CHERCHEZ DANS CE BLOG

vendredi 31 décembre 2010

AVANT LES VOEUX DU PETIT NICOLAS...

Double cliquez sur l'image pour mieux découvrir les
visages épanouis de notre cher (très cher)
gouvernement.


ET BONNE ANNEE A TOUTES ET A TOUS !!!

jeudi 30 décembre 2010

OMAR MYTHE AFRIQUE....


Des dirigeants gabonais, dont Omar Bongo, auraient détourné une trentaine de millions d'euros d'une banque africaine à leur profit mais aussi pour financer des partis politiques français, selon un télégramme diplomatique américain obtenu par WikiLeaks et publié par El Pais.

Ce télégramme de juillet 2009, en provenance de l'ambassade des États-Unis au Cameroun, repris par le site internet du quotidien espagnol, s'appuie sur les dires d'un responsable anonyme de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC).

Son auteur mentionne l'ancien président français Jacques Chirac et son successeur Nicolas Sarkozy parmi les bénéficiaires de ce financement politique, tout en affirmant ne pas être en mesure de vérifier la véracité de ces allégations.


Ah WikiLeaks, sens-tu le vice
D’avoir laissé entre les mains
Des ibériques de l’El Pais
Ce télégramme américain ?

Il était destiné à Sam
Notre cher Oncle vénéré
Te plaît-il tant qu’un nouveau drame
Du politique éclate au nez ?

Pourquoi t’es-tu, têtu, lancé
Dans le déballage à tout vent
On n’en peut plus d’être gavé
De scandaleux comportements.

L’affaire Bettencourt, court encore
Que déjà tu remplis nos plats
De malversations nées d’un mort
Le gabonais Bongo ; c’est ça !

Bongo, au beau bagot- bingo
Avant de passer l’arme à gauche
Retira trente millions d’euros
Vous parlez d’un argent de poche !!

Un témoin nanti d’angélisme
Se sera dit : pour sa patrie
Il fait l’honneur du monarchisme
En léguant tout à son pays.

O naïveté maladive
Qui fait de Bongo l’abbé Pierre
La vérité en ses coursives
Court déjà lui jeter la pierre.

Subodorer n’est point prouver
Mais au chapitre du possible
La corruption prend ses quartiers
D’une pertinence ostensible.

Il se pourrait, belle hypothèse
Que cet argent fût détourné
Au profit de bourses françaises
De quelques âmes haut placées.

Jacquot aurait glané sa part
Puis Nicolas comme il se doit
La France-à-fric prend le bon phare
Qui mène au port du hors-la-loi !

Omar mort la crue s’est tassée
Les liquidités d’équinoxe
S’en sont allées jolies marées
Au riche embrun peu orthodoxe.

S’en sont allées mais les relents
De la vase nauséabonde
Encrent les mots sur nos écrans
En révélations qui abondent.

A tous nos chers politiciens
Qui de remords pourraient souffrir
Je ne vois que feux hugoliens
Pour redonner goût au sourire !

Donnez donc à ces miséreux
L’indûment perçu de jadis
Il en naîtra bien des heureux
Alleluia, de profundis !

Prodiguez le blé en tous lieux
Aidez le Secours Populaire
Qui, à Roubaix, périt d’un feu
Un vilain coup pour la misère !

Redonnez bons samaritains
En juste retour des affaires
Aux anonymes africains
Qu’appauvrissait votre compère...

mercredi 22 décembre 2010

UN CONTE DE NOEL

Il était une fois un enfant père Noël qui avait vu le jour dans une ville opulente et orgueilleuse. La cigogne aurait mieux fait de se brûler les ailes quand elle alla déposer un petit angelot dans un berceau de bois exotiques rares qu’agrémentaient des draps de soie aristocratiques.

Elle aurait mieux fait ! A sa décharge il conviendra de noter que son GPS (Ah, les promos Darty !) était quelque peu défaillant en cet hiver brumeux. Elle se trompa de route et de maison. Parfois le destin ne tient qu’à d’infimes détails météorologiques.

L’enfant grandissait en ambition démesurée. Ses parents s’inclinaient devant chaque caprice exprimé de façon péremptoire qui dépassait l’insolence. Le chef des Pères Noël, de son nuage lointain, vit avec effroi l’évolution psychologique de ce petit être orgueilleux et envoya la fée Mélusine pour y remettre de l’ordre.

Mélusine Hengraive n’avait pas toujours été fée. Elle avait connu un parcours atypique qui lui avait fait rencontrer des hommes humbles, courageux et exhalant des fragrances de sueur stakhanoviste. En réalité, elle avait été syndicaliste forcenée avant que d’abdiquer face à l’inanité de ses efforts pour refaire le monde. Elle avait suivi un stage intensif pour obtenir le titre de fée. En obtenant le statut de bonne dame de la Providence elle aurait plus de chance d’orienter les conjonctures vers la justice sociale.

Avec son superbe CV elle n’eut aucun mal à trouver un poste chez le Père Noël qui recrutait à tours de bras eu égard au consumérisme débridé de la fin d’année. Par ailleurs, le vieil homme à la barbe d’argent n’avait de cesse que son image de marque ne se redorât après les sinistres conséquences de la diffusion d’un film (lui-même tiré d’une pièce de théâtre) élaboré par un groupe de malfrats dénommé bizarrement « les bronzés ».

Mélusine passa par la cheminée et entra dans la chambre du tyran en culotte courte :

- Qui es-tu, lança l’enfant indomptable, que viens-tu faire dans ma chambre ?

- Je suis Mélusine et le Père Noël m’envoie ! Il doit te remettre dans le bon chemin ! N’oublie pas que tu es un Père Noël apprenti en devenir ! Plus tard tu donneras des cadeaux aux autres ! Il te faut oublier ton égo pour penser à autrui ! Par mégarde la cigogne t’a fait grandir dans cette cité de nantis ! Ce n’est guère ta faute ! On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas famille, on ne choisit pas non plus les trottoirs de Manille, de Paris ou d’Alger pour apprendre à..

- Ta gueule, je ne te demande pas de me chantonner du Maxime le Forestier ! Venons-en au fait ! Que me veux-tu ? C’est quoi cette histoire de Père Noël apprenti ?

Mais plutôt que de répondre Mélusine lui envoya un coup de baguette magique qui, à l’instar d’un Taser homologué, assena au mouflet une décharge électrique du plus bel effet !

- Oh, zut, se lamenta Mélusine, j’ai dû forcer la dose ! Désolé mon enfant ! D’habitude ma baguette envoie un jet d’eau glacé ainsi que le ferait un Karcher !! J’ai dû me tromper de formule !!

L’électro choc produisit son effet immédiatement ! L’enfant sortit tous ses jouets de son coffre et les emballa.

- Que fais-tu, lui demanda Mélusine ?

- Tu le vois bien ma grande : j’emballe mes jouets et je vais les offrir à tous ces pauvres gamins des banlieues ! J’y vais de ce pas !!

Estomaquée la brave fée observa, en témoin placide, à la métamorphose de l’enfant. Le démon devenu ange enfila sa panoplie de Père Noël (qu’il avait boudée jusque-là) et sortit dans le grand froid, une hotte haute débordant de cadeaux !!

Il arpenta l’avenue agrémentée de riches propriétés que la neige recouvrait de son manteau immaculé. Par endroit le givre avait sculpté quelques stalagmites sur le contour des gouttières. Plus loin, une superbe Porsche 9FF GT9 ne soupirait plus « j’étais neuve » tant son triste capot embrassait un réverbère très mal placé, à proximité d’une plaque de verglas.

Il doubla l’allure risquant à chaque pas de glisser sur quelque trottoir givré. Puis il atteignit la banlieue, grise, hérissée de buildings anonymes que quelques guirlandes surannées tentaient désespérément d’enjoliver.

Il sonna à chaque porte de chaque étage. Il prodigua sourire et mots d’encouragement pour la nouvelle année !! Il vida sa hotte tant et si vite qu’au cinquième étage du premier immeuble il se retrouva nu !! Qu’allait-il faire ? Il se rappela que la fée lui avait laissé un numéro de portable au cas où il aurait des problèmes. Il l’appela.

- Allô, Mélusine, oui c’est moi, Nico… Oui, l’apprenti Père Noël ! Je suis à court de jouets !! Pourrais-tu demander au grand chef de m’approvisionner en gâteries, jeux, poupées, trains électriques, enfin tout ce qui est du domaine ludique !

- Je suis désolée petit, lui répondit la fée, mais je ne peux rien pour toi ! Tu ne devais pas partir si vite car Noël n’est que dans trois jours !! Pourquoi t’es-tu précipité ? J’ai tout de suite senti que tu étais hyperactif !! Attends les ordres ! Reviens chez toi ! A l’heure dite le grand chef t’adressera par colissimo les paquets avec adresse précise des destinataires !! Mais ne fais rien tout seul !!

Le petit Père Noël se renfrogna ! Déçu par cette réponse il poursuivit sa quête de gentillesse. Dépourvu de tout présent matériel il se cantonna dans la distribution de jolies promesses de cadeaux ! Au seuil de chaque porte il clamait à l’enfant qui venait l’accueillir :

- Bonjour petit ! Dans trois jours c’est Noël !! Que veux-tu comme cadeau ? J’exaucerai tous les vœux ! Je prends note ! Dis-moi !!

Il s’entendait répondre de multiples formules qui allaient du « je sais pas quoi demander » à « on a déjà donné » en passant par « chez nous on est musulman, alors Noël ! » !

Il y eut quand même des gamins pour lui demander des tonnes de jouets ! Il nota scrupuleusement tous les désidératas sur un calepin. Il réitéra la promesse que chaque vœu serait exaucé !

Le cœur léger il revint chez lui !! Il allait téléphoner directement au chef pour obtenir ces cadeaux tant désirés. La fée Mélusine, en l’amadouant un peu, daignerait bien lui communiquer le numéro du grand chef !! Absorbé par ses pensées il ne vit pas une Ferrari F50 quitter lamentablement le couloir de droite en raison d’un verglas tenace et bifurquer vers le trottoir de gauche, celui-là même où il se pressait d’un pas leste !

Il n’aurait jamais dû suivre le trottoir de gauche !

Le choc fut effroyable ! La mort subite !

Le Père Noël perdit un apprenti et dut faire appel, en toute hâte, à du travail intérimaire.

Les promesses ne furent jamais tenues !

Les enfants de la banlieue se révoltèrent !! Ils brulèrent l’effigie du Père Noël !!

J’ai dû mal à trouver une morale à ce conte ! D’ailleurs, est-ce un conte ? Normalement un conte doit bien se terminer !!

J’ai dû me tromper dans le scénario, mais où ?

lundi 20 décembre 2010

LA LAICITE, LE CODE ET LE REGLEMENT

Dame laïcité de sa grandeur imbue
Arborait l’étendard de sa noble vertu.
Depuis que son amie Madame République
L’avait fort adoubée sur la place publique
Elle se sentait chez elle en tous lieux, monuments
Hormis, il va de soi, les nids de sacrements
Sanctuaires jaloux de leur foi séculaire
Elle eût mauvais dessein à leur porter la guerre.

Elle croyait en ces temps prolonger sa fortune
La conscience éclairer comme les nuits la lune
Frapper l’obscurantisme jusqu’à le voir occis
Circonscrire en leur âme les fielleux culs bénits.
Pourfendant le latin et les doctrines pieuses
Dame laïcité psalmodia vigoureuse
Les antiennes civiles du fervent citoyen
Tombant, quelle ironie, dans un piège divin.
Au nom de ses symboles les codes religieux
Durent cacher leur obole dans ce plus haut des cieux
Qu’ils ornaient en priant de signes ostensibles.
Elle pourfendit l’armure du sacré marcescible.

Elle voyait ses combats couronnés de lauriers
Jusqu’au jour où quelqu’un crut bon la chatouiller
En la vêtant de soie aux couleurs positives
Des ocres de prélats aux mystiques missives.
D’un seul coup le schéma de sa pensée laïque
Achoppa sur l’écueil des anciennes reliques
Le curé redorait ses galons d’enseignant
Chassant l’instituteur de ses lustres d’antan.

Il n’en fallait pas plus pour souffler sur la braise
Et raviver le feu d’infinies exégèses
Déclarée positive notre Dame des Us
Ouvrit large ses bras à Luther, à Jan Hus
Elle réchauffa le cœur des murs du Vatican
D’un discours solennel à Saint Jean de Latran.
D’une fièvre jumelle la ferveur coranique
Enflamma les vaisseaux d’une danse magique
Du port de la burqa, au besoin de mosquées
Il n’eut guère d’agoras que pour se faire prier.

Dame laïcité avala des couleuvres
Témoin désespérée des stupides manœuvres.
La justice hébétée et prise au dépourvu
Plongea désespérée dans les codes en vue.
C’est celui de la route qui trouva solution
Dans l’affaire du Niqab ; on prit la position :
- Le cache noir ne sert nulle dangerosité
Il bouge avec la tête ; vous pouvez circulez !
Mais pour un autre code aux tons de règlement
La salariée voilée vit son licenciement
Conforté bonnement par un clan prudhommal
La crèche où elle œuvrait goûta le fruit légal.

Dame laïcité devant ces paradoxes
Se trouva fort marrie du si peu orthodoxe
Regard que l’on portait à son nouveau visage
Qu’elle ressentit le dard de ténébreux présages.
Que faisait-elle chez nous ? Avait-elle encore place ?
A l’épreuve des fous, des fanatiques masses ?
Elle appela Besson le ministre génial :
- Dis, mon identité est-elle bien nationale ?

LICORNE ET LIEN, LIE CORNELIENNE...


En Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo est sous pression ; ainsi va peur ! Il craint sa suppression, sa soupe-récession. Un de ses ministres dénonce l’ingérence française :

- Les Français doivent quitter la Côte d’Ivoire, lance-t-il, on ne veut pas voir ses singes errer !!

Notre nouveau ministre des Affaires Etrangères, Michèle Alliot-Marie, ne l’a pas bien pris qui a lancé un nouvel avertissement.

- Mr Gbagbo ne doit pas se croire insubmersible ! Il doit laisser la place au vrai vainqueur qui se nomme Anassalou Attara, ha, zut, Assanalou Aratta, mais, enfin, damned, Assalanoua Tara, ah, mais enfin, bon je m’applique A Lhassa Nous Hâta Rat !! Ah oui, c’est mon petit procédé mémnotechnique, heu, mnémotechnique ! Je pense au Tibet et à sa capitale Lhassa puis j’imagine un rat chinois qui nous hâte, qui nous expulse !! Donc Alassane Ouattara !! Bon comme je disais, il faut que Laurent, enfin Gbagbo, qu’il sache qu’il ne s’appelle plus France ! Ce n’est plus le Gbagbo France, comme chantait l’autre…Ah, comment s’appelait-il déjà ? Je vois encore sa mère, la grosse qui jouait dans des pièces de théâtre ! Ah, bon sang, je perds la mémoire. J’espère que ce n’est pas un début d’Alzheimer ! Peu importe ! Il faut que Paquebot sache qu’il n’est plus soutenu par la France ! Qu’il parte ! Et qu’il retienne ses loupes en tresse, ah, zut, ses troupes en laisse sinon il aura des morts sur la conscience !!

Mais le président sortant ne l’entend pas de cette oreille et mobilise ses troupes. Pour l’aider, le ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, galvanise la jeunesse des quartiers !

- Il faut que Nicolas Sarkozy ouvre les yeux. La Côte-d’Ivoire n’est pas une sous-préfecture de la France et le président ivoirien n’est pas un sous-préfet, prévient-il ! Il n'a aucun ordre à donner à la Côte d'Ivoire ! En revanche, le sachant généreux et notamment vis-à-vis des banquiers, il peut toujours virer une somme sur le compte de Laurent pour aider notre pays à se sortir de la crise !

En attendant les violences en Côte d'Ivoire ont fait plus de 50 morts et plus de 200 blessés, selon un dernier bilan annoncé par la Haut-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU qui a aussi fait état de "violations massives des droits de l'homme".

La France entretient quelque 950 soldats dans ce pays en feu via l’opération Licorne !! Pourquoi cet animal mythique a-t-il été choisi pour symboliser la force française ! Secret défense (d'Ivoire) !!

- Licorne m’use, se lamente un militaire français d’origine bretonne, j’aimerais rentrer chez moi !!

- Moi j’étais mieux au Mali, un peu plus au Nord, gémit son collègue. J’ai aimé au Mali cornaquer (j’ai aimé, ô, ma licorne à quai ?).

- J’espère qu’on ne va pas revivre les galères de fin 2002, renchérit un sous-officier !! Tout ça pour aboutir à des accords de Marcoussis qui stipulaient que Gbagbo serait maintenu jusqu’aux prochaines élections et qu’il devait intégrer ses opposants politiques dans de grands ministères : la défense et l’intérieur ! Les tensions se sont atténuées puis les élections ont eu lieu ! Il a été battu ! Qu’il dégage et nous fiche la paix !! Je ne suis pas venu ici pour me battre !!

Les soldats français n’ont plus vraiment envie de montrer leurs belles dents d’ivoire pour croquer l’insoumis Gbagbo !

Y’a mou sous crocs !!!

dimanche 19 décembre 2010

NOEL A PAS LENTS



Noël à pas lents
Emeut les enfants
Illuminations
Guirlande et chanson
Echos et santons.

Noël à pas lourds
Enneige les cours
Investit de blanc
Grandes routes sans
Empreintes. Néant.

Noël imminent
En souffle givrant
Immobilise un
Grand pays latin
Etonnamment nain !

Noël annoncé
Essaime à grand frais
Imposants flocons
Givres et glaçons
Et gelées sans nom…

Noël à grands pas
Etend son éclat
Insolemment fort.
Grelottent les corps
En son blanc décor.

samedi 18 décembre 2010

SALUT BLAKE !


Nous venons d'apprendre la mort de Blake Edwards, des conséquences d'une pneumonie. Il avait 88 ans.

Célèbre pour sa collaboration avec Peter Sellers (avec qui il eut des hauts et des bas !) sur la série des Panthère Rose, Blake Edwards a également œuvré un peu dans la comédie fantastique. On lui doit ainsi Atomic Kid (réalisée en 1954, cette comédie SF mettait en scène un Mickey Rooney radioactif) et, plus récemment, Dans la peau d'une blonde (1991), avec Ellen Barkin et Jimmy Smits. Il vivait depuis 1969 avec l’actrice Julie Andrews (la fameuse Mary Poppins !!)


La pink panthère est tout de noir
Marie Poppins en son mouchoir
Verse de l’eau. Son parapluie
D’aucune utilité ne vit.

Clouseau recrèvera l’écran
En mille faits désopilants
Et perpétuera la mémoire
Du créateur jubilatoire.

Gags à gogo, trépidations
Scénario fou, exhibition
En pied de nez à la déprime
Dont Blake alimentait la dime.

Un cinéma de grand burlesque
Comme une griffe sur les fresques
Hollywoodiennes bien sensées
Soumises à la moralité.

Salut à toi, tueur de spleen
Père allumé de Mister Bean
C’est bien la fin de la Party
Dis bien le bonjour à Tati !!

Embrasse bien ce bon Peter
C’est l’heure de vous ouvrir le cœur
De vous avouer l’amitié
Que votre humanité troublait.

La pink panthère porte le deuil
Il passera ; déjà le seuil
Du noir dessein se voit franchi
Et rejaillit la comédie !

mercredi 15 décembre 2010

UN DEBUT D'INCENDIE ET DES BRIS SORTENT FEUX...

Les ministres de l'Intérieur, Brice Hortefeux, et de la Justice, Michel Mercier, feront un déplacement commun, mercredi, dans le Val-de-Marne, ont annoncé leurs cabinets, lundi soir, dans un communiqué.

Ils iront «présider les travaux de l'état-major de sécurité, associant le préfet, le procureur et les responsables des forces de sécurité, chargé de coordonner l'action de protection de nos concitoyens».

En vérité, le Premier ministre François Fillon les a appelés, lundi, à mettre un terme à leur querelle à propos d'un jugement du tribunal de grande instance de Bobigny. Les magistrats ont condamné des policiers à de la prison ferme pour avoir menti en accusant un automobiliste d'avoir renversé l'un d'eux !!

Et en plus ils n'ont même pas eu mal !!

Brice avait blâmé avec véhemence la décision judiciaire et s'en était pris aux représentants du TGI ! Devant les préfets rassemblés, lundi après-midi, place Beauvau, le Premier ministre a voulu recadré tout le monde !!

- Pas de désordre chez Fillon II, a-t-il déclaré ! On met son égo de côté ! Le flic ne critique pas le Garde-des-Sceaux et le Juge ne glose pas sur les flash-ball et autres Tiser utilisés par la volaille ! Qu'on se le dise au fond des ports !! La justice est souveraine et nos amis les poulets ne sont pas au-dessus de l'oie, heu, des lois !!

Ah ! Quel meneur d'hommes ce Fillon !! Il faut dire qu'en matière de poulets il s'y connaît ! Ne vient-il pas de la Sarthe ! Loué soit-il !!


Mercier lui met l'aorte en feux
Et de gros boutons sous les yeux
Une allergie pour albinos
Son derme n'est pas à la noce !!
Car Mercier peu amer se rit
Du premier poulet du pays
Ce coq élevé en pleins nerfs
Qui sait ergoter de travers.

Le Tribunal de Bobigny
A condamné, quelle infamie
Ses petits poussins policiers
A piailler en lieu fermé !!
La basse-cour sous les barreaux
Brice en a vraiment le cœur gros
Ses protégés de la Police
Sont condamnés par la Justice !

Il va de ce pas fustiger
La position du gros Mercier
Laquelle en un mot se résume
Par "c'est normal, qui faute assume !!"
Mais comme il suscite eczéma
L'homme en colère évitera
De se frotter à même la peau
Au nauséeux Garde des Seaux !!

Il s'en prendra aux magistrats :
- Vous poussez un peu trop les gars
Jugement disproportionné !
De l'anti-flic organisé !!

Oh là, que n'avait-il pas dit
Le grand copain de Sarkozy !
Michel Mercier a répliqué
Que Brice s'occupe de ses poulets !
Moi je m’enquiers de la justice
Souveraine codificatrice
Des punitions à infliger
Auxquelles nul ne peut déroger !

Tes uniformes ont bien menti
D’une assurance pervertie
En accusant un conducteur
D’avoir esquinté l’un des leurs.
Que ce mensonge leur ait coûté
Un soupçon de peine plancher
Je n’y vois là nulle infamie
Aurais-tu de la presbytie ?

En résumé nos deux héros
Du pitoyable scénario
Se sont vu remonter bretelles
Par un Fillon dur sous l’ombrelle !
Le bien coiffé de Matignon
A forcé nos deux polissons
A se déplacer en commun :
Le Val-de-Marne, quel joli coin !!

Bravo mon François, rien de tel
Pour saper toutes ces querelles
Qu’un beau voyage organisé
Sus aux ego et rangs serrés !!
Sus aux zéros et sang guerrier !!

mardi 14 décembre 2010

EN TERRITOIRE OQP (Où Qu'on Prie ?)


Marine Le Pen aurait pu se démarquer de son père ! Après de bons résultats dans les sondages et une prestation honnête sur le plateau d’Arlette Chabot («A vous de juger « ) nous eussions pu croire qu’elle dérogerait à la propension marginalement lepéniste des dérapages verbaux bien contrôlés !
Il n’en fut rien ! Lors d’une réunion interne du FN, à Lyon, la blondinette a fustigé les prières des musulmans sur la voie publique ! Elle a comparé ces grandes manifestations religieuses à des occupations du territoire, sans blindés certes, mais pour elle c’est une occupation !!

En fait, Marine a comme occupation de dénoncer l’occupation !!

Son père, Jean Marie, le nouveau retraité, s’est précipité au téléphone :

- Marine, ne dis pas du mal de l’occupation ! Ne fais pas de référence à l’occupation nazie ! Les troupes allemandes nous ont quand même permis d’instaurer le régime de Vichy ! Sans eux le pétainisme n’aurait jamais vu le jour ! Sans eux je n’aurais pas pensé à faire graver sur des 33 tours les sublimes chœurs du troisième Reich !! Je t’en prie, pour l’amour de ton vieux père, évite ce genre de dérapage !! J’ai encore des amis dans la Waffen SS, n’est-ce pas ?
- Oh, pardon, papa, se lamenta Marine, je ne le ferai plus ! Je voulais juste gagner encore quelques voix face à mon concurrent…

- Le père Gollnisch, ce vieux gâteux, mais tu vas l’écrabouiller ma chérie !!

- Oui, mais, qu’est-ce que je puis faire pour me bien démarquer de lui ?

- Continue de te comporter ainsi que tu le fis sur le plateau d’Arlette ! Tu étais très bien ! Cela dit, de temps en temps il convient de lancer quelque boule puante du plus bel effet, n’est-ce pas, histoire d’exciter les médias et de faire parler de toi ! En l’occurrence ta petite phrase devrait susciter pas mal de remous ! Crois-moi, j’ai de l’expérience dans ce domaine !!

Le père Jean-Marie ne se trompait pas ! La polémique a enflé ! Une fois de plus, à droite comme à gauche, la désapprobation s’est déclinée sur tous les tons. Une fois encore, dans certains cercles politiques on admet que le FN pose de bonnes questions mais y joint de très mauvaises réponses !

- Marine est là, marinez-la, lance un UMP excédé, qu’on la jette au bouillon !
- Qu’on la coupe en deux, s’écrie un barbu qui lisse l’âme de son cimeterre !

- Farine et miel, heu, Marine est fiel s’exclame un stakhanoviste du programme mélanchonesque à géométrie variable !

- Elle me sort par les Marine, heu, les narines renchérit un analphabète dyslexique ascendance Modem aux faux airs de Pascal Sevran qui aurait adopté la perruque de Bernard Thibault.

Mais chez les fervents supporters c’est la liesse ! Marine endosse bien le costume de son père !
Et tant qu’elle ne prend pas une veste il est facile d’imaginer qu’elle portera la culotte !!
- C’est un phare qui nous guide, s’extasie un jeune au front ravagé par l’acné volcanique
- C’est un gîte où le FN peut se refaire une santé, souligne une vieille militante édentée adepte de la jouvence de l’abbé Soury.

Marine haut-phare, un gîte ?
Permettez-moi d’en tousser !!



samedi 11 décembre 2010

UNE CHAISE VIDE


Une chaise vide a représenté Liu Xiaobo lors de la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix ce 10 décembre !

Ce geste a, pour beaucoup, symbolisé la détention de l'intellectuel chinois, condamné en décembre 2009 à 11 ans de prison pour subversion après avoir réclamé des réformes démocratiques en Chine (déclaration de l'opposant Yang Jianli).

"Une chaise vide pour le lauréat rappellera au monde que Liu Xiaobo croupit en prison et que la situation des droits de l'homme en Chine mérite l'attention de la communauté internationale", a déclaré M. Yang, qui a lui-même purgé cinq ans de prison dans son pays et sert de lien entre le Comité Nobel et la dissidence chinoise.

Alors, la Chine s'est-elle montrée forte en obtenant de certains pays la non représentation à la cérémonie (la menace économique toujours là !) ou a-t-elle déjà émis un aveu de faiblesse en admettant le risque de voir surmédiatisée une telle cérémonie ?

En effet, une chaise vide sur l'estrade peut révéler la faiblesse et la peur. Elle évoque, à mon sens, l'image d'un gouvernement réactionnaire, bien incapable d'accepter des changements fondés sur les réalités de la vie et les aspirations de son peuple !!

Force ou peur ? A chacun de penser selon sa conscience !

Une chaise vide comme un long discours
Sur ce que le monde inflige au parcours
Qui devrait mener jusqu'à l'humanisme
Et couper les ponts de l'obscurantisme.

Une chaise vide comme un pladoyer
Pour la liberté de dire et penser
Un cri du silence, un trait dans la nuit
Touche d'insolence d'un astre qui luit.

Une absence lourde ainsi que les gongs
Qui portent en écrou portes des prisons
Un vide imposant en souffle insoumis
Pour donner l’espoir à l’espoir transi.

Un siège sans vie propice à la paix
Des fous et des loups qui l’ont érigé
Cette quiétude vous est éphémère
Craignez mes censeurs le monde en colère !

Un siège perdu dans ce grand silence
Qui mieux qu’orateurs clame vos offenses
Votre vaine force l’a rendu muet
Le temps d’un hiver mû d’iniquité.

Une chaise vide dont l’ombre émerveille.
Preuve du déclin de votre soleil.
Premières fissures en cette muraille
Dressée dans l’élan de riches batailles.

Une chaise vide comme l’anathème
D’un monde engourdi par de noirs emblèmes
L’argent, le marché, hauts dieux des finances
Déesses-monnaies, cupide croissance…

Une absence vive aux couleurs d’enfance
Un fragile écrin de pure innocence
L’absence éclairée d’une faible lune
Mais déjà la nuit ressent l'infortune…

jeudi 9 décembre 2010

MA NEIGE DESENCHANTEE


Transports routiers paralysés, aéroports parisiens fermés temporairement avec des milliers de passagers bloqués, retards des TGV : l'Ile-de-France a connu hier une pagaille monstre avec la neige...

J’ai laissé mon blanc carrosse
Sur le bord d’un grand manteau
Duveteux mais bien féroce
Pour le tissu de ma peau !

J’ai continué la route
Par petits pas d’escarpins
En regardant la déroute
De mes amis parisiens !
Mon ami m’a envoyé
Un texto de circonstance
Il devra contre son gré
Passer la nuit à l’agence !

Un routier m’a invitée
A dormir dans sa cabine
Sans façon, je dois rentrer
Mais oui pour les mandarines !

Pas mauvais les vitamines !
Mais que font-ils ces bobos
A pousser leur Limousine
Vont se faire un lumbago !!

J’ai les pieds comme des glaçons
Vivement l’appartement
Ils sont jolis les flocons
Quand on les voit du divan !

Vingt minutes à bien marcher
Et pas de fin de bouchons
Pourquoi n’ont-ils pas salé
Les voies de locomotion ?

Ah ! La tour de Montlhéry !
Quelques kilomètres encore
Je mangerai à minuit
Il doit me rester du porc…

Oh, la, la, quel accident
Heureusement que de la taule !
Que j’ai froid, mon astrakan
A trop vécu, ma parole !!

Demain je vais me taper
Le RER aux aurores
Puis j’irai récupérer
La titine que j’adore…


Dans ce blanc, ce blanc décor…

Danse blanc, ce blanc des corps...

UN PEU D'INDE (suite)


Nicolas l'avait dit à Carla : Ah, tu verras, tu verras, on sera bien là bas, tu verras, tu verras, pas une visite d'Etat, tu verras, tu verras, et on s'embrassera tu…

Stop, avait clamé Carla, tu n'es pas obligé de te prendre pour Nougaro, j'ai compris ! On part en Inde mais ce n'est pas une visite d'Etat ! On part en amoureux !

Pas vraiment avait rectifié Nicolas, pas vraiment. Tu verras, tu verras qu'il y aura un peu de travail ! Ce sera une visite de travail !

- On va visiter le travail des Indiens ? Les inspecter ?

- Mais non Carlita ! Je vais rendre visite aux Indiens pour leur montrer comment je travaille ! Avec productivité et amabilité ! Je resterai poli, courtois ! Je n'ai plus envie de me faire traiter d'impulsif ou d'autoritaire par Wikileaks !

- Tu y vas encore pour travailler, se lamenta Carlita ! Moi qui croyais à un voyage en amoureux !! Je suis sûr que tu vas nous faire accompagner de toute ta clique, Lagarde, Alliot-Marie, Pécresse…

- Tu es perspicace ma Carlita ! Mais c'est normal ! Il faut que je me positionne comme le principal interlocuteur de l'Inde !! Je suis le Président du G20 maintenant ! Je dois faire rayonner notre pays dans le monde et m'accrocher à ceux qui tirent la croissance planétaire. J'ai donc invité les Chinois et, à présent, je me rends en Inde !! Je fais un super pont, dis chérie !

- Nous nous rendons en Inde, rectifia sa compagne ! Et j'espère bien pouvoir visiter ce pays mythique. Tu sais où j'aimerais aller ? Au Taj Mahal !! Parce que le voir sur les photos c'est bien mais s'y trouver c'est sûrement mieux !! On ira mon chou ?

- On ira, juré, c'est prévu pour le samedi après midi !! Le matin je te ferai visiter le centre de recherche spatiale indienne, celui qui collabore avec la France. Tu verras, c'est super !! J'y ferai un discours qui rendra hommage à Mérou..

- Non, Nehrou, en fait Nehru

- Il est né Rue ? Monsieur Rue ?

- Non, il est né जवाहरलाल नेहरू mais c'est en hindi et je ne sais pas si je le prononce correctement ! De toutes façons il est hors de question qu'un jour je chantâsses en Hindi ! Déjà que mon anglais est incorrect alors..l'Hindi !

- Line dit que tu fais de belles chansons et elle s'y connaît la Renaud ! Bon, je plaisante mais note, à mon satisfecit, que tu utilises, toi aussi, le subjonctif imparfait !

- Oui mais il ne me sera d'aucun secours au pays de Gandhi ! Bon, on y va ! Tu n'oublies pas ta brosse à dent !

Le vol dans le minuscule avion présidentiel (c'est la rigueur !) se passa sans encombres. Nicolas prit juste le temps de téléphoner à Gbagbo pour lui dire que deux présidents en Côte d'Ivoire ce n'était pas possible !

- Mais vous allez bien avoir deux Miss France, répondit le vilain mauvais perdant !

Il m'énerve, lança à la cantonnade le petit Nicolas tout en coupant court la conversation. Ce fut le moment où l'hôtesse annonça qu'on arrivait ! De son hublot Nicolas aperçut l'aéroport de Bangalore et dit alors à Laure (l'hôtesse) qu'il voulait un dernier Banga.

La descente de l'avion se passe sous le feu des photographes. Puis c'est la visite du centre de recherche spatial : exposition de satellites ! Nicolas se retape un discours à la Guaino mais réussit à prononcer le mot Nehru sans trop bafouiller !

Le samedi après midi permettra aux deux tourtereaux présidentiels de se retrouver au Taj Mahal à Agra. Les journalistes pensaient que la visite se ferait le Dimanche ! Nico brouille les pistes pour être zen avec sa guitariste adorée.

- Tu imagines mon Nico, c'est un mausolée de marbre blanc construit par l'empereur moghol Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam, connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais » ! Quel joli gage d'amour !! C'est splendide !

- Je ne pourrais pas te payer une telle sépulture ma Carlita ! Les Français ne comprendraient pas !! Il n'empêche que tu seras toujours ma lumière du palais de l'Elysée !!

- Oh, mon Nico ! Comme ce lieu m'inspire ! Je pense que je vais écrire une chanson sur ce site émouvant et grandiose !!

- Comme tu veux ma Carlita, mais tu peux aussi demander à Barbelivien pour les paroles…

Le lendemain, en prenant son petit déjeuner, Nicolas parcourt la presse locale :

- Il y a plein de photos de nous, lance-t-il à sa femme !! Et que des éloges sur ton look !! Par contre on m'a traduit un article qui stipule que notre visite à Agra a suscité de la colère chez les commerçants des abords du Taj Mahal. Il paraît que le monument a été fermé sans préavis samedi en raison de notre visite surprise ! Tu as remarqué toi ?

- Pas vraiment ! Le monument n'était pas fermé puisque nous avons pu le visiter !! Je n'ai pas remarqué de commerçants colériques sauf peut-être un à qui tu as lancé "casse-toi pauvre con" mais de toute façon il ne comprenait pas !! Bon, on fait quoi aujourd'hui mon chou ?

- Je te propose une journée de relâche dans la cité impériale indienne de pâtes farcies crues

- Non mon chéri : Fatehpur Sikrî !

- Ah, tu connais ?

- Mais bien sûr ! Ce fut la capitale de l'Empire Moghol de 1571 à 1584 ! Elle est un témoignage remarquable de l'architecture indienne du XVIème ! Je serai super heureuse de voir ce chef-d'œuvre !

- Et bien nous irons ! Mais je me suis fait dire que tu devrais porter le pagina, heu, ah…le magina..le

- Le pashmina !

- Ah, tu connais ?

- Bien sûr mon Nico, c'est une tradition vestimentaire ! Je porterai un pashmina pourpre sur la tête ! Et là bas je prierai !
- Tu prieras ?

- Oui je prierai pour avoir un fils !

- De moi ?

- Bien sûr mon Nico, de toi !!

- Ah ? A 43 ans ?

- Mais pourquoi pas, à l'époque des mères porteuses !

- ….

Les deux routards de luxe se sont donc retrouvés à Fatehpur Sikrî et les Indiens n'ont eu d'yeux (y compris le 3ème) pour Carlita !!

Le soir, ils ont rejoint New Delhi en Falcon 7X, ça change de l'airbus ! Ils logeront à l'hôtel Taj Palace !

- Tu seras dans cette suite une otage pas lasse, lance Nico à court de bons mots !

- Hi, hi, hi, se secoue Carlita en soubresauts de désopilance.

- Je crois qu'il est l'heure de descendre pour aller manger. Tu as faim ?

- Moyennement ! Mais puisqu'il le faut ! J'enfile ma robe noire et on y va !


Mais en début de repas Nicolas, sombrement costumé, se fâche de voir des journalistes français ! Il quitte le repas avec Carla !! Les deux fuyards montent dans une limousine qui les conduit à la résidence Panchavati, où le Premier ministre Manmohan Singh, son épouse et Sonia Gandhi les attendent pour dîner !!

- Ah, c'est mieux ici, lance Nico, pas de journalistes !

- Bienvenus chez nous, lance Mr Singh, vous aimez le Biryani à l'agneau ?

- Ce que vous voulez, Manmohan, pourvu que cela fût roboratif ! Je dois être calé pour demain : hé oui, demain je me transforme en VRP ! Je vais vous vendre des réacteurs nucléaires et, si vous le souhaitez, je vous vendrai quelques Airbus !

- Du même type que celui qui vous a conduit à Bangalore !

- Ah non ! Celui-là c'est le mien ! Pas touche ! Il est inimitable !!

- Ah ! Alors dommage ! Je pense que mon pays ne louera que vos Airbus, dans ces conditions

- Ah…

Et lundi, au sein de la résidence du premier ministre indien à New Delhi, des contrats ont été signés ! Areva construira bien deux réacteurs nucléaires de troisième génération EPR, à Jaitapur, au sud de Bombay pour un montant estimé à “environ” 7 milliards d’euros par la patronne d’Areva, Anne Lauvergeon, du voyage elle aussi !!
Le petit Nicolas a réussi à faire passer l'idée qu'il ne serait pas impossible que les compagnies aériennes Air India et Jet Airways puissent éventuellement envisager une hypothétique location en leasing de 14 Airbus A330…

Enfin, mardi 7 décembre, à l'hôtel Oberoi de Bombay, le petit Nicolas a rendu hommage
aux victimes des attentats de Bombay, en novembre 2008, et s'est montré véhément à l'égard du voisin pakistanais :

- Il n’est pas acceptable pour le monde que les attentats terroristes aient pour origine ou pour
auteurs des groupes entraînés au Pakistan ! Il n'est pas normal que des Pakistanais s'en prennent à des ingénieurs français qui travaillent sur des chantiers navals de Karachi pour des problèmes de comm…(mais qu'est-ce que je dis)..pour des problèmes de communication du message d'Al Qaïda !!

Il était temps que ça se termine ! Les voyages c'est vraiment fatigant ! Cette chaleur, ce climat étouffant et chargé d'humidité à plus de 40 % !! Ouf ! Vivement la France ! Sa neige ! Ses routes verglacées que le manque de sable ne réussit pas à rendre carrossables ! Oui, vivement le retour à la civilisation !!

samedi 4 décembre 2010

DOCTEUR LANG ET MISTER JACK

Jack Lang ne parle plus trop sauf ces jours ci…

Cependant, avec les élections présidentielles de Côte d'Ivoire l'éléphant du PS a dégagé sa trompe d'un tonitruant : vive Gbagbo !! Ca fait du bien pour les sinus ! Et oui, Jack est un grand admirateur de Gbagbo, cet ancien pote à Mitterrand. Mais le Président ivoirien (ou presque plus !) sortant est en train de se prendre une veste par Ouattara, plutôt proche du petit Nicolas avec qui il prendrait l'apéritif à l'Elysée à chacune de ses visites à Paris. Non, suspense…Finalement tout le monde a gagné ! Ouais ! Youpi ! Gbagbo et Ouattara sont vainqueurs tous les deux ! C’est comme à l’école des fans !! La Côte d’Ivoire dispose de deux présidents de la République !! Ça trompe un max !!

Jack pourrait vous parler de bien d’autres pays d’Afrique ! C’est qu’il l’aime ce continent Lang, oh là !!

Jack parle aussi du Louvres. Sur ce sujet il ne tarit pas d'éloges (maçonniques…) sur ses efforts pour promouvoir ce noble musée. Il a bien travaillé pour que le Louvres se retrouve à Lens (Nord-Pas-de-Calais) ! Bienvenu chez les Chti ! Jack avait hâte de voir le dossier se concrétiser ! Pourquoi le Nord ? Lang y sent…de la joie de vivre !

Enfin, Jack parle un peu de sa famille politique, un peu… Il souffre de la voir mal dynamisée par la Maire de Lille. Il feint l'étranglement à l'annonce de la candidature de Ségolène… Lang oit ces chuchotements de couloir… Il en devient laconique. Lang ourdit peut-être une fausse nonchalance ! Il conserve ce flegme britannique en dévorant Marianne ; Lang lit Kahn ! Cependant il se mettrait presque en colère face à la situation de l'Eire ! On pourrait presque sentir Lang irlandais !

Jack pourrait presque être tenté de s’extirper de la mare aux canards boiteux où cancanent des volatiles exténuants et pourtant il y reste et Lang renage… Parfois on le sentit obtus et Lang eut l’air comprimé dans ses idées. Mais in fine il laisse faire les copains et copines sans propos engageants ! Lang agent du mutisme ? Pas toujours ! Parfois la langue de Jack se délie et Lang réessaie d’engraisser des diatribes !!

De telle sorte que certains apôtres de la gauche-homard (ça change du caviar) seraient tentés de lui lancer : Lang, ouste !!

jeudi 2 décembre 2010

LA BANQUE : UN CONTINENT DE COMPTES NUS POUR CANTONA

Cantona l’ancien King de Manchester United, le number 7 des Reds, le fort en gueule du football français, le reconverti du 7ème art, joue son intéressant sur Internet à travers deux vidéos dont l’une est sortie récemment.

D’abord, dans une interview accordée au quotidien régional Presse Océan en octobre ! L’ancien footeux expose sa théorie pour en finir avec les banques, pilier du système capitaliste : « au lieu qu’il y ait 3 millions de gens avec leurs pancartes, ces 3 millions de gens, ils vont à la banque, ils retirent leur argent et le système s’écroule. ». Il en appelle à la « révolution » !

La théorie du nouveau Castro millionnaire fait d’ailleurs des émules sur le Web. Un groupe Facebook, de plus de 13 000 membres, appelle à un « Cash Day » le 7 décembre (c’est imminent !) et incite la population à retirer tous ses euros de la banque.

On ne sait pas si Canto sera le premier à opérer de gros retraits ! Et pour les placer où ?

Puis il y a le nouveau rôle de contestateur social ! Eric Cantona mouille le maillot en tant que porte-parole du mal logement dans un clip réalisé pour la fondation l’Abbé Pierre. Les mauvaises langues disent que le cachet perçu est en proportion de l’épaisseur de la barbe ! Dans la peau d’un agent immobilier, sans foi ni loi, il procède à la visite d’un « studio » quelque peu limite sur le plan du respect des normes.

- Entrez ! Ici la chambre, la salle de bain, la cuisine qui nécessite peut-être encore un petit coup de frais, le salon très lumineux et les toilettes ! Alors, vous le prenez ?

Sacré Canto tu nous contes des contes sans compter bien mieux que Cantat. Le pauvre, le voilà sans groupe depuis que Noir Désir s’est dissous !!

L'esprit brouillon du footballeur fou se décante au na
Turel besoin d'être un penseur plus fort que Kant ! Oh n'a
T'il pas sa philosophie qui surprend mais qu'entonna
Tout un petit monde meurtri de l'argent quand taux n'a
Pas envie de rémunérer l'épargne. Quand tonna
La crise monétaire et bancaire quel échec en tonne a
Poussé notre Etat solidaire a sauvé camp tôt, na !!

Sauver la banque et eux aussi : comme le dit Cantona
Etats et banques sont solidaires tandis que canton n’a
Pas de ressources à prodiguer : misère fréquente aux na
Vrantes émissions de souffrance ! Recrachons quand eau n’a
Plus le goût des bonheurs passés, quand rien n’est féerique
Brisons le modèle éculé ! Comment on fait Eric ?

- Retirez vos fonds des banquiers ! Combat non chimérique !
Puis on boira à leur santé ! Que coule Chimay Eric !!

Stop ! Mes euros sont bien placés pourquoi les ôter Ric ?
Commence par céder tes poules aux œufs d’or aux hommes Eric

A ceux qui broyés par le froid, en perdent l’âme Eric !
A ces mal logés pour qui tu te bats, mon colérique…

mercredi 1 décembre 2010

WIKILEAKS, LE OUI QUI LUXE...



Des milliers de diplomates à travers le monde sont entrain de consulter leur cardiologue eu égard à des palpitations soudaines. L'origine d'une telle pathologie relève de la découverte stupéfiante de documents classés secrets et qui se baladent, sans pudeur, sur le site internet Wikileaks !!

Partout où il y a un poste américain, il y a un scandale diplomatique qui va être révélé.» Ces mots sont ceux que Bradley Manning, un jeune soldat américain âgé de 23 ans !

Ce jeune soldat, ancien analyste de données en Irak, a été arrêté et inculpé en juillet pour s'être illégalement procuré une vidéo de l'armée montrant un raid d'hélicoptère américain en Irak ! Ce raid allait être fatal pour une douzaine de personnes en 2007 ! L'enregistrement a été diffusé en avril par WikiLeaks.

Mais s'il n'y avait que cela !! Non, des dizaines de milliers de documents classés de la diplomatie américaine se sont impudemment exposé à la population mondiale, via Wikileaks !
Les autorités sont sur le pont pour découvrir la taupe qui a pu diffuser ces informations et les communiquer à Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks. Et Bradley Manning fait office de suspect numéro un.

- J'écoutais Lady Gaga, dira Manning, tout en exfiltrant la plus grande fuite de l'histoire des Etats-Unis !

Il explique qu'il arrivait à son travail muni d'un CD enregistrable avec de la musique «genre Lady Gaga» qu'il effaçait pour télécharger les données contenues dans le SIPRNet, un réseau de l'armée américaine ressemblant à Internet.

Bref, le hacker a cœur d'écouter gai la Gaga tout en daguant de dégâts dingues la langue de bois !!

Car c'est bien cette langue là qui prend du plomb dans l'aile !! Le politiquement correct se retrouve à nu !! Le "non" est chassé par le "oui" ! L'interdit se voit dépecé par la transparence !!

Ainsi, on apprend que les diplomates américains présentent notre petit Nicolas comme un être à la fois "brillant", "charmant", mais aussi "peu diplomatique", "impatient", "irritable", "autoritaire" et "imprévisible". Bref, un Louis De Funès qui aurait gagné le gros lot !!

On nous révèle aussi que c'est aux Américains que Nicolas Sarkozy a annoncé en premier sa candidature à l'Elysée, en se confiant dès août 2005 à l'ambassadeur des Etats-Unis en France. Soit 16 mois avant de l'annoncer officiellement aux Français (franchement ce genre d'information ne me fait ni chaud ni froid. Et vous ?).

On apprend également que Berlusconi est décrit par un diplomate américain comme étant «irresponsable, imbu de lui même et inefficace en tant que dirigeant européen». Un autre message dépeint un chef du gouvernement italien «faible physiquement et politiquement» et affirme que ses habitudes de faire la fête jusqu'au bout de la nuit l'empêchent de récupérer.
Quelle nouvelle ! Moi qui croyais Berlusconi "respectueux, vénérable, galant, honnête…" ! Vraiment je tombe de haut !! Sûr que les Italiens vont le regarder d'un autre œil maintenant !!

On nous dit également que la chancelière allemande Angela Merkel évite les risques, toujours selon certains diplomates américains dans des notes confidentielles. «Elle craint le risque et se montre rarement créative», écrit l'ambassade américaine à son sujet, dans un câble du 24 mars 2009, même si elle est aussi jugée «tenace quand elle est en difficulté» et décrite comme «méthodique, rationnelle et pragmatique» ! Quel scoop !!

Heureusement certains points font figure de révélations croustillantes : le roi Abdallah d'Arabie Saoudite a appelé les Etats-Unis à attaquer l'Iran pour mettre fin à son programme nucléaire. Il a également conseillé aux Américains «de couper la tête du serpent» et a souligné que travailler avec les Etats-Unis pour combattre l'influence iranienne en Irak était une priorité stratégique du roi et de son gouvernement !

Remarquons, qu'à bien y réfléchir cette indiscrétion n'est pas vraiment un scoop ! On se doute que Ahmadinejad n'est pas spécifiquement le copain d'Abdallah ! Le contraire se saurait !!
Mais c'est rigolo de voir toutes les précautions diplomatiques, l'opacité des ambassades, les protocoles sémantiques voler en éclat !!
La langue de bois a visiblement du mal à composer avec l'évolution technologique et numérique. Un petit pirate malin et hop : on connaît tout sur tous, les défauts, les qualités, les on-dit, les "il paraît que", les "faudrait se méfier de…", les "qu'est ce qu'il est con celui-là…"

Certains sommets, colloques, devraient se refroidir en de telles circonstances et la vague de gel qui sévit actuellement chez nous n'en sera pas responsable !!

mardi 30 novembre 2010

SEGOLENE D'HIVER...


Ségolène Royal n'aura pas respecté le pseudo pacte qui l'engageait à respecter une non agression vis-à-vis de Martine Aubry et de DSK. Mais ce pacte d'avant les primaires socialistes que d'aucuns vilipendaient (voir mon article précédent) existait-il vraiment ? Ou n'était-ce qu'un concept de passage esquissée par la trop prudente mère de Lille ?

Comme la baisse du thermomètre, comme la neige abondante, Ségolène a surgi brusquement pour présenter sa candidature !



Ségolène, la vilaine, n’attend pas les copains
Elle surprend, comme le froid, très inopinément
Elle refroidit Martine d’un givre véhément
Coupant terme aux rumeurs de ce pacte incertain.

Elle dit que Dominique ne se sent pas des ailes
Pour quitter tout de go son splendide FMI
La Grèce et puis l’Irlande lui génèrent soucis
Bientôt la zone euro vivra de ses gamelles !

La petite lilloise n’a pas l’air décidée
Comme jadis son papa ; sûrement l’atavisme !
Alors de son Poitou Ségolène fait schisme
Mue dans sa carapace contre les quolibets.

En laissant dans le froid tous les ânes indécis
L’insolente égérie du parfait ordre juste
Fait tomber quelques têtes à l’instar de Saint Just
Avec bien moins de sang mais bien plus d’avanies.

La droite de gloser sur l’attaque subite
De se frotter les mains en suivant l’affranchie
Bousculer ses voisins qu’elle met à sa merci
Bras d’honneur pour la gauche qui s’auto-dynamite !!

ARNAUD AIMERAIT PULVARISER LE PS...

C'est beau une nouvelle union médiatico-politique !! Audrey Pulvar accompagne Arnaud Montebourg dans ses pérégrinations socialistes de nouveau prétendant à la Haute Marche !! La vie serait magnifique sans l'éviction de la belle de I-télé ! On craint (en hauts lieux ?) que la journaliste ne serve les roses sur mesure (et sur un plateau) aux idées de son compagnon !! On évoque le possible conflit d'intérêt !!

Heureusement on admet encore, dans notre beau pays, l'union artistico-politique sur fond de guitare, comme si de rien n'était...


En attendant, une petite comptine en l'honneur de nos deux tourtereaux !


Arnaud voudrait qu'Audrey
Se mouille pour ses idées
Elle a peur et s'explique
Malgré tout Arnaud tique !!

Audrey voudrait qu'Arnaud
Parle moins socialo
Tant de mots quel naufrage
Par ces temps Audrey nage !

Arnaud voudrait qu'Audrey
Se venge d'I-télé
Lui prodigue mille maux
- N'suis pas sadique Arnaud !!

Audrey voudrait qu'Arnaud
Sois un peu moins cabot
Il dit : J'ai mon image
Mais te laisse Audrey sage !

Un cauchemar lui revient
Elle aperçoit Julien
Qui dit : Arnaud te hait
Ne te marie jamais !
Ne joins pas ton prénom
A son trop noble nom
Sinon je vais trancher :
Et monte bourreau Dray !!

(Et Montebourg Audrey !!)

lundi 29 novembre 2010

NETTOYAGE POUR ETAT NICKEL (ET NICOLETTA ?)


Des centaines de policiers bien nourris de barreado ou de feijoada (le cassoulet local) ainsi que des parachutistes ont pris le contrôle, dimanche 28/11 au matin, du bastion des narcotrafiquants dans un ensemble de favelas du nord de Rio à l'issue d'une offensive éclair (au café du Brésil !)

"Nous avons reconquis le terrain" dans les favelas du Complexo do Alemao, a déclaré à la presse le commandant de la Police militaire (PM), Mario Sergio Duarte sur la deux et Arte !

El commandante a précisé que "jusqu'à maintenant il n'y a pas eu d'affrontements armés" entre les forces de sécurité et les trafiquants bien que des tirs sporadiques soient audibles !

Quelque 2.600 parachutistes en manque d’entraînement, fusiliers marins téméraires, membres des forces d'élite qui se délite sans manœuvres, policiers militaires, appuyés par des blindés et des hélicoptères, ont été mobilisés. Le spectacle « Apocalyse now » version brésilienne pouvait commencer !! Samba pour tout le monde !!

Les commandos ont d’abord entamé une recherche maison par maison des quelque 600 trafiquants de drogue qui s'étaient retranchés dans cet ensemble de favelas où vivent 400.000 personnes.

Quatre tonnes de marijuana ont déjà été saisies, 16 fusils dont un lebel 1917, une mitraillette avec ses munitions, une fronde à élastique, un Beretta 92 F, un luger P08, un lance grenades épépinées, deux Famas F1 (mais pas de femmes assez fines !), un casse-pipe à retardement, un mousqueton Berthier M16 et d’autres bricoles, a rapporté la télévision citant la police.

Peu de badauds circulaient dans les rues. Les habitants étaient aux fenêtres quand d'autres ont accroché, en signe de paix, des drapeaux blancs sur leurs maisons.

La population a paru accueillir en sauveur les policiers qui la libère du diktat des narco-trafiquants. En effet, cet ensemble de favelas est dominé par le gang criminel Comando vermelho (Commando rouge), un des plus anciens et un des trois plus puissants de Rio.

La décision de donner l'assaut a été prise après que les trafiquants eurent rejeté l'ultimatum lancé samedi par les autorités.

Après des années d'indifférence, le gouvernement de l'Etat de Rio soutenu par le président Lula (qui cèdera bientôt sa place à Dilma Roussef) a décidé de riposter aux actes de "terreur" des trafiquants qui ont lancé une des offensives en représailles de leur mise en marge des favelas pacifiées (enfin, si on veut, il ne faut pas s’y fier !)

Le temps presse pour Lula et sa successeuse (oui, je sais, il y a une contrepèterie !) ! Il est temps d’endiguer la violence permanente qui émaille la vie de Rio ! Il faut faire place nette avant d'accueillir le Mondial de football en 2014 et les Jeux olympiques de 2016 !

Mais raiera-t-on aussi la misère visible des favelas ??

Nicoletta en est à remodifier sa chanson :

Fin du trafic, horizon : taule !
La gueule de bois !
Petit dealer du bidonville
Qui s'appelle Favela
Sur les bidons on peut aussi
Etre narcotique
Et refaire l'Amérique !

Fio Maravilha, ton père vendait du cocktail
Fio Maravilha, la blanche et toi c’est pareil
Fio Maravilha, mais ta défaite est amère
Fio Maravilha, Lula t’a mis par terre !

Mais tu subis mon frère
La vraie domination
Du commando vermelho qui
Imposait les cautions !
De ton aveu
Il flanquait à ta vie tares
Et rendait l’univers bizarre !

Fio Maravilha, ton père suivait leurs conseils
Fio Maravilha, et toi tu as fait pareil
Fio Maravilha, tu vendis cam et chimère
Fio Maravilha, Lula t’as mis par terre !!

L’avenir devient sombre
Plus de marijuana
Plus de place au soleil
L’armée dicte sa loi !!
Bien sûr tu t’es cru à bonne école
Mais on te lâche, peuple s’en bat…


Fio Maravilha, ton père eut un dur réveil
Fio Maravilha, les menottes, pour toi pareil !
Fio Maravilha, tu vas sentir la galère !!
Fio Maravilha, le Mondial prépare sa terre
Fio Maravilha, et sa terre se veut fière !!
Fio Maravilha ...
Fio Maravilha ...

dimanche 28 novembre 2010

vendredi 26 novembre 2010

DEUX DÉPRIMÈRENT...


Emmanuel Vals (PS) a, le premier, déclaré sa flamme pour le poste élyséen en 2012. Il été suivi depuis peu par Arnaud Montebourg. Mais les deux cavaliers de la rose qui s'étiole vont devoir affronter, en lice, les terribles chevaliers de la primaire : Martine Aubry, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn !!

Martine Aubry a annoncé, dernièrement, que les trois compères ne chercheraient pas querelle et ne la joueraient pas "perso". De là à penser qu'un pacte secret lie les trois mammouths du PS...

C'est ce que doivent penser Emmanuel et Arnaud. Pour ce dernier les ennuis ne s'arrêtent pas là car sa compagne, la journaliste Audrey Pulvar, s'est vue "débarquer" de I-télé dès qu'on a su qu'elle vivait avec Sieur Montebourg : ah, les conflits d'intérêt !!

C'est vrai, une journaliste ne devrait pas tomber amoureuse d'un politicien. Une actrice ne devrait pas sombrer dans la passion pour un ministre du budget...

Mais, j'imagine que le coeur a ses raisons que la raison ignore ! Et les censeurs doivent l'oublier !!


Arnaud art novateur te nuit
Tu t’es avancé dans la nuit
En boudant les jolies lumières
Que t’offraient les feux des primaires !

Vrai, tu t’es porté candidat
Pour le haut sommet de l’Etat
Celui qui trône à l’Elysée
Sans les étapes respecter.

Tes amis de la rose fanée
Voudraient pourtant organiser
Un tri parmi les challengers
Une primaire à vot’ bon cœur !!

Peu t’en chaut, fi de leur dessein
Tu vas tout droit dans le grand bain
Sans traverser les petits ponts
D’une impossible sélection !

Tu le feras d’autant mieux que
Martine Aubry aurait dit que
Entre Ségolène, elle et lui
On s’arrangerait entre amis !!

Ah les gredins, diable, morbleu
Le probatoire a fait long feu !
Un simulacre d’élection
Du futur socialo champion !!

Comme tu maugrées de ces bassesses
Quand, de surcroît, certains te blessent
Déprogrammant ta concubine
De i-télé, la vile épine !!

Ça te déconfit bougrement
Qu’Audrey ta mie, ton bout de zan
Soit suspectée de complaisance
Avec le gauchisme en mouvance…

On crie au conflit d’intérêt
Puisqu’à son tour ton cœur se met
A battre pour une journaliste
Qui pourrait te cirer la piste !

Arnaud ce harnais t’a orné
D’une guirlande de procès
Que tu intentes ou qu’on t’assigne
Y verrais-tu un mauvais signe ?

Un autre valet de la rose
Tout comme toi la joue morose
Il s’appelle Vals et tu lui dois
Le goût de sublimer son moi !!

Mais pour vous les jolies primaires
Risqueront d’être un peu amères
Dominique, Martine et Ségo
Se partageront le gâteau !!

jeudi 25 novembre 2010

AU PAYS DU MATIN PAS CLAIR...

La guerre, la guerre, encore la guerre...

Le ton monte entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Cette dernière "a décidé de nettement augmenter les forces armées, dont les troupes terrestres, sur les cinq îles de la mer Jaune" au nord-ouest de la Corée du Sud, a déclaré Hong Sang-Pyo, un haut responsable de la présidence sud-coréenne.

Ces déclarations de Séoul font suite au bombardement effectué mardi matin (6 H 34 heure de Paris) dans cette zone frontalière par le régime de Pyongyang ! Les petits cadeaux de l'artillerie aurait déjà provoqué la mort de quatre Coréens du Sud (deux soldats et deux civils). On compte 18 blessés.

Le fils de son père (voir un de mes articles précédents) Kim Jong-un veut montrer qu'il n'usurpe pas sa place d'héritier légitime. Aussi costaud que Papa, tout aussi mégalomane ! Dix ans à jouer avec des petits chars Solido puis une solide formation militaire dès l'âge de 14 ans ça vous forge une personnalité ! Papa a créé la bombinette et il n'est pas exclu que le fiston l'utilise, un jour...Notamment contre son voisin, ce valet des USA, cette infâme Corée du Sud !


J'ai appris la nouvelle à la radio alors que je terminais, ce mardi là, mon bol de Ricoré...


Le soleil va bientôt se lever
Encore une sale journée
Car la guerre va se dérouler
Entre les Corées…
Elle ne vient pas au bon moment
Avec la menace qui va croissant
Et le plus vilain des jeux naît :
La guerre des Corées !!
Elle va raboter le bonheur
Qui manquait déjà en nos cœurs !
Oui le plus vilain des jeux naît :
La guerre des Corées !!

Les desseins de Pyongyang naissent laids
Et Séoul trop de chic aurait
A vouloir ne pas riposter
En tant qu'offensé !!
Où ira la guerre des Corées
Quel soldat sera décoré ?
Qui mourra dans ce décor et
Qui l’aura tué ??

mercredi 24 novembre 2010

William, oui, lit âme en quête de Kate !!


Notez-le sur votre agenda : le 29 avril 2011 aura lieu le mariage princier qui unira, pour le meilleur et pour le pire le Prince William et sa belle roturière, la dénommée Kate Middleton (ou middle ton soit un ton médium ni grave ni aigu juste comme il faut !)

Evidemment l’union sera célébrée en grandes pompes (43 pour William, 39 fillette pour Kate) à l’Abbaye de Westminster comme le veut la tradition chez nos amis les rosbifs !!

Comme le 29 tombe un vendredi, les Anglais et les nouveaux mariés auront un week-end (c’est-à-dire une fin de semaine) de trois jours pour fêter l’heureux événement. Le thé devrait couler à flot sur un fonds musical d’Elgar le magnifique « Pomp and circumstance » !

Ce sera l’occasion de ressortir le carrosse doré, la reine mère et son chapeau, Stéphane Bern et sa perruque de teckel, les paparazzis de tous poils, les troupes d’élite de Scotland Yard…

On va certainement en souper pour quelques mois mais heureusement qu’on sait encore fabriquer de tels évènements pour oublier les taxes qui augmentent, le tarif du gaz qui se renchérit, les coupes claires dans les budgets, les retraites qui s’éloignent au fur et à mesure qu’on travaille, les gaz à effet de serre, la menace d’une récession mondiale, la guerre des monnaies, les dégâts du libéralisme…

Vivement le 29 avril 2011 ! J’espère que ce jour-là je ne serai pas malade avec 40 de fièvre et cloué au lit !

Ca me redonne de la pèche !! Ce n’est pas Dieu possible !! My god !! Heureusement que la perfide Albion n’a pas supprimé sa monarchie ! On a encore droit à des couronnements flambant neufs !! J’ai hâte d’y être !!

Pourvu que Dieu me prête vie jusque-là pour m’accorder cette grâce de voir sur mon écran plan l’évènement historique !!

Oui, puisque la mort d’Harry Potter est programmée il faudra bien une relève dans le sensationnel !! L’homme a besoin de rêve !! D’évasion !! Alors un couple princier pour remplacer le long feuilleton de J. K. Rowling ça se prend !!

Ah, s’il n’y avait pas les Anglais !!!

GISCARD SE CRÉE SES CROCS...


Papy Giscard n'est pas mort ! Il parle encore ! Il parle encore et du sud ! Il parle encore et du nord !

Il parle partout, sous la coupole, il papaute sur le Vatican, il chuinte sur les réformes chouettes qu'il aurait pu mettre en place s'il avait l'âge des artères de Nicolas.

Dernièrement il s'est exprimé sur l'affaire de Karachi (voir mon article précédent). Sur la chaîne Public Sénat l'ancien Président de la République a lancé la petite phrase :

- Il existe une liste des rétro commissions puisqu’on la protège par le secret-défense. Si elle n’existait pas on n’aurait pas besoin de la protéger !!

Et Giscard va plus loin en affirmant :

- ces rétro commissions n'ont rien à voir avec le secret défense!

C'est pourtant vrai ! Les rétro commissions ne font pas partie du financement du marché des ventes d'armes dans lequel s'est spécialisé notre pays ! Alors vade rétro satanas ! Sors du secret défense ô rétro commission satanique ! Les commissions destinées à arroser les intermédiaires peuvent être dans le secret, quoi que…Mais les rétro commissions ? Non, bien sûr que non ! Il s'agit d'un prélèvement occulte, malsain !!

Giscard dit que la liste des rétro commissions existe ! J'espère qu'il n'a pas confondu avec la liste des commissions qu'Anémone lui a confiée avant que d'aller chez Métro : les Métro Commissions !! Il faut dire que son Gigi prend de l'âge et ne lui est utile que pour acheter en grande surface :

- Il remplit bien le caddy, dit Anémone, il n'est beau qu'à ça !!

Et oui, le temps a passé ! Elle est révolue cette période où notre joueur d'accordéon était lucide dans son ciel avec des diamants venant d'Afrique. Ah, cette affaire des diamants qui lui aurait fait perdre les Présidentielles de 1981 ! Si on avait pu l'étouffer ! Si on avait pu la classer en secret défense !!

Mais en terme de défense seule celle des éléphants t'intéressait, ô mon Gigi !! C'est vrai que tu as rapporté de jolis trophées de CentrAfrique !!

C'était une autre époque ! A présent, les seuls éléphants qui vaillent encore la peine d'éliminer siègent rue Solférino !!

mardi 23 novembre 2010

ET JE LE DIS BENOITEMENT...

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !

Après avoir fustigé l'usage du préservatif et l'avoir, même, rendu responsable de la propagation du sida, le pape Benoît XVI a justifié l'usage de l'appareil ''dans certains cas".

Dans un livre d'entretiens "Lumière du monde" qui sort aujourd'hui mardi en Allemagne et en Italie, le souverain pontife admet, pour la première fois, l'utilisation du préservatif "dans certains cas", "pour réduire les risques de contamination" du virus du sida.

C'est bien de progresser, même lentement… A vrai dire peu de chrétiens de la vieille Europe n'ont cure des états d'âme du Vatican et n'ont pas attendu le pape pour orienter dans une direction ou dans une autre leurs rapports sexuels.

Mais en Afrique il n'en est pas de même ! La position de Rome est avalée comme message d'évangile ! Aussi les propos du Pape vont aider à diminuer certaines pandémies dans le cadre de la prévention dans les pays subsahariens. Sans tomber dans la fornication débridée nombre d'Africains pourront se déculpabiliser d'utiliser la capote ! Il était temps que Benoît parle en ces termes afin d'accompagner les ONG dans leur lutte contre les ravages du VIH.

Alors Benoît XVI futur prix Nobel de Médecine ?

lundi 22 novembre 2010

SAINT PATRICK PATRAQUE !!



L'Eire (Irlande du Sud) est dans la zone Euro ! Mais l'Eire a de l'ire à devoir de l'or à des dealers de dollars indolents. L'Eire, dès lors, délire de douleurs alourdies d'arrêt du lard !Pour défendre l'euro ses compagnons européens l'intiment à faire de gros sacrifices !


Car dans une zone monétaire il faut de la discipline ! La pathologie de l'un peut affecter la bourse de l'autre ! Et avec des problèmes de bourse l'or quitte ! L'or quitte la bourse des valeurs européennes et l'euro se déprécie ! La monnaie commune devient suspecte puisque gérée par des pays en déficit.


Après la Grèce l'Irlande se trouve mise en demeure de restreindre sa dette publique ! C'est la démarche à suivre pour ne pas fragiliser l'euro ! Actuellement le pays du trèfle déclare un déficit qui représente 32 % de son PIB (Produit Intérieur Brut). Le traité de Maastricht qui régit la zone euro impose des critères de convergence parmi lesquels le respect d'un déficit public qui ne dépasse pas 3 % du PIB.


L'Eire va donc présenter un plan d'économie sur 4 ans qui devrait permettre d'atteindre l'objectif ! Mais à quel prix ! On prévoit des suppressions de postes dans la fonction publique, des augmentations d'impôts ! Ah, l'Eire gît !!


Devant tant de bonnes dispositions les Européens daigneront ouvrir les robinets pour aider le voisin de l'Angleterre via le Fonds européen de stabilité financière (FESF) de 440 milliards d'euros, récemment créé.


Mais les sacrifices ne devraient pas toucher les entreprises installées en Irlande. Le taux d'imposition sur les sociétés (12,5 %) ne devrait pas être touché afin d'éviter les pertes d'emploi et la chute d'attractivité des capitaux étrangers ! Surtout pour éviter l'érosion des profits !!
La purge, une fois encore, sera avalée différemment selon le statut social !!! Il y a ail riche et ail pauvre aïe aïe !!


Les Irlandais sont en colère
Au nom de la monnaie euro
Ils devront se montrer austères
Dépenser moins, payer l'impôt.

Comme les frasques helléniques
Les virulences du marché
En vile notation clinique
Chez les Celtes vont s'immiscer…

Quand Dublin voit son déficit
Bien au-delà des trois pour cent
Du PIB, Maastricht récite
Les critères du bon convergent !!

Trente deux pour cent c'est énorme
Et l'Irlandais ressent déjà
Que pour renaître dans la norme
Il va réduire ses achats !

Ses merveilleux Bons du Trésor
Se sont bradés sur les marchés
Mais c'est insuffisant dès lors
Il va falloir se faire aider !!

Au secours, Fonds Européen
De stabilité financière !
Venez octroyer les moyens
Pour payer terres créancières.

Sans l'appui de vos jolies mannes
Nous coulerons et avec nous
L'euro affrontera les vannes
Ouvertes de l'argent voyou !!

Venez à nous fonds solidaire
Et nous ferons de gros efforts
Pour réduire en peau de misère
Nos déficits qui déshonorent !!

Posez toutes vos conditions
Nous boirons moins d'irish coffee
Réduirons la consommation
Nous ferons tout, tout, sauf ceci :

Nous ne modifierons jamais
Le joli taux d'imposition
Sur les profits des sociétés :
Douze et demi, sans tractation !

Nous défendrons ce taux béni
Ce sanctuaire économique
Qui a fait venir aux pays
Des entreprises dynamiques.

C'est tout ce qu'il nous reste ici
Pour attirer les capitaux
Et limiter la tragédie
De l'argent prêté à gros taux !

C'est tout ce qu'il nous reste ici
Pour rester dans la concurrence
Et protéger l'eurocratie
Malgré le prix de la souffrance.

vendredi 19 novembre 2010

QUI VA REGAGNER MILLON (DANS LA LEVEE DU SECRET) ?


En 1992, le ministère de la Défense veut convaincre le Pakistan d'acheter des sous-marins français plutôt qu'allemands. La DCN -qui dépend de la Défense- missionne alors la Sofma, société d'export des marchandises militaires françaises à l'étranger en versant de l'argent aux responsables locaux. En échange la Sofma percevra 6,25% du montant de la commande.

Puis, en 1994, l’Etat impose à la DCN un nouvel interlocuteur, Mercor, société off-shore, représentée par Ziad Takkiedine et Abdul Rahman el-Assir. Les deux hommes vont "arroser" copieusement des responsables pakistanais (tout comme la Sofma) et recevront 4% lors du paiement de la commande. On appelle cela des rétro commissions !

Dès son élection à l'Elysée en 1995, Jacques Chirac veut mettre fin à ces pratiques. Il charge son ministère de la Défense, Charles Millon de repérer les contrats qui posent problème. Sur demande de ce dernier, le Premier ministre, Alain Juppé autorise la DGSE à placer sur écoutes plusieurs hauts fonctionnaires proches de François Léotard, l’ancien Ministre des Armées !!

Début 1996, Jacquou suspend le versement des commissions à Mercor pour se racheter une vertu (après les emplois fictifs de Paris ?).

Le 8 mai 2002, un attentat dans la plus grande ville du Pakistan, Karachi, fait 14 morts, dont 11 Français salariés de la Direction des constructions navales (DCN). La piste islamiste est d'abord évoquée avant d'être abandonnée au profit d'une thèse plus politique !!

Selon l'avocat des familles des victimes, Me Morice, c'est cette suspension du versement qui aurait déclenché l'attentat !!

Dans une déposition récente, Charles Millon déclare qu'une partie de l'argent versé à Mercor revenait en France. Selon Libération 10 millions de francs aurait atterri sur le compte de campagne de Balladur le 26 avril 1995 !! Il ne faut surtout pas se gêner ! Les juges subodorent que cet argent de venir des fameuses rétro-commissions.

Chirac et Balladur, les amis de 30 ans, s'étaient livrés une guerre sans merci durant la campagne présidentielle de 1995. Une fois élu, Jacquou aurait voulu couper les subsides à son rival. Na, c’est bien fait pour lui !

- Jacquou, je vous demande de vous arrêter, rendez-moi cet argent !! Au secours, on me spolie !!
Sarkozy pourrait être impliqué dans cette affaire car il était, à l’époque, un des proches de Balladur il aurait autorisé la création d'une société offshore baptisée Heine. C'est par celle-ci qu'aurait transité les commissions et rétro-commissions entre l'Etat français et Mercor.

En tant que secrétaire général de l'Elysée sous la présidence Chirac, De Villepin est forcément trempé, lui aussi, dans l’affaire ! On pourrait dire : plutôt pour la bonne cause car c’est lui qui aurait piloté la cessation des commissions ! Enfin c’est à voir…

Les familles des victimes de l'attentat soupçonnent la direction de la DCN d'avoir caché à la justice des documents accréditant la piste politique et financière dans l'attentat.
L’affaire Bettencourt, à côté, c’est du roupie de sansonnet !!


Ou du roupie pakistanais !!

S’il n’y avait pas eu ces morts
Ce 8 mai à Karachi
Les bruits dormiraient encore
Sans menacer Sarkozy…

Mais la fin des commissions
Données aux Pakistanais
Aurait suscité passions
Meurtrières pour se venger.

En ces temps-là Balladur
Pour campagne financer
Misa sur l’oseille impure
Commissions rétrocédées.

En vendant des sous-marins
Aux rusés Pakistanais
Il percevait quelques gains
Par off-shore interposé.

Son trésorier de l’époque
Un dénommé Nicolas
Avait-il jugé baroque
Ces pratiques sans éclats ?

Arroser les bons vendeurs
Pour décrocher le marché
Puis améliorer son beurre
Par courtages occultés.

Les deux placiers libanais
Nourris de fonds étatiques
Vont savoir cameloter
Trois sous-marins stratégiques.

Mais sur leur rétribution
Des pourcentages peinards
Reviendront, jolie gestion
Dans la cassette d’Edouard !

Jusqu'au jour où le Grand Jacques
Gagnant la clé d'Elysée
Mit un terme à cette arnaque
Rapport à sa probité !!

Son ministre des armées
Un certain Charles Millon
Est chargé de repérer
Les contrats à gros millions

Le dauphin Alain Juppé
Fera mettre sous écoute
Les fonctionnaires impliqués
Dans ces tractations voyoutes.

Puis tout sera prohibé
Extinction des arrosages
Les Pakistanais floués
Feront déborder la rage.

Onze Français périront
Des sanglantes représailles
On crut longtemps au bâton
D'Al Qaïda-la grenaille.

Mais des langues se délient
Qui exhument vérité
La suspicion fait son lit
Malgré tant d'opacité…

Entendra-t-on le Jacquot
Juppé ou bien De Villepin ?
Après tout ils furent héros
A condamner ce turbin !

N'ont rien à se reprocher
Sauf à s'être corrompus
A leur tour dans ce marché
Avant d'opérer leur mue !

Entendra-t-on Sarkozy
Le valet de l'homme au goitre
Son immunité conduit
La lumière dans son cloître…

Saura-t-on un jour la cause
De ce désastre assassin
Vente d'armes et pots aux roses
Pot-de-vin politicien !

Sur l'escalier planétaire
Où les marches s'établissent
En gradations monétaires
Quelques fois les vies dévissent.

Les morts ignorent souvent
Que le tissu du linceul
A la blancheur de l'argent
Dont politique est filleule.










mercredi 17 novembre 2010

DEVINE QUI VIENT PARLER CE SOIR...

Hier (il y avait longtemps) le petit Nicolas a parlé devant Claire Chazal (aux doux yeux langoureux), David Pujadas (à la perruque improbable) et au petit nouveau, un certain Michel Denisot de Canal + !

L'hôte de l'Elysée a longuement venté les mérites du petit nouveau de Matignon : Fillon ! Ah, il l'aime bien son Marquis de Sarthe ! Il avait les larmes aux yeux en vantant ses qualités irréprochables !

Puis on a parlé de Borloo, de tout, de rien ! C'était d'une inconsistance affligeante ! Une petite série de mensonges. A titre d'exemples : Nicolas, peut-être pour simplifier, annonce qu'à l'origine l'euro avait été lancé comme étant équivalent de 1 $ mais il n'en est rien : au départ on comptait 1,17 $ pour 1 €. Autre exemple plus illustratif : le système des retraites serait "excédentaire" en 2020 ! C'est du grand n'importe quoi ! Nul ne veut le croire !!

Un lapsus révélateur. Quand Michel Denisot lui pose une question sur son nouveau rapport au pouvoir il répond: «Ma détermination n'a rien changé» au lieu de «ma détermination est inchangée». C'est sans commentaire !

La fin de l'interview aurait dû nous éclairer sur la feuille de route que souhaite faire appliquer le mari de Carla à son nouveau gouvernement pur jus "UMP". Peu de choses sont sorties de la pulpe. On sait, tout au plus, qu'une cinquième branche de la Sécurité Sociale va voir le jour !! On ne sait quelle sève l'alimentera ! Il s'agira de couvrir un nouveau risque : celui de la dépendance des personnes âgées. L'objectif sera de favoriser le maintien à domicile ! Mamie Rose devrait s'occuper du dossier : ça fait peur !!

Le petit Nicolas a parlé d'une "grande consultation qui va durer 6 mois » qui sera ouverte ! décisions seront actées au cours de l’année 2011 pour être prises en compte dans le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2012. Les départements (gros financeurs de l’Allocation personnalisée d’autonomie, APA) y participeront (cela m'apparaît comme la moindre des choses) comme les syndicats et les associations de personnes âgées, a déclaré le président de la République.

Si les concertations s'organisent selon la même méthode que celle appliquée dans le cadre de la réforme des retraites…je crains le pire !

Enfin, on verra !! Carpe diem !!

mardi 16 novembre 2010

IL NE FAUT PLUS QUE VOUS VOUS SERVIER !!


Le Mediator n'est pas qu'un outil de guitariste (n'est-ce pas Carla ?) c'est aussi un médicament pour diabétiques en surpoids des laboratoires Servier ! Il aurait causé la mort de quelque 500 personnes d'après une estimation de la Caisse nationale d'assurance-maladie (Cnam) que l'Agence des produits de santé (Afssaps) doit préciser et compléter ce mardi.

Le chiffre, froid comme de l'acier, confirme les craintes émises dans le livre "Mediator, [sous-titre censuré] du Dr Irène Frachon. Le médecin brestois avait réalisé avec ses confrères cardiologues une étude qui a abouti en 2009 à la suspension par l'Afssaps de ce médicament indiqué dans le traitement du diabète, mais qui était aussi utilisé comme coupe-faim.

Xavier Bertrand, le remplaçant de Mamie Rose, se dit "préoccupé par ce dossier". Serait-il, lui aussi, diabétique ?

Mais ne lis pas ce média bête
Qui derechef médit à tord
Ce médicament super chouette
Pourquoi donnerait-il la mort ?

C'était le temps de l'ignorance
Ou du grand déni, c'est selon
A présent la vérité danse
Sur le lit de l'information !

La CNAM a dévoilé des chiffres
Des morts qu'on voulait occulter
La camarde vit bien de la griffe
Des laboratoires Servier !!

Diable éthique de pharmacie
Qui nous inonde le marché
De médicaments sans souci
De jauger leur nocivité !!

Diabétiques en surpoids
Ont goûté de ce Médiator
Si la vérité jette un froid
Certains déjà en sont bien morts !

Irène Frachon l'avait clamé :
Cessons la vente du fléau !
Une fois encore l'argent s'est fait
Le chevalier du statu quo !!

Combien de vies s'éclipseront
Bien après l'usage interdit
De ces molécules à poison
Combien de vies auront péri ?

Si on meurt à soigner ses maux
Pour quelque profit qui pavane
Autant ne rien faire, tout de go
Ou se concocter des tisanes.

Retrouver les anciens remèdes
Ceux de mamie, reine des plantes
Pratiquer le vélocipède
Sucer des bonbons à la menthe !

Solliciter les herboristes
Déguster sauge et romarin
Fréquenter quelques liquoristes
O guignolets et marasquins !!