre contre la crise. Avec elle le pire est né et hâte l’antique schéma de la rigueur spartiate. Oui, je vais combattre cette crise depuis Pau « l’éthique de la politique ». Oui, mes chers Palois je n’aime pas loi des marchés et je ferai tomber harnais sur les flancs fats des bourses mercantiles.

Il a mené tout son petit monde à un banquet, à l’image de Platon, mais pas spécialement pour discuter des choses de l’amour (quoique). Au menu, l’inévitable garbure, soupe régionale.

- Vive la garbure, notre soupe aux choux et aux légumes agrémentée de cuisses de canard, a lancé François tout en manquant s’étrangler avec un petit os mesquin. Avec la garbure, ça carbure !

Les invités n’ont pas applaudi à l’audition de ce calembour trop éculé et que le chef du Modem ressort chaque année. Mais ils ont écouté la suite du discours d’une durée d’une heure vingt. Il y a un net progrès. Il y a cinq ans notre bon François utilisait trois fois plus de temps pour articuler le même nombre de syllabes.

Le contenu du discours ? Rien de très nouveau. François n’est ni de droite ni de gauche. Il dénonce les affaires du PS et les magouilles de l’UMP. Ah si ! Une innovation : il faut acheter français pour relancer l’économie domestique du pays !

L’idée du candidat est de créer une marque unique pour tous les produits « made in France » heu, je veux dire « Fabriqués en France ». François propose le nom « ROUX ».

Le slogan sera donc : « Buy  ROUX ! »

Dans cette optique il sera fait entorse au règlement puisque l’expression sera franco-anglaise.

ROUX est l’acronyme de  Résistance de l’Offre Utilement Xénophobe

Certes,  il pourra y avoir des spécificités locales. A la marque ROUX seront alors rattachées une lettre ou deux lettres avant ou après l’acronyme :


- ROUX G (de Lille)

- ROUX B (pour le textile du Nord)

- D ROUX T (pour les produits purement français mais qui, par mondialisation exagérée, avait suivi un sinueux parcours international dans leur processus de fabrication. La chaîne de fabrication sera alors déroutée vers l’Hexagone, exclusivement).

- ROUX J (label d’appellation contrôlée pour toute  tomate cueillie en France et arrivée à maturité)

- P ROUX : Pour tout produit fabriqué en France par des Péruviens nationalisés Français

- V ROUX : Pour les produits français les plus protégés avec application du taux maximal (550 %) des droits de douane sur de stupides et ridicules substituts émanant d’une quelconque production étrangère.

D’autres spécificités pourront être octroyées au cours du temps par des corporations (réhabilitation de la Loi Le Chapelier), des branches professionnelles voire même par des ordres religieux d’inspiration chrétienne.

Ah, j’oubliais de vous préciser : François s’est présenté au bras de son épouse Elisabeth, dite Babette.

- Babette m’inspire, loin des débats bêtes, a clamé le bon François tout esbaudi.

C’est vrai que Babette Bayrou (dite BB) a donné moult idées à son François de mari. Elle n’achète que des produits du coin : vin, fromage de chèvre, miel, lait, pain, poule au pot, sauce béarnaise, coucougnettes du Vert Galant…

Babette est donc devenue Madame MoDem mais en ne sachant pas si elle doit se situer à droite ou à gauche de son mari.

L’avenir nous le dira…

samedi 10 décembre 2011

AU NORD C'EST LES CORROMPUS...


A part l’amour qu’elle porte à Marine Le Pen, la ville d’Hénin-Beaumont (62) peut se vanter d’être à l’origine d’un nouveau scandale qui touche le PS en la personne de Gérard Dalongeville son ancien maire.

Elu maire d'Hénin en 2001 et réélu en 2008, Gérard dit « de rallonges viles » est poursuivi par une meute de chiens judiciaires depuis avril 2009 pour détournement de fonds publics, faux en écriture et favoritisme dans une affaire de fausses factures. Il finit par se mettre à table.

Dans une lettre adressée à la justice, il reconnaît que des entreprises de la région NPDC étaient escroquées par sa mairie, au bénéfice de la fédération socialiste du Pas-de-Calais. Mais il révèle aussi que cette légère déviation d'argent public n'est pas l’apanage de sa mairie : il balance deux noms, celui du député-maire de Liévin, Jean-Pierre Kucheida, et celui de Daniel Boczkowski, figure de la fédération socialiste du Pas-de-Calais et cadre dans une filiale de Veolia environnement.

Pour Dalongeville, le député Kucheida, élu depuis 1981, est l'homme-clé du système.

En juillet puis en novembre 2011, la chambre régionale des comptes (CRC) a épinglé la gestion de la Soginorpa, un bailleur social que préside justement Jean-Pierre Kucheida. On retrouve la panoplie habituelle du  parfait corrompu et corrupteur : appels d'offres douteux, cessions de terrains opaques, possibles abus de biens sociaux, dissimulations d'informations...

Interrogé par le Journal Les Inrocks,  un syndicaliste CFDT de la Soginorpa décrit la société comme "une vache à lait qui sert dans tous les domaines. Il y a l'embauche de sympathisants politiques payés à des tarifs astronomiques (...). Il y a des emplois fictifs (...). Des salariés qu'on ne trouve jamais..."

Si ce n’était que cela ! Mais Mr Kucheida aurait utilisé à maintes reprises la carte bleue de la Soginorpa pour payer des frais personnels (restaurants, parkings, voyages...). Il est vrai que l’anagramme de Soginorpa est « Posa Giron »

Mr Kucheida se défend, dans le Figaro :

- Je reconnais une certaine légèreté (on dirait du DSK 100%  pur jus). J’ai dû utiliser la carte de la Soginorpa car la mienne buggait !! Un problème de puce !! Mais j’ai remboursé ! Mais je reconnais qu’huche aida !!

Outre le volet judiciaire se pose désormais la question du battant  politique. Martine Aubry a confirmé que la candidature de Jean-Pierre Kucheida dans la 12eme circonscription du Pas-de-Calais était gelée (l’hiver approche). Elle a  rappelé qu'elle souhaitait respecter «la présomption d'innocence» et a donc affirmé que Kucheida n'était pas mis à l'écart du PS. On a trop besoin d'hommes en ce moment !!


Au nord il y a des corrom-
Pus qui… jouent les pieux barons.
Leur « Ciel, vous m’accusez  donc ? »

Sonne faux ! O meneurs de fonds !!


Les richesses en ces lieux  s’ouvrent à quelques notables
Et de potentiels encartables…
Comme le père Kucheida n’est plus vraiment un bleu
Il a raflé beaucoup aux jeux !!
Il règne à Liévin et a de très long  bras
Ça met Montebourg en émoi !
Arnaud le calomnieux dit du mal du pays
C’est ce que l’accusé m’a dit !

Au Nord on ne pense qu’aux ronds

Depuis la fin du charbon
Magouilles nous autorisons
On est démineurs  de fonds.



La vie à Liévin peut sembler bienheureuse
Soginorpa fait lessiveuse !
Vas-y que je te brasse de l’argent de campagne
En ce beau pays de Cocagne.
Jean Pierre se met à boire le très liquide argent
D’un Pôle dont il est Président.
Des factures se défaussent, les comptes sont pourris
Il dit aux tricheurs : Je vous suis ! »

Au Nord que c’est laid, courons
Chercher le juge d’instruction.
L’opaque trouble l'horizon
Jean Pierre est meneur de Fonds.

Il y a à la mairie de surprenantes messes
Qui feraient gerber Jean Jaurès
Qu’importe l’embauché, oui, pourvu qu’il fût  rose
Et fi des jaloux si l’on cause !!
Jean Pierre vit sans souci : ce ne sont pas ses sous
Mais il ne sait cacher les trous.
Sa comptabilité présente des scories

Dalongeville l’a compris !


Au Nord c'était les corons
A présent c’est le pognon !
Le ciel ne sent plus très bon…
La rose a un goût de plomb.


Du ciel pleut la suspicion !
Jaurès, l’argent les rend cons !!