CHERCHEZ DANS CE BLOG

samedi 31 mai 2008

LA PALME D'OR A CANNES C'EST CANTET OU CANTAT ??


LES POUPEES RUSSES NOUVELLE VERSION


DESEQUILIBRE

Une chanson que j'avais écrite en 1980 et qui reste, cruellement, d'actualité !

La rue fourmilière
Fixe les oeillères
A tout étranger
Venu visiter.
Quel regard se penche
Sur l’enfant qui flanche ?
Quel mot prononcé
Vient le réchauffer ?
Le petit mendiant
Loin de l’occident
Tend les mains en vain
Il manque de pain
Il manque de tout
Il n’a plus le goût
De se lever pour quelques pièces de monnaie.

On a beau déculpabiliser
Qui de nous n’a pas un jour penser
A son bonheur
D’être né
Dans un pays doré
A l ’abri de la nudité ?

Refrain

Et comment durant ces années où le progrès
Nous permet, plus que jamais, de communiquer
Comment donc peut-on encore trouver
Un monde cloisonné
La faim d’un côté et dans l’autre les déchets ?
Comment donc juger l’humanité
Dans ce qu’elle n’a pas su élaborer
Pour la vertu d’égalité ?

Devant la télé
L’enfant trop choyé
Regarde étonné
L’actualité
Il voit sur l’écran
Le petit mendiant
La misère sans nom
Etreint le salon.
Comment avaler
Un si bon goûter
Quand l’image crie
La faim qui sévit.
Ce regard perdu
Et ce ventre nu
Bombé par le néant de la déconvenue.

L’enfant né dans son grand nid douillet
Imprégné de virtualité
N’est pas tombé
Dans le leurre
Et perçoit le malheur
Qui fleurit
Dans ce gris pays

(au refrain)

vendredi 30 mai 2008

TOILETTER L'EUROPE...A LA TURC !


Nos chers députés ont introduit, jeudi 29 mai, une disposition rendant obligatoire la tenue d'un référendum pour l' entrée hypothétique de la Turquie dans l'Union européenne.
Cette disposition rentre dans le cadre d'un projet de réforme des institutions en cours d'examen et devant être soumis au vote en juillet.
Nos législateurs ont ajouté une disposition qui rend le référendum obligatoire pour l'entrée dans l'UE de pays représentant plus de 5% de sa population : c'est bien le cas pour l'ancien Empire Ottoman qui a bien reculé ses frontières depuis quelques siècles !
Cette disposition entérinée par 48 voix contre 21 a suscité de vives polémiques car certains y voit une façon de stigmatiser Ankara :
- Après tout ce n'est pas l'Europe comme le dit Nicolas, lance un député UMP !
- C'est vrai mon neveu, corrobore un centriste démodémisé, ils sont à sang persan asiatique !
- Mais non, dit un socialiste ulcéré, une partie de la Turquie est en Europe et elle bosse fort. Sa valeur ajoutée est un atout pour l'UE !
- Il ne faut pas les prendre comme des têtes de Turc, complète un communiste asthmatique mais néanmoins hypocondriaque, gare aux vexations et aux crispations.
- Ils ont du sang sur les mains ! Parlez-en à Erevan ! Vous verrez ! Mais, bien sûr, les militaires refusent de parler du génocide et l'armée nie !
- On n'a pas de leçons à donner, réplique un modem démodé, on n'a pas fait mieux sous l'occupation ! Rappelez-vous les rafles de 1942, le Vel d'hiv, les...
- Ta gueule, éructe un UMP excédé, c'est un sultan..heu déshonorant pour notre patrie !
- Du calme, lance un non inscrit atrabilaire, moi je trouve que la civilisation turque nous a beaucoup apporté : les toilettes, les loukoum, les chats persans, les ...
- Oui bon ça va ! Ne jouons pas les bleus (turquoise ?) : on sait bien que ces gens là auront du mal à s'intégrer à la discipline européenne ! Leur rigueur économique ce n'est quand même pas Byzance !
- Ne dites pas cela ! Ils se disent en boule si on montre du doigt leur déficience économique..

Palabres, discussions...
La vie parlementaire dans sa splendeur.
Et un ancien premier ministre qui ne veut pas que ces débats là durent car il est d'origine turque (né à Smyme en 1929) !

Pour rappel, cette disposition s'inscrit dans le projet de révision de la Constitution, dont l'adoption finale reste encore très incertaine.
Pour être adoptée, cette révision de la Constitution doit d'abord recueillir une majorité simple à l'Assemblée puis à la seconde chambre (le Sénat) où la droite est majoritaire.
Elle devra, dans un second temps, rassembler une majorité des 3/5èmes des suffrages exprimés des deux chambres, réunies en Congrès, à Versailles, fin juillet.

Affaire à suivre selon Alex TÜRK, président de la CNIL, qui veille à ce que des blogs antiturcs ne prolifèrent pas sur la toile.

jeudi 29 mai 2008

ELLE CRAINT LA JUSTICE MAIS SON MENSONGE L'Y MENE !

C'est la nuit de noces. Yallah bibi..fricote un peu ! Nuit de noces pour musulmans sour le croissant de lune, pas loin de Maubeuge...c'est le Nord !
Ils sont deux et sont musulmans français.
Elle veut rester anonyme mais Annick (c'est son prénom) aime X et X lui pose la question :
- Tu m'aimes encore Annick ?
- Oui, je t'aime et te dirai toujours ces mots là !
C'est la nuit de noces ! Il va tomber sur un os ..nocif !
X découvre que Annick..
Non, en fait elle ne s'appelle pas Annick. C'était pour le calembour (voir ligne 5).
Elle s'appelle Y. Non pas I grecque car elle est française ! Vous suivez oui ou non ?
Donc X, comme le veut la tradition musulmane, va ôter la virginité de Y. Car Y est considérée comme vierge sinon elle serait impure.
Il est persuadé qu'elle a toujours été célibataire et chaste.
- Je suis célibataire, lui a-t-elle déclaré.
- Et chaste ?
- Oui vers la chasteté ma religion y mène !
C’est ce que croit aussi toute sa famille. Le mariage se fait en grande pompe : on utilise des babouches taille 42, 43 voire plus ! On mange du couscous en n'imaginant guère les futurs "coups-secousses" ! On n'échafaude pas de conjectures sur une fausse virginité : c'est tabou et même un tabou laid !
Comme chez les chrétiens on lance du riz : c'est la noce !
Le repas consommé, il faut consommer le mariage.
On touche à la fin du tryptique : riz, noce...Eros !
Et là ! Patatras !
La nuit de noces, le marié (je rappelle que c'est X) découvre que son épouse (donc Y) a menti.
Elle n'est pas vierge. La suite nous dira qu'elle est capricorne ascendant verseau recto verso.
Au bout de quelques heures, il fait irruption au milieu des invités qui sirotent un jus d'oranges non génétiquement modifiées.
Il n’a pas de drap taché de sang à exhiber ainsi que le commandent les rites dont héritent les musulmans.
Y (sa promise) lui avait pourtant dit :
- Mets-y du jus de tomate. On n'y verra que du feu !
Pas moyen de trouver du jus de tomates !
Le père ramène manu militari Y, sa belle-fille, chez ses parents.
Ca pue le déshonneur à plein tube !
Dès le lendemain, l’époux cherche à faire annuler son mariage.
Il s’agit d’une nullité relative, réclamée par celui qui s’estime victime d’une erreur.
- Errare humanum est, lui dit son avocat, cela dit je vais plaider pour vous.
Mais c’est une procédure rare.
Y (la femme) a très vite reconnu avoir déjà eu des rapports sexuels auparavant.
Elle a eut des amants dans le petit bois de St Amand : c'est le Nord !
Elle ne voulait pas l'avouer de peur de ne pas être mariée !
Devant le tribunal, la jeune femme a reconnu une fois de plus sa dissimulation.
X, lui, voulait non seulement rompre, mais surtout effacer cette union. «Faire comme s’il n’y avait jamais rien eu.» Les juges lui ont donné raison. Ils ont estimé que le mariage avait été conclu «sous l’emprise d’une erreur objective» mais aussi qu’une telle erreur était «déterminante dans le consentement».
Des jugements précédents ont déjà retenu cet article de loi (le 180 du code civil)
Ce jugement va-t-il servir de menaces au profit des fiancés musulmans ?
Ce serait alors la dictature d'une religion qui mettrait en exergue le "pas de ça avant les noces !"
On peut craindre aussi, comme le dit Mme Badinter (la Y de Mr X l'ancien Garde des Seaux) que cet évènement accroisse le chiffre d'affaire de certains chirurgiens spécialistes du "recousu main" ?
Car c'est c'est c'est c'est l'hymen qui les fera vivre !

mercredi 28 mai 2008

TU CRAQUES OH VIE !

En visite à Varsovie, le petit Nicolas a porté un coup fatal, une sorte d'estocade de derrière les fagots au "fantasme du plombier polonais" et annoncé l'ouverture complète, le 1er juillet, du marché du travail tricolore à huit pays, dont la Pologne !
- La mort de Sydney Pollack ce n'est que la mort d'un seul Pollack ! Le combat de la Pologne continue et le développement spectaculaire de l'économie polonaise est la meilleure réponse au fantasme de ce qu'on a appelé le plombier polonais" s'est exclamé Nicolas devant les élus polonais réunis et à la Diète en raison du rationnement explicable par la hausse du prix du gaz et de la vodka !
"C'est sans aucune arrogance mais avec beaucoup d'amitié pour vous que je suis venu vous dire : 'mes chers amis Polonais, la France compte sur vous, l'Europe a besoin de vous'", a insisté Nicolas après avoir porté au pinard, heu non à la vodka, heu..au pinacle l'amitié entre la France et la Pologne, qui ne sont jamais hic fait la guerre !"
C'est vrai ça ! On ne s'est jamais fait la guerre ! Pourtant y'avait guère que l'Allemagne à traverser pour les envahir ! Oui, justement, il y avait l'Allemagne à traverser !
A Varsovie, Nicolas et quatre membres du gouvernement - Jean-Louis Borloo (Ecologie), Valérie Pécresse (Enseignement supérieur), Hervé Morin (Défense) et Jean-Pierre Jouyet (Affaires européennes) - ont signé des accords de partenariat dans divers domaines.
Il en résultera que :
- la langue polonaise sera enseignée dans les universités installées dans les DOM TOM
- Une coopération dans le nucléaire civil est envisagée ce qui permettrait aux Polonais d'avoir des centrales pour générer de l'énergie car la Vodka sera prohibée
- Les plombiers polonais pourront s'installer en France à condition d'avoir une bonne conduite, de ne pas plomber l'ambiance déjà délétère, et d'avoir six fonds différents pour garantir les prêteurs.
- L'armée polonaise pourra échanger deux avions américains (achetés récemment) contre un Rafale avec déduction de la TVA et suppression de la TIPP sur le Kérosène classé top défense.
- Les Polonais pourront venir rouler en France et émettre des gaz à effet de serre à condition d'acheter des véhicules Renault.
Une belle coopération en perspective...

ROI DU NEPAL PAS LOIN DU PENAL...

Des milliers de Népalais ont défilé mercredi 28 mai dans les rues Katmandou pour fêter l'usage d'une nouvelle drogue : la République !
Et oui ! La République à consommer sans modérations, sans rudes émotions et sans motions (de censure) !
Car la Monarchie est morte ! Bienvenue chez les maoïstes !
L'assemblée constituante élue le mois dernier jubile !
Beaucoup de Népalais espèrent que ce changement de régime sera le dernier avatar d'une guerre larvée qui aura fait plus de 13.000 morts en une dizaine d'années.
En France, certains meurent d'un régime mal géré mais on n'atteint pas de tels statistiques.
Donc plus de 10.000 maoïstes ont déambulé dans la capitale des post soixante huitards avec drapeaux frappés du marteau et de la faucille en vitupérant "A bas la monarchie".
Le roi Gyanendra gît à un endroit mais où ? Ou plutôt il se réfugie, mais où ?
Son médecin a juste laissé filtrer le dernier bulletin de santé : nez pâle assorti de morve royale !
L'effigie du roi a été effacée des billets de banque !
Crime de lèse majesté ! Après la perte des billets, le billot ?
Non, Gyanendra n'est pas Louis XVI d'ailleurs il déteste les perruques et l'horlogerie.
Il préfère se faire passer pour la réincarnation de Vishnu, le dieu protecteur des Hindous !
Il faut croire que le casting n'était plus crédible et d'ailleurs Vishnu n'est pas content de sa doublure :
- Son front n'est pas laid mais il a un drôle de nez, et puis ces joues ! Trouvez moi une autre doublure, mais pas un maoïste ! Ca me rendrait marteau et las, faut, s'il vous plaît, me trouver une doublure digne !
Vishnu n'a pas été entendu et le roi va devoir s'exiler.
Il a fait une demande pour obtenir un titre de séjour en France.
A cette heure, Mr Heurte-le-feu étudie son cas ! C'est pas gagné !
A moins que Gyanendra ramène dans ses valises quelques sachets de poudre hallucinogène !
Tout se monnaye en ce bas monde ! En billets de roi ou en monnaie de singe !

mardi 27 mai 2008

CE QUI S'EST PASSE AVANT LA VISITE A RUNGIS (MERCI RENAUD)

27 mai 2008.
Dans la banlieue où qu'y fait nuit
La petite route est déserte
Nicolas Sarkozy part de chez lui.
Dans le lointain les mobylettes poussent des cris...
Ca y'est j'ai planté le décor
Créé l' climat de ma chanson.
Ca sent la torpeur ça pue la baisse du pouvoir d'achat.
J'aime bien c't'ambiance pas vous ?
Ah bon...
Voici l'histoire proprement dite
Voici l'intrigue de ma chanson
Nicolas Sarkozy roule très vite...comme d'habitude...
Le vent s'engouffre dans son costume taillé neuf de chez Dior.
Dans le lointain les bourgeois de Neuilly dorment comme des cons ...
Lorsque soudain survient le drame.
Juste à la sortie d'un virage.
Y'a plus d'essence dans la voiture présidentielle
Car, eu égard à la hausse du prix de l'essence, on organise le rationnement !
Nicolas Sarkozy est fou de rage!
T'aurais pas dû Nicolas Sarkozy aller ce matin là à Rungis.
T'aurais pas dû emmener Clara ! Quel maléfice !
Il met ses warning et s'assied par terre et réfléchit :
Dans cette banlieue de racailles y'a pas un pompe ouverte la nuit!
Dans le lointain y'a une sirène qui s'évanouit...
Qu'est ce que j' vais faire bordel de dieu ?
J' vais quand même pas rentrer à pied !
Plus y s'angoisse moins ça va mieux.
Quand soudain lui vint une idée :
J' vais siphonner un litre ou deux dans l' réservoir de cette bagnole
Et pis j'y flanquerai un PV.
Comme ça gratuitement par plaisir.
Faut bien que j' me défoule un peu
J' suis énervé...
Une fois son forfait accompli, et malgré les suppliques de Carla
Nicolas Sarkozy va repartir.
La voiture présidentielle veut rien savoir.
C'est le bon Dieu qui l'a puni!
T'aurais pas dû Nicolas Sarkozy aller ce matin, si tôt, à Rungis !
T'aurais dû rester chez ta mère. Comme un bon fils !
Alors pendant une demi heure
Dans son moteur il tripatouille
Il est crevé il est en sueur
Il a du cambouis jusqu'aux coudes
Dans le lointain le jour se lève
Comme d'habitude ...
A c'moment là un mec arrive
Un p'tit loubard aux cheveux blonds
Et qui lui dit comme dans les livres:
" S'te plaît dessine moi un mouton
Un prisonnier ou un cas libre
Un cran d'arrêt une mobylette
Tout c'que tu veux mon pote t'es libre
Mais dessine moi quequ'chose de chouette ! "
Dans le lointain y's'passe plus rien
Du moins il me semble...
Alors d'un coup d' clé de sol ou fa
Bien placé entre les arpèges
Carla Bruni éclate la tête
Du Petit Prince de mes deux !
Y'a la guitare qui la démange
Alors tant pis les tympans !
Faut pas gonfler Nicolas Sarkozy
Quand y répare sa berline noire
C'est la morale de ma chanson
Moi j'la trouve chouette
Pas vous ? ah bon...

OU VA LA TERRE QUE L'ON ATTERRE ?

Le prix du riz ne cesse d'augmenter
Oyez oyez tous ces ventres affamés
De paysans qui avaient cultivé
Des nutriments pour nous les exporter.

Le prix du blé ne cesse de gonfler
Oyez oyez tous ces morts en sursis
Sierra Leone, Mali ou Haïti
Le bris des plaies ne cesse de parler.

Le prix du mil va grimper lui aussi
La mort s'immisce dans les contrées stériles
Grains parsemés quêtent mousson d'avril
Grains modifiés donnent une fois la vie.

Prix de l'or noir ne connaît plus de baisse
Pourquoi pêcher pour des thons si peu chers ?
Le chalutier dans son port de détresse
Voit chagriné voiliers aux vents ouverts.

Planète bleue de six milliards d'humains
Peux-tu encore contenter chaque faim ?
Peux-tu encore te montrer généreuse
Et nous donner des énergies joyeuses ?

lundi 26 mai 2008

DELUGE ET PAR DELA...NOE !!

Dans son nouveau bouquin le Maire de Paris, Bertrand Delanoë (BD pour les intimes qui, en goût, l'aiment !) prône le libéralisme :
- Et alors ! On peut être socialiste et être libéral ! Sarkozy il est bien de droite et pourtant il est gauche !
Il n'en démord pas ! Il croit aux cieux du libéralisme ! D'ailleurs le titre du bouquin est révélateur à cet égard : "de l'audace". Donc se confiner dans l'ôde à cieux ! Mysticisme de la pensée unique !
"Fluctuat nec mergitur" ,devise parisienne, reste chère à Mr Delanoë qui tient à piloter l'arche du nouveau socialisme libéral.
- Après moi le déluge, lance-t-il tonitruant !
Ségolène Royal lui conteste ce leadership. Pire, elle estime être la cible d’«attaques inutiles» de la part du maire de Paris qui écorne dans son livre la stratégie de l’ex-candidate à la présidentielle pendant sa campagne et sa notion de «démocratie participative».
- Je veux continuer la démocratie participative et JE VEUX en référer aux partenaires sociaux et JE VEUX remettre au sein du Parti le débat d’idées. Je crois que l’agressivité à l’égard des personnes est totalement inutile !
Elle aussi se dit libérale.
Pari osé, pari de parti irisé mais parti libéré, parti libéré par le libéralisme !
La guerre des chefs a commencé !

LA RUE MANDA L'ARRET DE MARULANDA

Il y en a dont on annonce la mort de façon prématurée (Pascal Sevran) et d’autres dont on révèle la mort deux mois après la mise en bière ! C’est le cas de Manuel Marulanda dont on vient d’apprendre la disparition à l’âge de 78 ans.
Qui est ce brave homme ?
Un Colombien. Il est né en 1930, près du village de Genova, dans les replis de la cordillère des Andes. La corde, hier, on la lui promettait car, en tant que chef des FARC (Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes) il n’avait jamais été colombe. Ou alors « colombe-hyène » : un mélange hybride de fausse douceur chegevariène et de cynisme stalinien ou vice-versa.
Il a fondé sa légende durant la guerre civile des années 1950 qui aura fait la bagatelle de 300.000 morts.
La peur d’être persécuté par les conservateurs au pouvoir lui fait prendre le maquis. Il sera le chef des paysans libéraux qui n’aiment pas les conservateurs (à l’époque le problème des OGM ne se posait pas encore).
Il apprend à ces paysans la lutte des classes et le maniement des armes : lances et flèches et gare à celui qui flanche ou laisse...béton !
Il aime tellement le maquis qu’il y reste.
- J’y suis j’y reste, dira-t-il à maintes reprises, imitant Mac Mahon (dont il n’avait jamais entendu parler !)
Dans les années 60, perdu dans sa végétation luxuriante, il va récupérer un petit poste à transistor. Et là, extase ! Son corps en transe y s’tord de convulsions jubilatoires. Il entend sur les ondes un discours de Fidel Castro. Dans la foulée il apprend qu’un type, nommé Marx, avait pondu une nouvelle philosophie en Isme !
C’est le socialisme et son corollaire : le communisme ! Ou le contraire ! Il n’en sait rien ! Mais ça lui plaît ! Alors il va fonder les FARC avec une inspiration communiste.
Il va se battre et acheter de nouvelles armes avec le commerce de la drogue : le maquis écoule de la coca et le kaki colonise les cocos.
Puis il se spécialisera dans le rapt et libération sous rançon. Les FARC enlèvent Ingrid Betancourt ! On connaît la suite…pas encore la fin !

On l'appelait Tirofijo, "qui tire dans le mille". Un surnom qui en dit long sur sa passion des armes ! Il tirait aussi dans le sang ! Il se sera battu en vain car ses troupes se délitent (même ses meilleurs soldats, ceux d'élite !). Il aura vécu plus d'un demi-siècle dans le maquis. Le chef historique des Forces armées révolutionnaire de Colombie, les FARC, est mort, le 26 mars 2008, d'une crise cardiaque...à l'âge de 78 ans ! Mieux que Pascal Sevran !

jeudi 22 mai 2008

QUAND LA PAIX CHEZ LES PECHEURS ?


Le vent de la colère se fit houle
Houleux face au fou prix du fioul
Beaucoup trop excessif, les pêcheurs
Ne sortirent plus en mer, pas le coeur...
Le vent de la colère se fit dense
Menant les marailleurs dans la danse
1 euro pour un congre pêché
Quand c'est 10 dans un supermarché !


mercredi 21 mai 2008

UN GROS POISSON QUI DEFIE LES POLICES

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a salué mercredi 21 mai "la prise d'un gros poisson !"
Je n'ai pas tout de suite compris !
Uno, en quoi Zapatero peut-il s'occuper de la pêche ? Ne peut-il pas confier ce genre de félicitation à son ministre attaché aux affaires halieutiques ?
Secundo, j'ai cru que le poisson avait été pêché dans les eaux françaises, près de Bordeaux. D'où ma surprise : les pêcheurs font grève, bloquent les ports et ne vont plus en mer car le carburant qui fait tourner les chalutiers est hors de prix !
Heureusement, un second flash d'information m'a permis de comprendre qu'il s'agissait d'une métaphore ! Le gros poisson était l'un des "chefs historiques" de l'ETA, "impliqué dans des attentats en Espagne" !
Je comprends mieux !
Javier Lopez Pena, alias "Thierry", a été arrêté à Bordeaux en compagnie de trois autres membres présumés de l'organisation séparatiste basque.
Il a donc été pris dans le filet des polices françaises et espagnoles qui ont travaillé en commun.
Il devra être condamné car il a beaucoup péché.
Il tue et la vie l'ôte. Il est auteur d'écarts laids sur bien des sols.
Sa voix violente ne baisse pas d'un ton et pour lui quel attrait la mort eut !
Pas spécialement maquereau mais truand et exécuteur.
Sa femme Sarah ne le supporte plus : Sarah s'casse !
Il assassine un député trop vif, puis un maire lent !
Il mérite dans ce cas billot !
Mais plus de peine de mort. Alors, en tous lieux, il perpétue le crime...
Jusqu'à ce jour...

mardi 20 mai 2008

DEVEDJAN : CONVERSION ET VERSION CON !


IL FAUT GARDER NOS MINI MOMES !

- Chéri, tu peux amener Aurélien à l'école. Je n'aurai pas le temps aujourd'hui !
De sa frêle voix, frêle mais teintée d'autorité, Carla Bruni vient de dire à son président de mari que le studio l'attend. Il faut refaire de A à Z le 6ème titre de l'album car on n'entend pas la voix de Carla ! Mais qu'est ce qu'il a cet accordéon à jouer si fort ! Souffler n'est pas jouer !
Donc direction le studio d'enregistrement ! Et pas question d'être en retard en passant déposer Aurélien à l'école.
Nicolas grommelle, fait un sursaut d'épaule, fronce les sourcils. Puis, finalement, il prend Aurélien qui vient juste de finir son Nutella en hommage à sa mère (nue, t'es là !).
Nicolas tire l'enfant par le bras. Vite ! Il doit voir Fillon à 8 h 30 ! Pas le temps de t'habiller !Tu laceras tes godasses dans la voiture...
La voiture sort en trombe de l'Elysée. Le chauffeur émérite a, quand même, failli tailler un short à un secrétaire d'Etat qui venait au travail. La voiture file, escortée par un motard. Elle finit par s'arrêter devant la grille de l'école communale. Grille fermée !
- Comment ? s'indigne Nicolas.
- Chouette, clame Aurélien, pas d'école. C'est vrai, j'ai oublié de te dire : les instituteurs font grève !
- Bon sang ! C'est incroyable !! Au secours ! Au secours ! Ma France fout le camp ! Où est le "travailler plus pour gagner plus" ?
Nicolas sonne, tambourine sur une porte, fait klaxonner le véhicule protocolaire...
Rien n'y fait.
Il tire Aurélien par la manche d'un geste de dépit. La voiture repart vers l'Elysée !
Le soir, Nicolas prendra la parole devant les caméras :
- Je veux un service minimum d'accueil dans les écoles les jours de grève ! Je déposerai un projet de Loi imposant aux communes, au titre du service minimum, d’organiser l’accueil des élèves les jours de grève dans les écoles.
Non mais, sans blague !
Aurélien n'a pas cessé de regarder la TV. Toute la journée il a visionné des vieux feuilletons conservés par Nicolas : Starky et Hutch, L'amour du risque, Agence tous risques...
Bref, la culture sarkozienne très américan attitude.
Les mésaventures de Nicolas auraient lien avec sa déclaration du soir ?

lundi 19 mai 2008

HOMME AUX PHOBIES

Un homme de la terre, spécialisé dans les terreaux, était aux maux : maux phobiques divers. Il avait peur du gai et se voulait triste. Quand il écoutait un rythme brésilien, il disait :
- C'est sale ça ! C'est trop gai ! Comment cela peut-il durer gai ?
Chez lui le triste s'installe et le gai part !
Un ami psychiatre cherche à le sortir de sa déprime mais, lui, le renvoie au diable en criant : "Chez gai va rat !" Il devient paranoïaque et voit des gais tôt dans les premières minutes de son sommeil. Ca tourne au cauchemar scatologique : les gais défèquent et les selles de gai rendent un tapis nauséabond ! Il se réveille en sueur !
- C'est horrible, se dit-il, ces esprits gais souillent mon repos. Il me lèsent bien.
Le jour, sa gaiphobie s'accroît. Son voisin tente une bouée de sauvetage :
- Ecoute ce vieux 33 tours. C'est du gai mais presque triste : c'est du gai tari !
Même du gai light il n'en veut pas. Il replonge dans le triste.
Le temps se marie à son humeur. Il est triste lui aussi et pleure d'averses.
La rivière déborde ! On ne voit plus le guet gai !
Un homme pas gai pagaie dans ce déluge. C'est lui !
Soudain, il se noie dans sa tristesse au large de "gais- nos laids", village de son enfance.
Pas gai !

vendredi 16 mai 2008

LAGARDE LESTE REMET LA FRANCE SUR LES RAILS

La ministre de l'Economie Christine Lagarde s'est félicitée des chiffres de croissance du PIB en 2007 :
- Voyez comme je jubile ! Je suis heureuse pour notre pays !
- Moi aussi j'eus Bill, lance Hilary Clinton qui suit de loin sur Internet, à présent je me tape Baraque aux bas maux !
- Vous voyez ce matin un ministre de l'Economie ravie !
- Mais pas ravissante, lance goguenard un socialiste désabusé et en crise d'identité.
- Je suis surtout très contente pour notre pays !
- C'est bien que ce gouvernement con tente, lance un Lepéniste rachitique.
- Ce n'est pas une divine surprise, parce que l'économie française en 2007 a créé massivement des emplois (+ 328.000 emplois) !
- Ouais, des emplois à temps partiel, lance une auxiliaire de vie qui mène une vie auxiliaire
- Les entrepreneurs français ont créé massivement de nouvelles entreprises (+ 320.000 entreprises) !
- Entre prises et clichés de Carla et Nicolas ! grommelle un centriste Modem
- Avec des chiffres de cette nature-là, il me paraissait impossible qu'on sorte à 1,9 (% de croissance du PIB)".
- Impossible n'est pas français, rétorque Ségolène
- Et c'est pour ça que j'ai toujours, contre vents et marées, dit nous serons au moins à 2 !
- A 2, à 2, passionnément, a lancé un nostalgique d'Antenne 2
- Sur nos trois moteurs de croissance, on s'aperçoit que c'est l'investissement et les exportations qui sont en train de prendre un peu le relais de la consommation !
- Ouais, on investit pour produire des choses qu'on ne pourra jamais s'acheter, se lamente un Rmiste qui a du mal à terminer la fin du mois en raison d'une dépense exceptionnelle, à savoir un ticket de cinéma pour voir "bienvenue chez les Chtis", non remboursé par la CPAM
- Quant à la mise en garde de Bruxelles sur les déficits de la France...ça me paraît outrageusement pessimiste et on est en train de s'expliquer techniquement avec les services de Bruxelles pour qu'ils nous (disent) comment ils arrivent à ces chiffres !
- Ils ont peut-être des Macintosh alors qu'à Bercy ils ont des PC Windows 95, rugit un keynésianiste à forte tendance suicidaire.

Qui croit sans la croissance ?

UN PEU DE CROISSANCE POUR UN PETIT PRESIDENT


LUCAS : CAS LU PAR LA JUSTICE

Mr Lucas, l'ex entraîneur de Manaudou, a été entendu par la justice qui s'occupe de lui en agent (en nageant ?) de police intraitable. En effet, la nouvelle direction du cercle des nageurs de Melun Val-de-Seine a porté plainte :
- Notre ancien salarié a touché des chèques de 20.000 et 5.000 euros dont nous ne trouvons pas les justificatifs ! Nous aimerions comprendre l'embrouille.
On pouvait croire que Lucas aurait plongé dans le "pas sain" avoir avoir goûté au "bassin".
A t'il vraiment brassé des euros sans motif et s'est enrichi sans cause ?
Son avocat, Gilbert Collard, dit que son client "n’aura aucun mal à prouver son innocence”.
Collard gaule des informations de çi, de là, cahin-caha, pour sauver la tête du gaulois (qu'on aurait bien vu dans le dernier Astérix). Mais il est tout en nage car toujours affairé dans les dessous de l'affaire des Zozo de l'Arche.
Lucas, lui, prétend que ce n'est pas parce qu'on aime la flotte qu'on recherche le liquide ! Il est prêt à mouiller sa chemise pour prouver son innocence.
Qui accule, au culot, Lucas cool à couler ?

jeudi 15 mai 2008

ST PETER SE BOURRE LA GUEULE !

Au paradis on ne rit pas souvent. Mais là, la débauche ! Saint Peter (Saint Pierre) s'est bourré au whisky écossais quand il a appris que le Zenit Saint-Pétersbourg avait battu les Glasgow Rangers sur le score de 2-0 en finale de la Coupe de l'UEFA.
- Je ne t'ai jamais vu ivre, dit Dieu profondément indigné par cette dérive éthylique.
- Ben, hips, c'est trop beau, un club russe qui gagne !
- Ce n'est pas la première fois ! En 2005 le CSKA Moscou avait aussi gagné !
- Oui mais à l'époque je ne m'intéressais pas au football !
- Ah ?...
- Oui ?...
- Et quel évènement a déclenché cette passion brûlante !
- La venue de Thierry Gilardi. Depuis qu'il est ici il n'arrête pas de me parler football, il m'a communiqué sa passion ! Il m'a donné le virus ! Tiens le voilà d'ailleurs !
- Bonjour St Peter, bonjour Dieu !
- Bonjour Thierry. Alors, le pronostic pour la fin du championnat de Ligue 1 ?

COQ-OVIN, GEAI NÉ PIE ...STOP AUX OGM !!


Pas de quoi rire ! On commence par les plantes et puis on se plante avec les animaux. Il fallait donc que la classe politique s'indignât ! C'est chose faite et, par une motion de censure (car avec les OGM on risque de ne plus avoir de sang sûr !) présentée par un brave communiste, adepte de la faucille si chère aux faucheurs, on a botté en touche la loi sur les OGM si chère à Mr Borloo et à Sarkozy.
Quel camouflet pour le petit Nicolas. Il s'est énervé, une fois de plus. Il a engueulé les députés de l'UMP qui n'étaient pas venus à l'assemblée pour ce vote si fondamental !
- Connards, que faisiez-vous pendant ce temps ?
- Ben, j'inaugurais un champ bio d'un de mes administrés. Un brave paysan qui se lance dans le rutabaga !
- La ferme ! Et toi ?
- Ben, je visitais un élevage de veaux, nourris sous la mère et...
- La ferme ! Par votre faute le texte est refusé ! La motion de censuse a été adoptée à 1 voix près ! J'enrage !!
Il a aussi passé un savon à Jean François Coppé :
- Qu'est-ce que tu fous ? Tu dois donner l'impulsion du groupe UMP ! Réunir les brebis égarées !
- Oui, le problème c'est que les brebis sont génétiquement modifiées !
- Comment ?
- Oui, elles ont reçu pour certaines un germe venant de l'ADN socialiste. D'autres ont été clonées avec des centristes. Je n'y peux rien ! C'est le progrés !
- Progrés de mon c.. ! Oh, je sens que je deviens grossier ! Tu vas me faire le plaisir de rameuter les troupes ! Ce texte doit passer ! De force s'il le faut ! Trop d'agriculteurs attendent après lui pour commencer leur culture OGM !
- Mais pour certains cela gêne éthique !
- Non ! Ethique est "reste au rang !" !!
Vraiment pas content le Président ! Ca l'amaigrit ! Il devient étique !

mardi 13 mai 2008

NICOLAS AIMERAIT UN BLOG QUI ENGLOBE..TOUT

Nicolas Sarkozy n'est pas content, du tout, du tout !
- Si vous croyez que c'est commode, vous, de se voir matraquer par l'Agence France Presse (AFP) alors qu'aucun communiqué n'est diffusé quand il s'agit de mon ex rivale, la Ségolène qui a la haine !
- Comment cela Monsieur le Président ?
- Hé oui, l'AFP n'a pas relayé l'information portant sur la condamnation de Mme Royale !
- Comment cela Monsieur le Président ?
- Mais oui ! Evidemment vous ne le savez pas car l'AFP fut taciturne ! Mme Royale a fait de la gelée !
- De la gelée, Royale ?
- Oui, elle a gelé les rémunérations de deux de ses collaboratrices. En gros, elle ne les a jamais payées !
- Oh la vilaine ! Et l'AFP n'a rien dit ?
- Non monsieur ! C'est quand même extra..
- ..ordinaire ! Oui, ça c'est bien votre mot ! Bon, admettons..Et alors, vous en voulez à qui ? A l'AFP ou à Mme Royale ?
- Surtout à l'AFP ! Elle ne fait pas son travail ! Cette agence m'a dit qu'elle n'avait pas vocation à devenir une machine qui diffuse des communiqués ! Quel toupet !
- Mais son toupet paie !
- Je vous demande pardon ?
- Son toupet a le mérite qu'on parle d'elle ! Je vous sens remonté comme au plus beau temps de la crise des banlieues !
- Il y a de quoi ! Moi, si c'est cela, je crée mon propre blog ! Et j'essaime des vérités sur la Royale, sur Jospin, sur Chirac, sur...
- Sur Chirac ? Mais, diantre, que lui reprochez-vous ?
-Il veut me voler la vedette en organisant un grand repas à Beaubourg avec ses anciens ministres !
- Et alors, vous êtes invité ? Vous êtes bien un ancien de ses ministres !
- Ne remuez pas les mauvais souvenirs ! Non ! C'est sûr ! Je vais créer mon blog !
- Comment l'appellerez-vous ?
- Ca recause inique oh là !

lundi 12 mai 2008

J.O. J'Y OSE ?




MES MP3 SONT AILLEURS

Mes MP3 sont ailleurs sur un blog qui les supporte
Sont tellement insupportables, protégez vous les oreilles
Et cliquez bien sur mes liens "les titres" et là ça vous porte
Sur la voie de mes chansons qui valent bien celles de Mireille
(du petit con.servatoire)

dimanche 11 mai 2008

HOMMAGE AU PS (PASCAL SEVRAN)

Il allait vers 63 ans
Mais il est mort un peu avant
Cruel en somme !
Au mois de mai évidemment
On l’eût préféré plus vaillant
En plein forme
Il ne mettra plus ses cheveux
En mêches aux sillons harmonieux
Et son sourire
Fabriqué pour la caméra
Ne fera plus n’importe quoi
Pour nous séduire !

Il allait vers 63 ans
Digérant l’après Mitterrand
Et les déboires.
Il ne parlait pas trop d’amour
Stéphane était parti un jour
Fin de l’histoire…
La chanson a envie d’un toit
Mon émission est là pour ça !
Certains en gerbent…
Mais moi je vais en pro viser
A hisser le chant et veiller
Qu’il soit superbe
Il allait vers 63 ans
Ça le rendait presque insolent
De certitude
Parlant des noirs qui copulaient
Il avait quelque peu griffé
La négritude…
Il n’avait pu se retenir
Les mots qu’il avait laissés fuir
Lui furent funestes !
Des gens qui l’ont vécu très mal
Ont vu en lui de l’infernale
Impolitesse.

Il mit de l’ordre dans ses cheveux
On est bien Tintin quand on veut
Fuir l’hébétude !
Ne retenez de mon vivant
Que mes chansons, cela s’entend !

EST-CE CLAVES ?

Quel est ce bruit de bois qui martèle mes tympans ?
Est-ce claves ?
Est-ce bien du bois d'ébène qui fait ce tempo dansant ?
Est-ce claves ?
Qui frappe ces deux bâtons et tous ces rythmes enchaîne ?
Est-ce claves ?
Fête-t-on l'abollition d'une aventure inhumaine ?
Est-ce lave
D'un volcan de liberté
Sur un terrain de boue, laid
Qui promet l'humanité ?

mercredi 7 mai 2008

DMC AIME CEDER ?

Le groupe DMC (DOLLFUS-MIEG et Compagnie - fabrication de fils) est en cessation de paiement.

Dans ce genre de situation le tribunal de commerce décide soit une liquidation (synonyme de licenciements) soit un redressement judiciaire (recherche de repreneurs).
Heureusement pour les 1 150 salariés du groupe la seconde solution a été retenue ! Mais est-ce reculer pour mieux sauter ?

- Nous sommes sur le fil du rasoir, dit un représentant syndicat. Au fil des mois le groupe a subi la chute du dollar, la concurrence chinoise et la baisse de consommation. Les gens achètent moins de fil ! Même les téléphones sont sans fil ! J’ai l’impression qu’on cherche à mettre un terme au fil !
- Oui, renchérit un ouvrier, notre situation s’effiloche et il n’y a qu’à voir nos bobines pour sentir dans quelle déprime on est ! Nous faisions un bon fil hier, mais maintenant, quelle filière ?
- On pourrait relancer le textile de grand-maman : fabriquer des dais et des saies et prouver la compatibilité des deux ouvrages : dais aiment saies ! Mais rien ! Pas d’innovation Marketing ! C’est à en chialer !
- Je suis sûr qu’on sera racheté par un pakistanais qui nous donnera du fil à retordre !
- En tous cas on ne sera jamais délocalisé à Manille !
- Pourquoi ?
- Les fils y peinent !

CHOIX DU GATEAU POUR SARKO : PAS DE LA TARTE !

Pour ses "1 an de règne" le petit Nicolas voulait marquer le coup, sans qu'on puisse remarquer le coût (austérité oblige). Donc plus de Fouquets et de tralala ! Fini Mireille Matthieu et ses mille colombes (devenues 63 000 000 de pigeons comme par magie !) et Gilbert Montagné qui a lancé la mode des Rabanes !
Non ! Plus rien de tout cela !
Il a demandé à son cuisinier élyséen un petit gâteau !
- Un éclair ? demanda le cuisinier chenu, sénior, mais protégé selon les nouvelles lois contre la discrimination vis-à-vis de l'âge.
- Un éclair ! Non ! Il symboliserait trop le furtif, la dérobade ! Non, il faut un gâteau qui exprime la durée, celle d'un quinquennat !
- Un Paris-Brest alors !
- Non ! Je vais rarement à Brest ! Sauf pour m'enquérir du désamiantage de notre porte-avions mais non, Brest ne m'attire pas !
- Une religieuse, dans ce cas !
- Non, elle porterait trop en elle l'image que je me suis trop donnée ; à savoir le thuriféraire de la religion catholique, le pourfendeur d'une certaine laïcité..
- Je vois, je vois... Bon, alors une Charlotte ?
- Si c'est Gainsbourg...non ! Si c'est De Turkeim..non plus ! Non, pas de Charlotte ! Carla me suffit !
- Carla est italienne...Que diriez-vous d'un tiramitsu ?
- Vous savez les fabriquer ?
- Non ! Mais on peut commander à une pâtisserie. J'ai un cousin calabrais, un sans papier qui pourrait très bien f..
- Non ! Pas d'embrouille !
- Un bavarois !
- Oui, pas mal...Ca ferait plaisir à Angela Merkel ! Mais non ! Je ne l'invite pas !
- Bon..bon... et pourquoi pas, tout simplement, un bon flan ?
- Sûrement pas ! Déjà que plusieurs de mes ministres tirent au flan ! Non !
- Alors..un pudding ?
- Très peu pour moi ! La dernière fois que j'en ai mangé en Angleterre la Reine m'a laissé sa part ! J'ai failli gerber mais je me suis retenu...Vous savez, le protocole !
- Bon... Alors une tarte à la crème ?
- Non ! On m'a déjà entarté une fois ! Je ne veux pas tenter le diable !
- Je manque d'inspiration Monsieur le Président ! Ah ! Je sais ! Un baba bien imbibé de rhum ! En même temps on fait d'une pierre deux coups : 1 an de règne et la commémoration de mai 68 !
- Comment cela ?
- Et oui, trop imbibés de rhum, les babas coulent !

mardi 6 mai 2008

QUAND LE PROCES FOURNIRET DEVIENT DU CINEMA


Pour André Fourniret si son frère a agi, c'est parce qu'il a trouvé en Monique Olivier une complice et que seule cette bizarre association de malfaiteurs aura permis la libération de ses pulsions meurtrières.

- Elle n'a rien fait en soi, mais sa présence a permis à Michel de libérer ses pulsions, de trouver un témoin. En tuant devant quelqu'un, il a pu montrer sa puissance !


Le frangin témoin a également une théorie personnelle pour expliquer le mutisme du tueur en série présumé:

- Sa sa double personnalité l'en empêche, parce qu'il "ne peut plus concilier le Michel ‘blanc' et le Michel ‘noir'", a-t-il dit.

Michel Blanc a aussitôt démenti :

- Jeux démens ! Je n'y participe pas !

Michel Noir, ancien politicien devenu romancier, a réagi à la minute près :

- Je n'ai jamais hanté l'état mental de ce Fourniret ! Je décline toute responsabilité !

Le procès Fourniret ça devient vraiment n'importe quoi !



POLIE POLITIQUE

Pour la pêche il prenait en général deux gaules
Les voix prenaient à l’hameçon d’une auréole
Qui le coiffait depuis le jour « dix-huit Juin »
Pour un appel à étrangler l’essaim germain.
Mais le fil de l’épée de bonne constitution
Coupa pile de l’effet dedans sa dimension
Un mois de mai brûlant et sans quartier l’atteint
Un vrai coup de massue pour ce républicain.

Il sent qu’il n’est plus à la messe : merdeux braient
MESSMER, DEBRE :
- C’est la chianlie qui se dresse, par dépit je m’en vais
A Baden, Baden bouder !


Il avait fait Vichy mais en eut vite cure
Car dans l’homme inné râle s’érigea en stature
On le vit résistant, méritant mais tyran
Sa vie bien mal à droite lui fit las corps déviant
Godillant sur la gauche pour gagner le sommet
Il buta sur un moche état qui le sommait
De cesser ses sessions de censeur insensé
Il finit ses mandats et s’en vint décéder

J’arnaque c’est son mot ; quand il crée son mot roi
CRESSON MAUROY
Il sait qu’en mini stères on n’y voit que du bois
Machiavel quoi !

Ah mais quelle drôle de vie que mène un politique !
La veste retournée dans une bien pâle éthique
Lassant est son pouvoir, passant est son vouloir.
C’est l’usure sous l’azur qu’il ne peut même voir.
« Si j’obère on me crie « sus à l’amende ! » est-ce France
Qui pour de l’or vocifère, me met en vacances ?
Ah quel dilemme dit l’homme élu dont l’âme est mal
Placée entre le coeur et la raison vénale.

Et s’il faut vraiment qu’il agisse car destin l’y invite
Il sort les mythes !
Trop tard le mal empire, le voilà empirique :
On le crie !
On le critique !

DES CD : L'ACHAT SHOW CHANSON !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) est "très préoccupé" par l'annonce erronée du décès de l'animateur Pascal Sevran. Il devra auditionner ce mardi 6 mai le président d'Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach et Didier Quillot, président du directoire de Lagardère Active !
Ah, on n'est pas bien Tintin ! Qu'est ce que c'est que cette embrouille ?
L'annonce de la mort de l'animateur de la "chance aux chansons" avait été diffusée sur Europe 1 à 19H00 en ouverture du journal du soir ! Puis elle avait été démentie une demi-heure plus tard à l'antenne.
JPE (Jean-Pierre Elkabbach) était persuadé que Pascal Sevran avait des CD..de Pascal Sevran !
L'auteur de "il venait d'avoir 18 ans" devait, en effet, annoncer qu'il avait des CD à vendre, au prix fantastique de 10 € (dont 5 pour financer l'association "sauvons Latché")
JPE a dû mal comprendre et a remplacé l'auxiliaire Avoir par Etre !
Avoir des CD ce n'est pas être décédé !
Donc : tourner sept fois la langue dans sa poche avant d'en sortir une !
- Taisez vous Elkabbach, disait le regretté (en tous cas au Kremlin) Marchais (dont une émission sur Arte relata les frasques !)
D'autres chaînes avaient bien compris la nouvelle mais la gardèrent !
Après tout, qu'a-t-on a ciré de CD de Pascal Sevran ?

dimanche 4 mai 2008

LES IDEES CLAIRES

Revenons sur Terre
Nous les idées claires
Revenons sur Terre
Revenons à nous !

Assimiler le cours
De nos vents dérivants
A de nobles parcours
Aux mobiles savants
N'est ce pas confirmer
La dérive du rêve
La tromperie qui naît
De nos pensées trop brèves.

Prenons le temps
De cogiter
Le monde peut bien se poser
Prenons le temps
De débrayer
Repensons
Notre humanité.

Se laisser captiver
Par l'écran délirant
Et se gaver de mets
Au goût inexistant
N'est ce pas s'abaisser
Dans la nuit de l'honneur
Se laisser enchaîner
Dans le gris de l'aigreur.

Prenons le temps
De cogiter
Le monde peut bien se poser
Prenons le temps
De repenser
Nos révolutions
Mythifiées.

Se vouer à la paix
En réclamant le sang
Et se laisser duper
Par de faux testaments
N'est ce pas se leurrer
Dans le délit des lois
Désormais des armées
Font des fers de nos fois.

Prenons le temps
De cogiter
Le monde peut bien respirer
Prenons le temps
De lui donner
Un vent nouveau
De liberté.

SI C'EST ROND !

De tous temps les hommes d'église ont eu besoin de ronds. Ils collectèrent la dîme qui vida les bas de laine (dim veut dire bas en langage publicitaire ) et remplirent leurs troncs ronds. A Rome, le Pape faisait des bulles bien rondes et se faisait parfois appeler Pi (3,14) afin de mieux présider ses cirques-conférences où les évêques suivaient des cycles-amen !

Bref, il fallait pour les médias mettre l'accent sur les rayons d'action de l'église qui tournaient le dos à l'histoire dans le sens inverse de celui qu'on suit habituellement.
Le concept culinaire de l'ostie repose aussi sur le rond : pratique et sans coin elle se savoure calmement. On la trouve dans tous les cas lisse et apte au palais...à la place de rhum !

Dans l'univers moniacal la coiffure relève également du rond : la tonsure des moines symbolise un cycle sans cheveux au dedans et parfois un réseau capillaire au dehors.
Ainsi comme dirait Saint Roland d'un ton sûr : « le rond se vaut ! » Et il s’y connaissait, le gaillard, lui qui n’aimait pas se tenir à carreaux (ce qui lui coûta la vie).

En gros, les preux, parfois lépreux ont toujours quêté les ronds devenus ivrognes, à trop boire le vin de messe. Est ce la foi qui attire la forme ronde ? Telle est la question !

On peut se demander pourquoi Jésus déroge à la règle : il est mort sur une croix. N’aurait-il pas pu être condamné à la roue ? Oui, mais pour cela il aurait dû naître au 17° siècle et nous n’en serions qu’au 3° siècle après lui ! On ne refait pas l'histoire...sauf, à tourner en rond !

DEDAIN DE DOUX

La plupart des salariés du groupe Doux ont volé dans les plumes (non épistolaires) ce vendredi 2 mai ! De quoi s'agit-il ?

Le groupe Doux, d'un naturel si doux (d'où le doux Doux) voulait attendre le mois doux d'août pour augmenter les salaires de 0,5 % !

- Pas question que nous attendissions, lance un CGTiste d'un ton ampoulé.

Ampoulé, ou plutôt en poulet...Car le groupe Doux est le numéro un de la volaille ! Le concurrent de Loué. Les syndicats CGT-CFDT-CFTC-FO ont constitué un Pool (Poule ?) pour être plus forts et réclamer une revalorisation des salaires de 2,8 % au 1er avril et 2% en septembre !

La grève a été suivie de façon variable dans les 22 sites du groupe

- Il ne faut pas ergoter, dit un CFdétiste, notre travail est pénible et la direction n'est pas câline assez ! Elle devrait nous consentir des augmentations de rémunération sinon c'est du vol..aïe ! Aïe, ma sciatique ! Quand je vous dis que le travail est pénible ! Atchoum ! Voyez, je peux aussi avoir la grippe aviaire ou un bacille de coq !

- Le groupe Doux leurre, lance un FOiste hypocondriaque, il nous promet des gratifications mais elles ne viennent pas ! Il poussin peu ! Ce n'est pas très sain Doux !

Mais que la grève ne s'éternise pas ! Car Doux peut déposer le bilan et sa base court vers un rachat par Mittal... Doux hindou ?

samedi 3 mai 2008

JOHNSON NE VEUT PAS QU'ON SERVE A TORD

Avec son look suédois sorti directement d'un conseil d'administration d'Ikea, le conservateur Boris Johnson a signé, ce samedi 3 mai, la déclaration officielle par laquelle il accepte d’être le maire de Londres :

- Londres, ici Londres, s'est-il exclamé, un conservateur parle aux Anglais ! Je ferai aussi bien, voire mieux que mon prédécesseur le travailliste Livingstone.

Livingstone était trop travailliste et n'avait jamais le temps : il était à Labour ! En tant que Livingston ses gestes étaient légaux et lents : il mettait trop de temps à rénover Londres.
En dépit d'une chasse aux conservateurs (il mangeait bio), il n'a pu contrecarrer le succès inévitable des confrères de Johnson. Il y eut une véritable marée déferlante de votes conservateurs lors des élections locales !

Gordon Brown, l'actuel premier ministre travailliste, a dû avaler son chapeau (melon mais sans les bottes de cuir !) : c'est une cuisante défaite pour son camp !

A l’issue de la cérémonie de signature au dernier étage de la mairie - un bâtiment de verre que M. Johnson a comparé à un "oignon" (car ça le fait pleurer d'être mère, heu maire !) - le blond facétieux s'est engagé à "mener la contre-attaque" contre la criminalité, surtout dans les transports en commun (bus, métro, carrosses royaux...).

- Je vais utiliser des bombes produites par mon cousin : les bombes Johnson ! Elles tuent les indésirables. Elles suppriment aussi les mythes travaillistes, les mystiques, les puces de fausses cartes bancaires...

Sponsorisé par Baygon le nouveau Johnson est arrivé. Il veut aussi construire 50.000 logements à prix abordables :

- J'ai déjà demandé des conseils à Christine Boutin ! Elle sait comment on doit faire pour bâtir des maisons à 100 000 euros ! Le problème sera la conversion des euros en livres sterling !

Il a rappelé également les grandes lignes de son projet : construire , protéger les espaces verts des tentatives vélléitaires de bâtisseurs, améliorer les services de transports publics, notamment les autobus :

- Les autobus à deux étages : cela n'est pas suffisant ! Je vais instaurer des bus à trois étages et qui fonctionneront au gaz de kangourou, lesquels, on le sait, n'émettent pas de méthane et sont donc d'une inocuité au regard de l'effet de serre ! Les Australiens nous en fourniront ! Vive le Commonwealth !

Il y a du bread on the table (du pain sur la planche) !

vendredi 2 mai 2008

FILLON AMER RICANE !

L'Amérique, l'Amérique, il veut la voir, il veut l'avoir et il l'aura, na !
François Fillon ne voit pas pourquoi il ne pourrait pas être invité aux USA alors que son compère Sarkoy l'est (non pas l'Est, l'Ouest !). Donc, fuyant (Fuyons Fillon !) les manifestations du 1° Mai il s'est rendu chez l'Oncle Sam et, plus précisément s'est fait inviter par un organisme de défense de la communauté juive américaine : l'American Jewish Committee (AJC).
- Bonjour à toutes et à toutes, Shalom ! Voici un petit brun de muguet cueilli dans mon jardin de Matignon, garanti Kacher !
- Merci François, lui a répondu un rabbin, mais pourquoi as-tu voulu te joindre à nous ? Tu n'es pas juif que je sache !
- Non, mais mon arrière-arrière grand père était sémite ascendance scorpion et il a épousé en seconde noce une Arménienne d'obédience boudhiste mais qui avait fréquenté une synagogue tenue par des ...
- Oui, ça va aller François ! Je vois que tu veux faire un discours !
- Oui Rabbi ! Voilà : il faut que nos deux pays marchent main dans la main !
- Je vois. D'ailleurs je crois que toi aussi tu travailles main dans la main avec ton ami Nicolas !
- A vrai dire...oui...Je manipule la souris avec la main gauche (je suis un gauchiste contrarié) et Nicolas tapote le clavier Azerty de sa main droite. Le plus dur est de synchroniser les mouvements tel un pianiste qui joue des deux mains sa partition. J'en profite que, comme mon frangin qui est pianiste, j'aime le parti Sion ! Vive le Sionisme ! Vive le macro et le micro Sion !
- N'en fais pas trop François, bon, alors...continue ton discours !
- Plus que jamais, les désordres du monde réclament une alliance solide entre nos deux nations !
- Attends François, je n'y comprends rien, tu parles en anglais ?? C'est quoi ce baragouinage ?
- Oui c'est de l'Anglais ! Vous ne comprenez pas ?
- Pas vraiment !
- C'est pas possible ! Je parle ainsi à ma femme qui est Galloise !!
- Ah c'est cela ! L'accent gallois ! Le mieux serait que tu continues en français !
- C'est vexant ! Bon, soit ! Je reprends en français !

Le Premier ministre a donc continué son "speech" with a french langage et a évoqué l'importance de la monnaie dans le monde " Il faut un dollar plus fort sinon les exportations françaises vers les USA sont pénalisées !"

Il rencontrera bientôt Strauss Kahn (chef du FMI) pour parler de tout cela. Pendant ce temps là le petit Nicolas le laisse tranquille ! He is quiet ! Il n'est pas pressé de rentrer !
Et s'il rejoignait Kouchner en Colombie pour faire avancer le dossier "Bettencour" ?

jeudi 1 mai 2008

DROIT DE L'OM..NIPOTENCE DE L'ARGENT !


Les droits de l'homme en Tunisie ?
Tout va bien ! En visite dans ce beau pays touristique (sans utiliser RyanAir !) notre cher Nicolas Sarkozy n'a rien eu à redire !
- Aujourd'hui, l'espace des libertés progresse, s'est-il félicité devant son hôte, le Président Ben Ali. Ce sont des signes encourageants que je veux saluer. Personne ne peut se poser en censeur»

C'est donc un encenseur plutôt qu'un censeur qu'a vu Maya Jribi, la secrétaire générale du PDP (le principal mouvement d'opposition). Elle attendait de notre président un geste fort, aussi fort que la torture infligée à ses compatriotes qui ouvrent trop leur gu.... Aussi fort que la censure qui sévit sous les palmiers !

En fait, c'est surtout de contrats dont il a été question. La France a signé un accord de partenariat dans le nucléaire civil qui ouvre la voie à la livraison, d'ici dix à quinze ans, d'un ou plusieurs réacteurs. Le but : produire de l'électricité qui alimentera des usines de désalinisation de l'eau. Après la déstalinisation qui ne manquait pas de sel...la recherche d'eau potable ! Mais de l'eau bue à l'obus il n'y a qu'un pas, militaire !

Airbus a signé avec Tunis Air la vente de seize avions et Alstom construira une centrale thermique dans la région de Gabès pour un montant de 360 millions d'euros.

Carla Bruni a vendu 10.000 CD (version arabe avec bonus) et Rachida Dati a mangé des dattes et des arachides : menu d'arachides à dattes y compris ! Ca lui a rappelé le pays : Châlons sur Saône ! Oh la belle vie, chantait Sacha (disent-elles)

VIVE LE GRAND MARCHE MEDITERRANEEN


LA BROCANTE VAUT MIEUX QUE SARKOZY VOIRE LABRO...KANT !

Les Français seraient-ils moins friands de politic-show ? On s'attendait à ce que TF1 et France 2 réunis cassent la baraque de l'audimat pour le SarkoShow télévisé organisé par les deux chaînes et qui devait relancer médiatiquement le Chef de l'Etat.
Il n'en a rien été et c'est Louis la Brocante qui, sur France 3, a retenu le plus d'audience !
Et oui !
Les Français seraient-ils en chute libre dans l'effort culturel ?
Ne sont-ils pas comme des moutons de panurge à vouloir apprécier "bienvenue chez les Chtis" alors que ce n'est qu'une foucade, s'est exprimé, sur France Inter, le borgne du Front National !
N'auraient-ils pas dû se brancher davantage sur la 1 ou la 2 pour voir notre petit Nicolas nous parler du pouvoir d'achat (à défaut de parler de l'achat du Pouvoir), de la Chine, de l'Afghanistan ?
Sauront-ils un jour apprécier le retour d'Apostrophe avec un Pivot vieillissant mais qui inviterait sur son plateau Philippe Labro qui nous parlerait de Kant ?
Goûteront-ils leur plaisir en découvrant une remake de "5 colonnes à la Une" ?

Justement, cette émission, en direct de l'Elysée, se voulait être une reformulation de "5 colonnes à la Une ! En l'occurence, les 5 colonnes étaient 5 journalistes dont 2 servaient de fil conducteur (PPDA et Pujadas). Les 3 autres interviewaient le chef de l'Etat sur un thème qui leur est cher :
Economie, Social, Politique étrangère.
Nicolas n'a pas dû convaincre qui a fait fuir une partie du public dans les élucubrations de Louis (alias Victor Lanoux). Yeux tournés vers le ciel, tics de l'épaule, crispation de la machoire, le petit Nicolas a souffert le martyr sans jamais pouvoir être convaincant (face à nous, pauvres de nous, cons vaincus !).

Pire, il a commis quelques boulettes. En voici quelques-unes :

- Arrivés en 6ème, 15 % des jeunes ne savent pas lire. Ils sont fichus !

Oh là là, la boulette ! Ils sont fichus et n'ont plus qu'à se tirer une balle dans la tête en visionnant une ancienne émission de Dorothée ! Ils sont fichus et fâchés donc bientôt fichés (car futurs délinquants) comme sous l'époque de Fouché !

Autre boulette, toujours vis-à-vis des jeunes :

- Les jeunes sont inquiets. D'ailleurs s'ils n'étaient pas inquiets, ils ne seraient pas jeunes !

Donc pour Nicolas un jeune doit être inquiet ! Mais alors qu'attend-t-il pour sanctionner un jeune qui serait gai et insouciant ? La jeunesse doit chasser l'esprit de mai 1968 et devenir inquiète, obsédée par les démons des jeunes résistants, morts pour la France, hantée par les Juifs tués dans les chambres à gaz ! L'histoire culpabilisante doit habiter notre jeunesse. Sus à l'insouciance ! Le gai part et le triste fait l'idée !

Ultime boulette à l'encontre de la laïcité :

- Les prêtes, les rabbins, les pasteurs sont là pour donner un sens à notre vie. Les instituteurs sont là pour communiquer des savoirs.

Chacun dans sa spécialité et les vaches seront bien gardées !

Victor Lanoux pouvait se frotter les mains ! L'an prochain il se lancera dans une nouvelle série de "La Brocante" avec comme partenaire Louis Velle.

Lanoux-Velle : vous connaissez ?