CHERCHEZ DANS CE BLOG

samedi 30 avril 2011

AH LE BEAU MARIAGE !!!

Une foule fiévreuse attendait ce moment
Ois : les cloches raisonnent pour cet évènement
Un mariage sacré pour un peuple en ferveur
Ce n’est pas tous les jours que divague son cœur.


Voici le bien aimé que cette foule acclame
Il enterre sa vie, sa première, et prend femme
Une belle habillée de son blanc virginal
Au doigt passe l’alliance, ô beau cérémonial !


Il lui porte un baiser tout empreint de tendresse
Les mains chantent bravo en double frénésie
L’élu sent le halo d’une douce embellie
Il retiendra longtemps le goût de sa promesse.


Jean Paul vient d’épouser notre Vierge Marie
Le voilà marié avec la Sainteté.
Le royaume des Cieux l’accueille et le bénit
Fin des noces romaines : il est béatifié.

jeudi 28 avril 2011

JOIE D'ETRANGLER, FIERTE D'ETRE ANGLAIS...

Bien sûr deux cents membres du parti Baas au pouvoir en Syrie ont démissionné dans la province de Deraa, misérablement bombardée par les forces de Bashar al-Assad. Ils ont ainsi, courageusement, démontré leur réprobation vis-à-vis des représailles du dictateur.



Bien sûr la communauté internationale (métonymie quelque peu plaquée) réfléchit pour savoir quelle méthode adopter pour éviter le surcroît de bain de sang…

Bien sûr que BHL va encore interpeller le petit Nicolas pour inciter ce dernier à se proclamer chef de guerre afin de glaner l’aval onusien d’une intervention en Syrie.

Bien sûr qu’on a peur de ce nouvel embrasement d’un pays qui cherche sa démocratie mais dont le tyran se doit d’être caressé dans le sens du poil diplomatique…

Bien sûr que la Libye n’est pas la Syrie et encore moins la Côte d’Ivoire…

Bien sûr qu’il faut s’attendre à des crispations, des menaces terroristes et une forte pression sur les épaules d’Israël qui voit se réconcilier les deux branches ennemies de l’arbre palestinien : le Hamas et le Fatah !
Bien sûr que les flux migratoires venant de ces pays arabes qui ont retrouvé une liberté trop encombrante et si peu nourricière vont continuer de déferler sur la vieille Europe.

Bien sûr que la guerre dite juste va coûter en vies humaines et en dépenses militaires pour la joie des contribuables que nous sommes…

Bien sûr que l’attentat de Marrakech n’est qu’un avatar du sinistre glissement de l’humanité vers le terrorisme aveugle.

Difficile, en ces jours si tristes, de ne pas être fataliste !

Heureusement, demain c’est vendredi, et Kate épousera enfin son Prince William !!

Il y a des jours où la moindre superficialité évènementielle vous fait encore espérer de la vie !!
God save the Queen !!

mercredi 27 avril 2011

LES REMOUS AMARRENT LES DEBATS, CHARS DE LA GUERRE...


Six semaines après le début de la contestation en Syrie, le régime du président Bachar el-Assad a encore renforcé la répression depuis lundi en faisant intervenir les chars à Deraa, afin d’écraser le mouvement.



- Allô Bashar, ah, je n’entends rien ! En bas char tire à boulets rouges ! Quel vacarme ! Allô, ah, je t’entends mieux ! Alors comment va depuis hier ?

- Ah, salut Mouammar ! Et bien, comme tu dois l’entendre sur les ondes, je continue à faire comme papa qui, en 1982, a bombardé sa bonne ville de Hama pour faire taire les opposants à notre noble régime !

- Ah ! Tu continues les représailles ! Tu n’as pas peur de subir ce qui m’arrive : des frappes aériennes, commanditées par l’ONU à la demande du petit excité de France !!

- Le petit clown, comme dirait ton fils ? Mais c’est un pote à moi ! Il m’avait invité en France pour le défilé du 14 juillet ! Ah, c’était superbe !!

- Hé rigolo, moi aussi il m’avait invité ! Une autre année ! J’avais même planté ma tente de bédouin près de l’Elysée ! Ca n’empêche pas qu’il veut ma peau même si sa croisade est légitimée par sa volonté d’épargner mon peuple de mes prétendues cruautés ! Maudit soit-il ! Fais attention Bashar, il commence à pester contre toi et ton régime !!

- Je sens que tu paniques à mon égard et j’en ressens une certaine gratitude ! Mais ne t’inquiète pas Mouammar ! Si vraiment il changeait d’attitude à mon endroit il ne pourrait exacerber sa colère ! Il ne peut indéfiniment prôner la guerre contre tout le monde ! Il doit maintenir des troupes en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, contre toi et bientôt il devra demander à son budget de financer des nouveaux douaniers pour assurer le contrôle aux frontières de son pays afin d’éviter l’arrivée de Tunisiens !

- Ah ? Oui, heu bon… Cela dit d’autres pays pourraient déclencher la foudre sur ton parti Baas si tu continuais à tuer ton propre peuple !! Je t’assure, en ce moment la communauté internationale nous a dans le collimateur, nous, les dictateurs ! Tu n’as qu’à demander à Gbagbo ce qu’il en pense !!

- Ce gros plein de cacao ! Mais c’est un minable !! Non, moi je suis inexpugnable. Mon pays demeure géo-stratégiquement un pion fondamental pour la stabilité du proche-orient ! Si on me cherche des poux dans la tête j’ai deux bras armés prêts à riposter…

- Oui, je sais : le Hezbollah et le Hamas ! Des guignols !!

- Comment Mouammar, des guignols !! Mais ce sont de véritables combattants, des fanatiques inoxydables qui n’hésiteront pas à se frotter à Israël si jamais on venait à s’en prendre à mon auguste pays !! J’ai mon pote iranien Ahmadinejad qui continue à me fournir du pétrole ! Non franchement, je ne me vois pas d’ennemis à court terme !!

- Mon pauvre, tu es vraiment à Damas, heu, à la masse !! Tu te crois au-dessus des lois ?

- Hé bédouin de mes c…, je ne te permets pas de m’insulter ! Range ton petit livre vert au rayon des articles inutiles et fiche moi la Paix syrienne !

- Epaissir hyène !! Ah, ha, ha ! Oui infâme trublion, tu es en train d’épaissir hyène de l’infamie qui se repaît des cadavres de ton peuple que tu décimes ignominieusement !

- Prédateur toi-même, boucher, tortionnaire, terroriste, je ne te permets plus de me rappeler !

- Baasiste de Satan, thuriféraire d’un Baas quêteur de sang, va au diable ! J’espère que tu n’as plus rien à rajouter ?

- Si, rien !!

mardi 26 avril 2011

CE SOURIRE QUI SEDUISIT TRUFFAUT...

Marie-France Pisier s’est apparemment noyée dans la piscine de sa résidence de Saint-Cyr-sur-Mer, dans le Var.


Cette brillante comédienne, née en Indochine (1944) aura d’abord été repérée par François Truffaut pour devenir la Colette de L'Amour à Vingt Ans, Baisers Volés et L'Amour en Fuite, grâce à une photo de famille, prise dans les rues de Nice. Le réalisateur cherche alors une adolescente pour donner le change à Jean-Pierre Léaud (alias Antoine Doisnel). Elle «doit être une vraie petite jeune fille, pas une lolita, pas une "blousonne", pas une petite jeune femme. Elle doit être simple et rieuse, et avoir une bonne culture moyenne. Si trop "sexy", s'abstenir», dit l'annonce.


C’est le début d’une carrière cinématographique qui lui fait oublier ses diplômes en droit et science politique. Elle tournera avec Bunuel, Jacques Demy, Yves Boisset et surtout avec Téchiné. Grâce à ce dernier, elle obtient deux fois le César du Meilleur second rôle, pour Souvenirs d'en France en 1976 et Barocco en 1977.


Elle se découvre aussi des talents d’écrivain et signe plusieurs romans dont Le Bal du Gouverneur en 1984, récit de son enfance en Nouvelle-Calédonie, qu'elle adapte en 1990, avec Kristin Scott-Thomas. Elle passe également derrière la caméra, en 2001, pour Comme un Avion, un long-métrage inspiré du suicide de ses parents...


Sa disparation si brutale, à l’âge de 66 ans, me peine profondément ! Encore une grande dame du cinéma qui nous quitte (après Annie Girardot)...



Marie-France est partie dans son halo d’éclat
D’élégance élancée et de beauté sereine
Je vois encore ses yeux, j’entends encore sa voix
Comme une note bleue dans son chant de sirène.

Nous n’irons plus au bois de ses baisers volés
L’œuvre au noir a fermé le regard de velours
Ainsi s’inscrit le pleur dans l’écume des jours
Triste est l’amour en fuite dans nos chemins brisés.

Marie-France est partie retrouver son François
Comme Antoine et Colette, ou bien cousin cousine
Il nous reste un grand feu d’une fée d’Indochine
Sur la noire pellicule du ciné d’autrefois…

Adieu jolie Marion, tu nous quittes un peu tôt
Dans ce sillage flou d’une vie nauséeuse
Que savait dissiper ton humeur gracieuse
Entichée d’un sourire qui ébranla Truffaut.

SCHENGEN : BERLU DECHAINE, SARKO DEGAINE

Tandis que je visitais Rome il se passait de drôles de choses au pays transalpin dont je goûtais les charmes de la capitale et de son Capitole !

Les autorités italiennes offraient des billets de train gratuits Rome-Vintimille à des clandestins !
Comment ? Des billets de train gratuits ? Et moi ? Et moi ? Et moi ?

J’ai payé mon billet d’avion sur la ligne Alitalia de mes propres deniers !!

Pas moyen de se faire rembourser par l’équipe de Berlusconi qui, visiblement, cherche à relancer le tourisme en Italie ?

Mais j’eus un doute ! Pourquoi choisir comme bénéficiaires des « clandestins » ?

En général les « clandestins » ne paient pas puisqu’ils voyagent clandestinement ! Je me trompe ?

J’ai cherché à en savoir plus et me suis payé le Monde à l’aéroport de Fiumicino. Et j’ai tout compris !
Veni, vidi, intellexi ! Je suis venu, j’ai vu, j’ai compris !! Eurêka (non ça c’est du grec !!)

Il existe encore et toujours des clandestins, la plupart d’origine tunisienne, qui débarquent sur l’île italienne de Lampedusa ! Je pensais qu’ils avaient été reconduits chez eux mais que nenni ! On leur offre des billets de train et des visas de séjours de six mois dans l’espace Schengen !

Le petit Nicolas a vu rouge ! Déjà que le Berlusconi il ne le porte pas dans son cœur à la suite des multiples rumeurs qui courent sur le cavaliere (et s’il n’y avait que des rumeurs qui couraient sur le premier personnage italien !!), là il se dit que le viagraphage en fait trop !! L’hôte de l’Elysée propose de revoir le fameux traité de Schengen !

A l'origine, le traité de Schengen ne devait pas supprimer la surveillance aux frontières, mais juste la déplacer. Il y aurait une frontière unique européenne au lieu de frontières nationales, et logiquement elle n'en serait que mieux protégée !

Mais quand chacun la joue perso ! On voit que Rome se permet d’offrir de superbes visas de séjours de 6 mois dans le magnifique espace de Schengen, ses charmes européens, son climat rassérénant, son folklore enivrant…

Autrement dit les sbires de Berlusconi offrent la possibilité aux exilés de la révolution du jasmin de se faire une cure anti allergisante à la plante susnommée…jusqu’à la sublimer en notre beau pays ! Oui, en France !

- Mais, dira le Cavaliere tout droit sorti d’une de ses nombreuses soirées chaudes, il vaut mieux que les jeunes Tunisiens arrivent en France ! Ils y ont déjà de la famille ! Ils parlent déjà la langue de Molière ! Franchement on rend service à la France et à son regroupement familial !!

Dans ce pays où Pinocchio (et son long nez) est roi je ne jugerais pas que la bonne foi imprègne les neurones du roi du lifting romain…

Enfin… Pendant que les transfuges de Tunis passent par les mailles du filet et s’installent dans un pays généreux où des âmes charitables (Guéant, Le Pen…) s’apprêtent à les recevoir, notre petit Nicolas trépigne et envisage de rediscuter sur d’éventuels aménagements du traité ! Et pourtant, il devrait le savoir : l’article 2 du traité peut déjà lui servir. Selon ce dernier « pour des questions d'ordre public, un Etat peut décider que, pendant une période limitée, des contrôles soient effectués à ses frontières »

Mais c’est le terme de « période limitée » qui le fait voir rouge !! Il voudrait de l’illimité, du durable !

- Il fallait écouter MAM, fulmine-t-il, elle avait vu juste ! Il fallait aider Ben Ali à contenir cette révolte ! Quelques karchers et de bons policiers bien musclés envoyés à Tunis et on n’en serait pas là !!

Mais on ne refait pas l’histoire !

La députée Chantal Brunel (UMP) a bien songé à remettre ces clandestins dans des bateaux ! Mais il faut des bateaux et des juges qui autorisent le rembarquement « case-départ » ! Et les magistrats ne sont pas facilement menés en bateau ! Une bien belle galère !!

Et pour 22 pays signataires de l’accord de Schengen une véritable salade juridico-européenne : comment en dépit de Schengen amasser douanes ??

lundi 25 avril 2011

ROME EST UN ROMAN...


De retour de Rome (où je n'ai pas vu le Pape !) j'ai laissé quelques jours mon blog déserté !!
Me voici, à nouveau, rassurez-vous !! Je n'ai pas été capturé par les brigades rouges ou invité à une soirée chaude de Berlusconi.

J'ai juste visité une infîme partie de la ville éternelle. Une ville de contrastes, de contraires architecturaux.
Une cité qui s'est convertie, au fil des âges, au christianisme pour mieux effacer le poids de l'empire romain quelque peu païen. Et pour construire le Vatican on n'hésita pas à se servir sur les pierres des édifices que Néron, Caligula et autre Vespasien s'étaient tant loués d'ériger !!

Un voyage dans différentes strates du passé : Rome, Renaissance, XXème siècle. Du Forum romain au Vittoriano (achevé en 1911) en passant par les sculptures de Michel Ange ou de Bernini, les inombrables fresques et peintures des églises...

Un voyage dans l'Art avec un grand A...


Retour vers un passé aux étages contraires
Ouvertement païen puis d’essence christique
Monuments patriciens et dômes catholiques
Entremêlent les fils de trames centenaires.

Rêverie vagabonde tout à l’ombre des murs
Ostensiblement chauds dans l’éclat des couleurs
Merveilleuses façades au crépi cajoleur
Entre champs de fontaines que flattent les sculptures.

Voici le Vatican que surveille impavide
Et puissant l’obélisque que vil Caligula
Depuis Alexandrie par la mer déplaça…
Il projette à présent l’ombre d’empires vides.

Voilà l’espace fier des vestiges mythiques
Immuable Forum aux colonnes éparses
Dressées sous chapiteaux corinthiens dont comparses
Imprimèrent leurs grâces aux églises mystiques.

Randonnée sur les pas des Flaviens bâtisseurs
O géant Colisée de ton ventre raisonnent
Moribondes clameurs d’une foule qui tonne
Et se repaît du sang de beaux gladiateurs.

Retour vers un passé aux grandeurs impériales
Opulence marbrée fait du Vittoriano
Monument à la gloire du plus grand des héros (*)
Et mise aux gémonies d’un quartier médiéval…

Rome affiche les fards d’une épouse volage
Offerte aux doux plaisirs des caprices de modes
Modernité grimée par les pierres qui s’érodent
Ecclésiastique fée sous d’antiques voilages…

(*) Il s’agit de Victor-Emmanuel II de Savoie (1820-1878) premier roi d’Italie et Père de l’Unification italienne.

samedi 16 avril 2011

VOIS-LES LES VOILEES !!

La loi anti-voile se met en place dans notre beau pays laïc. Désormais une détentrice de burqa ou niqab pourra se voir verbaliser par un policier et payer la modique somme de 150 €. En cas de découvert bancaire ou faux billets ou autres péripéties monétaires l'intéressée se verra proposer un superbe stage de citoyenneté durant lequel elle apprendra la Marseillaise en version rap !
Forcer quelqu'un à porter le niqab ou la burqa est également considéré comme un délit passible d'un an d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. Si la personne voilée sous la menace est mineure, l'individu qui la force risque deux ans d'emprisonnement et 60.000 euros d'amende !
Les policiers ne sont pas en mesure de demander à la personne contrôlée de retirer ce qui lui masque le visage. Pour contrôler l'identité des personnes interpellées, il faudra donc les conduire dans les locaux de police.
Cela ne m'empêche pas d'imaginer un policier un peu gauche (bien que votant FN) qui n'aurait pas totalement compris la quintessence de la loi et qui naviguerait entre le zèle et les ailes poétiques...


Vois-les les voilées, les voilà non voulues
Envolée la vie lue dans l’envie du voilage
La loi vole aux voilées volonté dévolue
A voler de la vue le délicieux visage !


Dévoilons la voilée, par la loi du valet
De la laïcité ! Mais l’agent se voit laid
A forcer Fatima à s’ôter le volet
- Ah sotte est la vie, là, se dit le policier.


- Je vois vos yeux d’amande mais l’amende sera
Destinée à vous belle, si je n’en vois pas plus !
Ne cachez pas Madame ce visage aux éclats
De grâces infinies : qu’elles inondent la rue !!


Je suis fort maladroit dans la triste requête
Mais au nom de la loi il me faut avouer
Que j’ai le cœur qui bat jusqu’au fond de la tête
A vous faire dévoiler votre immense beauté…


vendredi 15 avril 2011

UNE REFORME ECLAIR MAIS PAS CLAIRE...

La réforme de la garde à vue s’appliquera plus vite que prévu ! Ainsi l’a voulu la Cour de Cassation :

- Elle nous les casse, ah, si on avait respecté le calendrier, se lamente un commissaire, on ne serait pas à paniquer !!

Et oui, c’est la panique dans les commissariats ! Le délai de 11 mois donné par le Conseil Constitutionnel (les 9 sages) pour mettre la garde à vue en conformité a fondu comme neige au soleil du printemps revenu !

- On doit accueillir Maître Iserien, l’avocat du petit dealer José Coulélacahm, désespère Yves Acrachez, un brigadier consciencieux échelon 3 indice 480, taille 175 cm et maniacodépressif quoique hypermétrope d’un œil et astigmate de l’autre. Comment va-t-on faire pour l’accueillir dès la première heure de garde-à-vue ? Mais voyez moi ce souk d’enfer ? La femme de ménage ne vient plus qu’une fois sur trois cause aux réductions budgétaires ! Raoul, tu peux me passer la serpillière ?

Raoul, policier subalterne, s’exécute. Il termine péniblement le dépoussiérage du bureau du commissaire. Il vient de terminer l’ablation des mégots de cigarettes qui jonchaient les abords du cendrier trop ténu et si peu profond. Il s’est fait aider de Mohamed, un petit gars bien sympa qui, au lieu de terminer sa garde à vue s’est vu, sans garde, chargé de balayer le couloir en guise de TIG (Travaux d’Intérêt Général).

C’est la débrouille ! Le système D comme Délinquance à gérer !

Maître Iserien arrive !

- Déjà ? lance José, on ne vous attendez pas si vite ! Il n’est que 13h50 !

- Votre montre retarde, lance péremptoirement l’avocat, la mienne fait preuve d’exactitude ! Faites entrer le prévenu et donnez-moi un café !!

- C’est que…

- Plaît-il ?

- C’est que, heu, la machine à café est en panne ! Mais nous pouvons vous proposer un nescafé avec de l’eau chaude du robinet !!

- Sans façon ! Vous pouvez garder votre saturnisme !! Bon on se dépêche !! J’ai plusieurs gardes-à-vue moi !! Je n’ai pas que cela à faire ! On m’attend après dans un bureau du XVème arrondissement !

Oh, là, là, c’est bien mal barré s’est dit José en son for intérieur. On pensait être tranquille jusqu’au 1° juin, date prévue de mise en vigueur de la réforme. Voilà que les ennuis commencent ! Les avocats vont débouler dès la première heure, alléchés par les surplus de rémunération (300 € HT la garde à vue pour 24 heures de présence maximum soit 12,50 € l’heure HT et donc 14,95 € TTC si la TVA est bien à 19,60 %). Et comme par hasard on va trouver l’argent pour les rémunérer !! Moi ça fait un an que je pleure pour obtenir une nouvelle cartouche d’encre pour mon imprimante !! Bouh, c’est trop injuste (syndrome de Caliméro) !!

C’est vrai José, il n’y a pas de justice !!

jeudi 14 avril 2011

BIZARRE...

Il existe des petits malins qui se sont permis de m'extirper du site interactif WIKIPEDIA pour ce qui concerne le monde merveilleux du Calembour, dans lequel je navigue depuis ma plus tendre enfance.

Je m'apprêtais à nourrir ce site de nouveaux bons jeux de mots de mon cru quand je m'aperçus que mon apport culturel précédent avait disparu !!

Plus de Fabien Janssens. Ne reste que des calembours de Devos, Lapointe, Corneille, Genty... Je n'ai rien à reprocher à tous ces gens là ! Ils font partie de ma famille ! Mais pourquoi m'avoir évincé ? Parce que je ne suis pas connu ? Parce que je suis un anonyme qui ne se soigne pas ? Ou parce que mes calembours étaient trop sophistiqués (je ne veux pas me fâcher mais les exemples de calembours qui ont été retenus dans le site ne sont franchement pas les meilleurs des auteurs sus nommés !!)

Est-ce parce que je n'ai pas créé un lien qui puisse rattacher mon nom à mon blog (celui que vous lisez et dont vous appréciez, je l'espère, les contenus sémantiques !)

Donc pour ce qui concerne
http://fr.wikipedia.org/wiki/Calembour
Plus de trace de bibi !! Rayé de la carte !!!

Le plus curieux c'est que mon nom se retrouve sur un autre site :

http://dictionnaire.sensagent.com/calembour/fr-fr/

Qui n'est autre qu'un copier-coller du précédent !! Les mêmes calembours (tirés de mon recueil "Sans quatrains sans Catherine") mais qui, là, sont restés (jusqu'à quand ?)

Trouvez l'erreur !!

Enfin, ça fait plaisir de voir qu'on existe quand même un peu sur la toile !! Après tout le mal qu'on se donne !!

Bonne journée à tous !!

AUBE HULOT !!!

Ainsi donc le maître d'Ushuaïa s'est lancé dans l'arène !! Il veut se présenter aux primaires des écologistes pour viser la haute marche élyséenne, en 2012 !!
Déjà les écologistes bon teint frémissent, de joie comme de stupeur, c'est selon !
La candidature d'un Nicolas II peut faire un peu sourire ! D'aucuns le croient porteur d'une espérance ! De mauvaises langues ricanent et crient à l'angélisme teinté d'utopie !!
Laissons la démocratie opérer ! Venez à moi petits candidats, lance Mariane l'espiègle, je ferai le tri sélectif par la suite ! Cela fait partie des charges publiques !
Aujourd'hui c'est le grand De Villepin qui devrait annoncer sa vraie fausse candidature !
Demain ce sera le tour de Zidane, Sophie Marceau, BHL, Sophie Favier, Philippe Bouvard, Arlette Chabaud, Mimi Mathy, Stéphanie de Monaco, Louis De Funès...
Au train où vont les choses les rails ne seront pas assez nombreux pour y poser tous les wagons !!

mercredi 13 avril 2011

L'HALLALI CORNE LAURENT...


Gbagbo lance dans son bunker : J'ai baies, ha, j'ai baies, eau ! Je peux tenir un siège face à ces macaques de mon rival Ouattara qui disposent de vieux fusils Lebel dont ils ne savent pas se servir !!

Mauvais calcul cher Laurent ! Ton rival s'est vu aider par un animal dressé selon une méthode élyséenne qui n'a rien à voir avec celle de Bartabas ! Une licorne belliqueuse à la hargne redoutable !! Tu ne l'as pas vue venir ! Et te voilà déchu, battu ! Tu deviens un prisonnier comme les autres, en maillot de corps, pris au réveil !! Dure saison pour les dictateurs !


Ouattara peut te chanter une vieille comptine, à ta gloire décrépite ! Une vieille comptine qu'on chantait aux enfants et qui exhibe les prouesses de l'animal qui t'a fait tomber d'un piédestale !!

Il avait des crocs d’édile, en abhorrant l’OTAN
Et ses affreux reptiles comme l’ONU trop blanc,
Se croyant roi des éléphants il n’redoutait personne,
à part notre mignonne, la jolie licorne.

Quand Gbagbo fit le fier il y eut sur sa terre
des milliers de sujets ayant voté pour lui
mais pas suffisamment pour que son paradis
fut printemps fou qui bourgeonne, il reçut des cornes !!

Y avait des gros imbéciles qui avaient voté blanc,
Vraiment pas très subtils : c’est faire le jeu vraiment,
d’Ouattara, le musulman, et sa démone
Qui dépassa les bornes avec la licorne.

Quand il vit les prêcheurs fort le plébisciter
Laurent se fit colère et frappa les sujets
Dit : « Il  faut revoter », aux urnes faisons guerre,
Je demeure le grand Gbagbo, je ferai veto !!

Otons toutes proies faciles, ces faces d’orangs outangs,
Ces affreux serviles qui votent musulman,
Ces rats ingrats si décevants ! Mais que vois-je là ?
Un violent cyclone ? Non c’est la licorne !!

Quand gros Gbagbo fut prêt à trépasser les maux,
Souleymane fit redorer son drapeau, grâce à Dieu
et déjà la pluie de missiles cinglait quand il se dit saigneur
Qui fait pour le mieux !! Avec la licorne !

J'ai mis reçu l’appui utile de gentils soldats francs,
Et l’affreux reptile n’en a plus pour longtemps,
Ce rat pacha mes éléphants déjà le détrônent,
Avec les épigones, ceux de la Licorne…

mardi 12 avril 2011

DE MONET A MANET


Après MONET le musée d'Orsay se lance dans une grande exposition spéciale MANET ! Heureux Parisiens qui ont à proximité un tel joyau pour se régaler les prunelles. Ces deux impressionnistes m'impressionnent d'année en année ! Quel incroyable talent ! J'ai cru bon, modestement, devoir leur rendre hommage à une époque où le monde s'embrase, craint la guerre et l'atome... Juste un peu de poésie dans un monde de brutes..


De Monet à Manet
S’il n’était que le O
Qui se changeât en A
On rirait du iota !!

Mais pour impressionnistes
Qu’on admire longtemps
Ils n’en sont pas moins pistes
De pays divergents.

Monet aima les eaux
L’éclat des nymphéas
Giverny, son hameau
Et les craies d’Etretat.

Manet croqua la chair
Les repos alanguis
Le déjeuner qu’on sert
Sur un gazon maudit.

Monet but les remous
Salins de Port Coton
Et se mouilla les joues
Des brouillards de London.

Manet riva son œil
Aux plis des mousselines
Et vibra comme feuille
Aux brises féminines.

Rouennaise pieuse
Fervente cathédrale
Aux ombres lumineuses
Pour Monet se fit Graal

Ténébreuse andalouse
Et sanguines d’arène
Composèrent l’anacrouse
D’un Manet « Goyagène » !

Claude aima les frissons
Du bassin d’Argenteuil
Les paisibles moutons
Qui dominent Vétheuil.

Edouard se consuma
Dans les vêpres mondaines
Tuileries d’apparat
Et dandysme en fredaines.

De Monet à Manet
S’il n’était que le O
Qui se changeât en A
On rirait du  iota !!

Mais ces grands  univers
Aux soleils opposés
Firent jaillir la lumière
Dans nos yeux, à jamais…

samedi 9 avril 2011

BORLOO VEUT MENER LA FRANCE VERS LA BELLE MONTAGNE (DER SCHÖN BERG !!)

Invité par Arlette Chabot, l'ancien ministre de l'Environnment, Jean-Louis Borloo n'a pas caché ses intentions de candidature pour la Présidentielle de 2012 !!

Un petit pied de nez à Nicolas et un possible ramassage de voix d'élus de l'UMP consternés pas le virage très à droite de l'hôte de l'Elysée incarné par les petites phrases biens distillées d'un Claude Guéant !

JLB se dit radical ! Il éradique allègrement les maux ! Il est radical aigrement aussi ! Il va faire venir à lui des grand(e)s déçu(e)s du Sarkozysme détriomphant : Hervé Morin, Fadela Amara, Rama Yade, Jean Némar,
Yves-Anouk Houllez !

Déjà on crie au loup hou, hou...

Déjà on le supplie : Jean Louis, reviens par ici !! L'UMP t'aime !!

Moi non plus, dit Jean Louis !

jeudi 7 avril 2011

Ah CESAIRE eût dit à ces ERUDITS !!!


Nicolas Sarkozy a célébré pour la première fois de son quinquennat la mémoire d'un disparu illustre…au Panthéon. Mercredi 6 avril 2001, une plaque commémorative a été inaugurée en hommage à Aimé Césaire, dans l'imposant monument de la montagne Sainte-Geneviève.

-          Je lui devais bien cela, a précisé le petit Nicolas, il a bercé mon enfance bien plus que la Princesse de Clèves !

Cependant il ne fut pas aisé de dénicher un compromis entre le souhait de ses proches, qui voulaient que la dépouille du poète demeure chez lui, en Martinique, et les honneurs que devait lui rendre le chef de l’Etat, et dans son illustre sillage, toute la Nation entière !

On opta donc pour une fresque monumentale dédiée au député-maire-poète-résistant antillais !

Les cendres du défunt (décès le 17 avril 2008 à l'âge de 94 ans) resteront donc du côté de Fort de France d’où la compagnie créole ne cesse de nous envoyer des baisers ! ! Le poète monte au Panthéon sans des cendres ! Entre ici  Aimé Césaire mais pas totalement entier (antillais) !!

De nombreuses huiles étaient présentes ce fameux mercredi au Panthéon aux côtés du président de la République. Pour un moment on enterra les haches de guerre ! Le recueillement emplit l’espace pour écouter le panégyrique sarkozien ! François Fillon semblait serein à côté de Jean-François Coppé, morne piquet, et d’Alain Juppé, montagne pelée de la diplomatie française. Frédéric Mitterrand baillait aux corneilles en méditant sur les sublimes textes du poète qu’il ne sera jamais capable de pondre !! Bernard Accoyer, le morne gentil, ronflait dans un coin tout à côté de Gérard Larcher, le lamantin du Sénat ! Paul Guéant cherchait à redorer son blason quelque peu terni par des petites phrases échappées de son subconscient ! La gauche caviar avait aussi fait le déplacement : Martine Aubry, avait, en la circonstance, quitté le marigot du PS. On pouvait découvrir François Hollande, le prêcheur de Corrèze et, non loin de là, son ex, la rivière-pilote du Poitou, l’ex pensionnaire de Saint Joseph de Cluny à Fort de France, l’incomparable Ségolène Royale. Aux premiers rangs la famille d'Aimé Césaire assistait aussi à la cérémonie. C’est la moindre des choses !!

Le petit Nicolas a retracé le parcours du poète de sa voix habitée. Le président a évoqué son refus du colonialisme, son compagnonnage avec la France libre dès 1943, puis son combat pour la départementalisation de la Martinique, ainsi que sa rupture avec le parti communiste en 1956. Marie George Buffet, dans l’assistance, a toussé !

Le roi élyséen a obvié toute relation avec le vrai faux débat sur la laïcité, la citoyenneté  et l’immigration ! Il a parlé du discours sur le colonialisme (Césaire – 1950) en évitant de le comparer avec le discours de Dakar (Guaino le nègre – 2007). Assez de boulettes comme cela !!

Il a conclu ainsi : « Cette cérémonie était importante parce que c'est un homme qui compte pour la France (j’ignorais qu’Aimé avait travaillé à la Cour des Comptes !?), et pour nos compatriotes ultramarins. C'est un très beau signal de la diversité de la France. »

Moralité :

Aimons nous les uns les autres même les sales airs (de la peur !) : il faut aimer ces airs !
Aimez moi les uns les autres, ainsi que ma compagne : il faut aimer ses airs !
Soutenons les vagabonds : il faut aimer ses hères !!
Jean François Coppé a applaudi tout autant que François Fillon ! Mais peut-être pas pour les mêmes raisons !

J'habite une blessure sacrée
J'habite des ancêtres imaginaires
J'habite un vouloir obscur
J'habite un long silence
J'habite une soif irrémédiable...

Ainsi commence le poème : Calendrier lagunaire qu’Aimé Césaire a souhaité voir gravé sur sa tombe, en avril 2008. Ainsi fut-il fait :  les phrases sont gravées sur la plaque qui commémore le grand homme !

Au collège, le petit Nicolas avait dû créer un poème en s’inspirant d’Aimé Césaire. Il avait écrit :

Une sacrée blessure m’habite
Des ancêtres hongrois m’invitent
Un vouloir obscur m’habite
Un long discours m’habite
Une soif irrémédiable de pouvoir m’habite…

Il avait eu 3,5/20 !

Les raisons : L’élève Sarkozy tombe dans la facilité ! Il paraphrase à l’envers !
Les fins de vers, à une exception près, sont répétitives et suggèrent une homophonie suspecte !!

mercredi 6 avril 2011

TELLE EST FAUNE EN VOIE DE DISPARITION...

- Allô Mouammar, ah, ce n’est pas trop tôt ! J’ai un mal de lycaon à te joindre ! Attends, je vais devoir …


- Oui ? Allô, aaaallôrent, Laurent ?

- Oui, je suis toujours là ! J’ai dû, j’ai dû….attends…je…

- Oui ? Allô.. ? لم يكن هذا ممكنا (ce n’est pas possible !!)

- Oui, excuse-moi, j’ai dû me glisser sous le bureau ! Ca canarde sec ici ! T’entends les explosions ?

- Oui, mais j’ai le même vacarme chez moi !! Tu m’entends ?

- Oui, mon traducteur t’entend bien à présent ! Les frappes de l’ONU ont cessé ! Une belle accalmie ! Alors que deviens-tu ?

- Comme toi ! Je me retranche dans mes abris en attendant la fin de la pluie meurtrière. J’imagine qu’Abidjan doit ressembler à Tripoli ! Et vice versa son fiel !!

- Ca doit être ça ! Quel boucan d’enfer ! Mais je ne cèderai pas ! Et toi Mouammar, tu vas céder ?

- Je n’en ai pas l’intention ! Je crois que je vais tenter une porte de sortie avec des négociations !

- Tu vas négocier ! Avec qui ?

- Avec mon peuple misérable ! Cette équipe de bras cassés d’insurgés minables ! Ces glandeurs qui se font aider par l’Occident ! Par ce traite de Sarkozy !

- J’ai exactement le même souci ! J’ai ce br…d’Ouattara qui s’est acoquiné avec les troupes de l’ONU et la Licorne…Les Français attaquent ! Après tout ce que j’ai fait pour eux !! Les ingrats !

- Je t’entends mal Laurent ! Mon traducteur me parle d’une licorne ! Mais c’est un animal mythique, non ? Ca existe vraiment ? Il y en a en Côte d’Ivoire !

- Non, Mouammar ! C’est le nom de la troupe française et crois moi, elle n’a rien de mythique ! On nous bombarde !! Mais je tiens le palais présidentiel et je ne cèderai pas ! Je suis le Président de la Côte d’Ivoire !

- Tu as raison ! Il ne faut pas se laisser faire ! Si on craque c’est la fin pour tous les dictateurs de notre espèce !

- Une espèce en voie de disparition si on s’éclipse !

- Oui, on doit montrer l’exemple pour donner de l’espoir à nos frères tyrans de Syrie, du Yémen, du Bahreïn..

- Oui, il faut nous liguer : ah si tous les dictateurs du monde pouvaient se tenir la main !

- C’est important la dictature ! Sans les despotes que nous incarnons les démocraties n’auraient plus de raison d’être !

- Pour sûr mon vieux ! Nous sommes l’alibi (sans jeu de mot à ton insu) des donneurs de leçons occidentaux ! Sans nous ils n’auraient plus de cibles à atteindre ! Ils n’auraient plus d’armes à vendre non plus !

- Oui, et leur Tribunal Pénal International deviendrait sans effet ! D’une inutilité affligeante !!

- Je crois qu’il faut créer une ligue ! Même si la Ligue a tord d’un point de vue démocratique !

- Attends Laurent, mon interprète sourit, il cherche à me traduire un jeu de mots foireux mais ne trouve pas la solution ! Je crois qu’il n’existe pas de correspondance en langue arabe !

- Ah !? Qu’importe les langues nationales, nous parlons d’un même ton : celui de l’autorité, du lustre de la discipline, du respect du chef charismatique !

- Tant de valeurs qui se perdent dans le fracas des idées subversives ! Ah, ils ne sont pas encore nés ceux qui se saisiront de mon pétrole ! Mais toi, Laurent, je ne vois pas en quoi tu les intéresses ? Pardon, mais que je sache ton pays ne possède pas de pétrole ?

- Ah je te demande pardon mais j’ai du pétrole, oh, pas tant que toi mais j’en ai !! Non en réalité ils visent mon cacao ! Je n’ai pas d’or noir mais j’ai du cacao ! Ca frise les 1 500 000 tonnes de fèves par an ! Ça t’en bouche un coin, avoue ! Mouammar, je t’écoute ? Mouammar ?

- Oui, je suis là mais c’est mon interprète qui débloque dès qu’on lui parle de chocolat ! Il en salive un maximum !! Il est accro ! Le voilà qui bave ! Non mais c’est pas possible (لم يكن هذا ممكنا) !! Ca y est, il a filé à la cuisine ! Ah, ah, ahaha…

- Mouammar ? Mouammar ?

- Ca, ça, ça va Laurent ! Simplement une bombe qui vient d’exploser à 10 mètres d’ici ! J’en ai les tympans en capilotade ! Je t’entends mal et mon interprète ne risque pas de revenir de sitôt ! Je vais devoir te laisser ! Rappelle-moi demain !! Tiens bon Laurent, je te dis M…. Je lâche rien !

- Je te dis la même chose Mouammar, et Inch Allah !!

N'ECOUTANT QU' L'ODE GAIE EN BOUCHE...


Guéant, le premier flic de France aima tant les coups-secousses qu'il adopta l'art de la polémique...
Et à quel niveau de bassesse l'art hissa l'homme !! Sauce qui peut !

dimanche 3 avril 2011

LA POSE TULLE

Jeudi 31 mars 2011 - Il est 14 h 24 pour la montre à quartz de François Hollande mais 14h25 pour la pendule de la salle Prestige du conseil général de Corrèze :

- Il va falloir en parler à la Mairie, se dit François, cette pendule n’arrête pas d’avancer, une vraie pendule de fonctionnaires ! Bon, je ne vais pas ruminer sur l’inexactitude, ce n’est guère le moment, alors allons-y.
Et François Hollande le dit simplement : «C’est la raison pour laquelle, ici à Tulle, devant vous mes amis, j’ai décidé de présenter ma candidature à l’élection présidentielle, à travers la primaire du Parti socialiste.»

Ouh la la ! La surprise ! Personne ne s’y attendait ! Non là franchement il estomaque le bougre ! Bon, on pensait qu’il allait avouer son contentement à retrouver la présidence de son cher département, à la suite de cantonales dithyrambiques ! Mais se présenter pour les primaires de la mère Aubry !! Non, là, sincèrement, je n’en connais pas beaucoup dans la salle qui s’attendaient à une telle décision ! Ah le cachotier ! Il avait rudement bien dissimulé son jeu ! Ah c’est ça la recherche du nouveau look ! La perte des kilos !! On comprend mieux !!

Le temps de comprendre la portée de cette intervention, le moment nécessaire pour que le message soit décodé dans les neurones collectifs et, tout à coup, les 250 personnes présentes clament comme un seul homme : «François président !»

François redresse une petite mèche rebelle et reprend : «Permettez-moi d’ajouter un mot. C’est que l’issue de cette primaire qui prépare l’élection présidentielle doit être la meilleure non pas simplement pour le PS et la gauche, mais pour la France. Ce qui nous attend, ce n’est pas une compétition entre nous, c’est être capable de donner à la France la fierté qu’elle mérite, et aux Français la confiance qu’ils attendent. Merci.»

Et les fans de continuer : «François président !» Une véritable clameur ! Une explosion de sollicitation empreinte de nostalgie ! Le dernier François s’appelait Mitterrand ! Un prénom prédestiné ! Dans un coin un intrus encarté « Modem » pense que non !!

François Hollande va donc se lancer dans la bataille pour tacler l’Arlésienne du FMI. Il veut faire sien ce slogan "Mettre la France en avant"» ! Ça va nous changer de la « force tranquille » !!

Le tout est de savoir de quel « avant » on parle : l’avant temporel ou l’avant géographique ?

Le retour aux chandelles ou le déplacement de terrain vers l’est (Allemagne ?) ou vers l’Ouest (mais là on se trouve sur l’Atlantique !) ?

On verra bien !! Avec un tel nom François pourrait mettre la France en avant vers le Nord : du côté des Pays-Bas, en sautant une case de plus en plus virtuelle qui se nomme Belgique !


Le voilà tout fringant à Tulles
Et que DSK capitule
Il en serait plus encore aise
Avant les primaires qui le pèsent.

Il a soulevé le grand tulle
Et déjà on le congratule
Pour sa déclaration brillante
Je te baise ô Corrèze aimante !

L’énarque aux tics récapitule
Les raisons lui soufflant : « postule !
Par toi France oit hauts lendemains
Engage-toi, desserre les freins ! »

Alors il prend ses zèles à Tulles
Pour un parcours qui s’intitule
« Mettre notre France en avant »
Un long chemin de conquérant !

Le vilain dit : en tarant Tulles
De ses promesses il a régné
Sur des espoirs dont les fistules
Sont bien loin de cicatriser !

Laissons donc les aigres noctules
Railler sur ses lunettes noires
Bien malin qui broiera rotules
Du Corrézien résolutoire !

N’en déplaisent aux réquisitoires !!

samedi 2 avril 2011

vendredi 1 avril 2011

UN METIER QUI PASSE, UN AUTRE QUI ARRIVE...

- Hé Magdelon, tu sais pas ce que vient de nous pondre la mère Bachelot : écoute bien, je te lis ce morceau de canard que m’a laissé un de mes clients !


- Je t’écoute Cathos mais fais vite, je vois arriver le gros Mascarille dans sa superbe BMW ! C’est son heure !! Il n’a que 20 minutes à me consacrer car après il repart chez sa maîtresse ! Mais il paie bien !

- Je sais Magdelon, je sais ! En jolies coupures de 50 € ! Mais ça risque de ne pas durer ! Ecoute cela, c’est à tomber sur le cul ! Je lis texto : « Le gouvernement envisage de punir les clients de prostitué(e)s, une position défendue notamment par la ministre des solidarités, Roselyne Bachelot, mais à laquelle s'opposent le collectif droits et prostitution et le Syndicat du travail sexuel (Strass).

- Hein ? Parle plus fort y’a ce connard de bus qui vient de passer et je n’ai rien entendu !!

- Ha ! Bon, en fait le gouvernement pourrait punir les clients de prostitué(e)s ! C’est la mère Bachelot qui a pondu cette idée mais un collectif droits et prostitution et le Syndicat du travail sexuel (Strass), tu connais ?

- Heu, non !

- Qu’importe ! Ce collectif s’oppose à cette idée ! Ben heureusement non ?

- Heu, oui, heu ! Bon écoute on en reparle car là, je m’excuse, le gros bide Mascarille se rapproche ! Sûr qu’il va encore se taper un PV vu qu’il a boudé le parcmètre ! On en reparle !! C’est une drôle d’histoire que tu me racontes là !

- OK, je te laisse ! Mais j’attends le prochain ! A bientôt ma loute !!

- Ah, mon bon gros Mascarille ! Alors comme d’habitude ? Une petite gâterie avant les grandes manœuvres ?

- C’est que…

- Quoi ?

- Je viens d’apprendre que je pourrais être hors-la-loi bientôt ! Rapport à ce que veut lancer la mère Bachelot ! Elle veut rendre les « clients » passibles de poursuites !! Si c’est ça je préfère tout de suite me déshabituer des péripacétitiennes…

- Péripatéticiennes !

- Oui, c’est ça ! J’ai toujours un mal de chien à le dire !

- Dyslexie ! Ta mère ne t’a pas envoyé chez l’orthophoniste quand t’étais petit ! Qu’importe ! Tu peux dire « pute » ; je te l’ai déjà dit !

- Oui je sais ! Mais c’est grossier ! Bientôt je ne dirai plus rien ! Je ne te verrai plus !

- Je vois ! Ce que m’a lu Cathos se confirme ! Eh bien, nous voilà bien ! Si cette mesure se confirme on va se retrouver sans job ! Je n’ai que ça comme boulot moi ! Pas envie de pointer à Pôle Emploi ou décrocher un stage de caissière pour atterrir chez Leclerc !

- Je comprends mais la jucidiarisation..

- Judiciarisation..

- Oui, judiciarisation. Elle va nous transformer en voyous, en bandits, en criminels ! On va se taper de la taule ou des amendes ! Déjà que j’ai 20 PV de retard à payer !!

- C’est ta faute ! Tu ne mets jamais rien dans les parcs-mètres !!

- C’est ma faute si je n’ai que des grosses coupures de 50 € ! Tu sais bien les accepter, non ?

- Hé, ho, je les mérite aussi, non ?

- Oui, mais, heu, bon, heu, à présent je ne t’en donnerai plus ! Je ne consommerai plus !

- Ben dis donc ! J’espère que tous les clients ne vont pas te ressembler ! Me voilà bien si mon chiffre d’affaire baisse à vue d’œil !

- Mais, heu, mais..

- Oui ?

- J’ai, heu, j’aurais quelque chose à te proposer pour compenser ce manque à gagner ?

- Ah ? Jouer au loto ? Braquer le Crédit Lyonnais ? Enlever Carla et demander la rançon au petit nain ? Fabrique de faux b..

- Non ! Pas du tout ! Une activité qui pourrait devenir légale !

- Non, sans blague ! Venant de toi, excuse-moi mais j’éclate de rire !!

- Tu as tord c’est très sérieux !

- Ok, alors dis-moi !

- Voilà, ben, heu, ben. OK, je me lance : dans le même canard j’ai lu une autre nouvelle, une nouvelle qui m’a fait bien réfléchir, une nouvelle qui..

- Oui, bon, accouche !!

- Justement ! Ça parle d’accouchement ! Voilà : c'est une première en France ! Le tribunal de Nantes a ordonné la transcription, sur les registres de l'état civil français, de l'acte de naissance d'une petite fille née par mère porteuse aux Etats-Unis.

- Et alors, qu’est-ce que j’ai à voir avec les Ricains ?

- Et bien, c’est simple ! Les choses évoluent en France ! Bientôt on acceptera la gestation pour autrui ! Le métier de mère porteuse pourra se développer ! Et tu peux déjà l’exercer chez Obama ou dans d’autres pays qui tolèrent ce genre de pratique ! En attendant que la législation française évolue !

- Mère porteuse ? Aux USA ?

- Oui, ou plus près de chez nous ! Renseigne-toi ! C’est un futur métier pour toi ! Au lieu de donner ton corps à un homme tu le donnes à un enfant !! N’y a-t-il rien de plus beau pour une femme que de porter la vie ! Et, crois-moi, cela peut être très lutraquif !

- Lucratif !

- Oui, heu, lucratif ! Un utérus peut rapporter entre 13 et 25.000 dollars ! Ca fait pas mal de passes non ?

- Oui, heu, bon, je vais y réfléchir !! Je te laisse ; tu as l’air pressé ! Bonsoir à ta dulcinée !!!