CHERCHEZ DANS CE BLOG

mardi 30 juin 2009

EMPRUNTANT EN PRINTEMPS ??

Le Premier ministre François Fillon a lancé le chantier du grand emprunt national en dévoilant les premières briques de la fondation voulue par le petit Nicolas : le grand emprunt national sera lancé au début de l'année 2010.

Mais pas question pour l'heure, d'en établir le contenu, ni le taux.

Donc si je comprends bien, si je comprends bien (mais est-ce que je comprends bien ? J’ai comme un doute !) l’Etat français, c’est à dire nous, va emprunter aux Français ( c’est à dire nous) du pognon à gogo sans savoir pourquoi il emprunte, ni sur combien de temps ni à quel taux !!

Vous vous imaginez rentrant chez votre banquier :

Bonjour l’écureuil, alors les noisettes ça pousse ? Ah, c’est pas encore la saison ! Plutôt septembre-octobre…Ah ! Ce que je viens faire ici, ben, sûrement pas débloquer mon Plan Epargne Logement vu que je n’en ai pas ! C’est de l’humour ? Oui, on peut dire ça comme ça ! Non, en fait je viens pour emprunter de l’argent ! Combien ? Ben heu, je ne sais pas moi…Une certaine somme !! Pourquoi faire ? Ben euh, oui j’ai l’air emprunté comme ça mais franchement, entre nous, je ne sais pas exactement ce que je ferai de cet argent ! J’ai plusieurs pistes possibles ! Je dois en discuter avec ma femme Marianne ! Non, elle n’est pas là en ce moment ! Elle est en Martinique ou en Guadeloupe, je ne sais plus très bien ! Sur combien de temps je compte emprunter ? Ben, heu, je ne sais pas non plus ! Vous proposez quoi vous, cinq ans, dix ans, plus ?? Plus ? Ca dépend de la somme ! Ah ! Ca dépend aussi du taux !? Oh là mais c’est que ça devient compliqué votre histoire !! Ca a toujours été comme cela ?? Ah !

Franchement, l’écureuil vous enverrait paître comme une vulgaire vache à lait, tout juste bonne à l’alimenter en oseille !

En plus, selon un sondage (bon, d’accord laissons les sons d’âge incertain) seulement 17 % de nos compatriotes seraient prêts à souscrire à l’emprunt de l’Etat !

Il faut dire qu’on est particulièrement sollicité : dons à la Croix-Rouge, aux Petits frères des Pauvres, à Médecins sans frontières, à Médecins avec frontières et front tiers, pour Amnesty International, dons aux orphelins d’Auteuil, à SOS Racisme (si bien géré par le roi de la montre Julien Dray), legs aux resto du cœur, aux petits chiffonniers du Caire, à Handicap International, aux œuvres laïques des retraités de Tf1, à l’association Nicolas Hulot….

Arrêtez, la coupe est pleine ! Alors encore donner pour l’Etat alors que, concomitamment, un emprunt EDF s’érige et qu’on évoque un futur emprunt de la reine d’Areva, Anne Lauvergeon, pour financer de nouvelles centrales nucléaires, tout cela relève de la folie !!

Et en admettant que les 17 % de Français confirment leur engagement, l’Etat récoltera un pactole versé par les plus fortunés d’entre nous ! Cet argent coûtera à l’Etat en paiement d’intérêt. Pour payer ces intérêts l’Etat proposera sûrement une petite augmentation des impôts, comme cela, pour rire ! Rien que pour grever encore plus notre misérable budget de Français moyen !

Le système marche alors sur la tête : les revenus des plus modestes se voient obérés pour financer les revenus de placement en obligations d’Etat, placement que seuls les plus fortunés ont pu souscrire !! Ils l’ont d’autant mieux souscrit que le petit Nicolas leur a accordé, dès son élection, une grosse ristourne : le fameux bouclier fiscal !

Si encore l’argent emprunté sert à moderniser l’appareil productif de la France sans générer de délocalisation, on pourra applaudir ! On devrait en attendre des créations d’emplois qui réduiraient le chômage et permettraient à des nouveaux entrants sur le marché du travail de rêver à une longue carrière professionnelle, jusqu’à 67 ans !!

Elle est pas belle la vie économique ? Hein ??

lundi 29 juin 2009

JE FLEURIS : MES HEROS GISENT...

Une parisienne de 79 ans est entrée en guerre contre la mairie de Paris.

Les sbires de Delanoë lui reprochent de fleurir des sépultures laissées à l’abandon au cimetière Montmartre !

Or, ce rituel, elle l'exerce depuis des années !

En effet, un règlement interdit de s’occuper des tombes dont on n’est pas propriétaire.

Jeudi dernier elle a reçu un recommandé de la mairie. A compter d’aujourd’hui, elle n’a plus le droit de s’en occuper...

A Montmartre, le quartier est en émoi et soutient la vielle dame.


Au cimetière Montmartre sur des tombes oubliées
La petite grand-mère au sourire édenté
Posait des roses blanches et des bleuets menus
Pour enjoliver l’aire des esprits méconnus

Sous les frondaisons troubles des cyprès imposants
Elle cachait l’épitaphe de narcisses ardents
Coiffait les crucifix de lys enrubannés
Tout au fil de ses jours, de ses mois, des années.

Dans le calme pesant de cette nécropole
Elle ornait les tombeaux sous les brises d’Eole
C’était là sa façon de se sentir en vie :
Honorer la mémoire de ces êtres partis.

Toute sa gestuelle d’une grâce subtile
Donnait aux floraisons une beauté fragile
Sous la menace dure des règlements abscons
Qui prohibent le flux des nobles intentions.

Mais quel est ce pays qui condamne si fort
Cet esthète chemin qui embellit la mort ?
Elle se voit refuser les plus nobles élans
Au nom de vieilles lois revenues du néant !

Mais quel est ce pays qui punit, par ailleurs
Les faiseurs de bonté, les malades du cœur
Dont l’unique travers est de prêter son toit
Aux errants, sans-papiers, les voilà hors-la-loi !

A Montmartre-défunt ou au cœur de Calais
La sublime énergie des fous de charité
Combat pour que devise du pays des Lumières
Ne s’ampute d’un mot dans le gris des ornières.

MARINE EST LA "QUI VA MARINER LÀ"

- Qui brille oit et qui oit brille, lance Steeve Briois tout auréolé des 39,34 % des voix récoltées en ce premier tour de la municipale partielle de Hénin-Beaumont (62).

Il a brillé car il a écouté la populace de ce bled misérable, estime-t-il silencieusement. Les urnes ont parlé. Le candidat du Front National peut danser quelques pas de l’oie avec sa compère la Fraulein Marine Le Pen, toute guillerette elle aussi. A votre bunker messieurs, dames !!

A Hénin on pense déjà à un nouveau Vitrolles plein de vitriol ! Les critiques acerbes et acides tombent dru sur le dos des pauvres rivaux :

- Regardez moi Ferrari, lance sardoniquement Marine, c’est loin d’être une Formule 1 ! Il était censé représenter le rassemblement PS-Modem-PCF, je ne vous dis pas le mariage de la carpe et du lapin ! Et il s’est pris une veste ! Il ne rassemble que 17 % des voix ce jeunot ! Ca lui apprendra d’avoir bénéficié d’allonges viles !

Marine veut parler de trafics financiers qui ont éclaboussé le Maire sortant : Monsieur Dalongeville. L’ex premier magistrat dort maintenant en prison pour quelques petits détournements de fonds publics, des petits dérivatifs mineurs pour s’empocher le revenu d’anciens mineurs de cette ville en pleine restructuration.

Le Front National joue sur du velours et caresse des vœux lourds de conséquences pour la ville de Hénin. Il est sûr que la politique mafieuse de l’ancien maire socialiste a jeté le discrédit sur le Parti Socialiste dont il était membre !

Daniel Duquenne, un divers gauche, devance légèrement la coalition PS-Modem-PCF mais souhaitera-t-il se liguer avec celle-ci pour faire front au Front ?

Et quand bien même la fusion se réalise, parviendra-t-elle à extraire le gros bouton purulent qui se nourrit de l’exaspération des riverains ? Pas sûr !!

C’est bien pour cela qu’au FN on ne craint pas une telle fusion :

- Je rêve d'une fusion, confie même Steeve Briois, les électeurs rejetteraient en masse cette coalition du passé !

Au secours ! Le FN revient, lance-t-on dans les états-major ! Mais qui a dit qu’il était mort ? Ah, si, je sais… Un petit Nicolas qui se targuait avoir raflé les voix du gros borgne lors des Présidentielles de 2007 !!

Apparemment certaines voix étaient cachées dans des recoins héninois et nient noises exercées à leur endroit !

vendredi 26 juin 2009

BAPTEME DU FEU CULTUREL


QUI PAIE SES DETTES SANS RICHIE ?

L’adulte-enfant, le Peter Pan de la Pop, l’obnubilé de la peau blanche, l’amoureux des jouets d’enfants, s’en sera allé sans payer ses dettes.

Pour ses vilains créanciers, Michael Jackson ne sera pas Michael Jack Pot !

Logiquement il aurait dû chanter à Londres pour un retour sur scène !

Ces maîtres chanteurs imposaient de lui qu’il assumât une cinquantaine de concerts dans la capitale des rossbeaf ! Une vraie gageure pour un être aussi frêle, gavé de médicaments non remboursés par la sécurité sociale eu égard à l’absence criante de protection sociale aux USA, son pays d’origine !

C’était le mener à l’abattoir !

Cinquante concerts rien qu’à Londres, une ville déjà sous haute tension avec ses préparatifs pour les Jeux Olympiques ! Une cité en plein remue-ménage qui vous dégage de la poussière à tout va, qui égrène des décibels de machines de chantier et de marteaux piqueurs ! Un enfer pour le petit Michael à la santé précaire !

Oui, il valait mieux mourir avant !

Et tant pis pour les vilains créanciers sans scrupules qui le taraudaient et l’invectivaient au bout du téléphone quand il hésitait à prendre sa décision :

Il vaut mieux que tu t’investisses coco, lui lançaient-ils avec arrogance, sinon comment glaneras-tu les livres sterling qui paieront les dettes que tu as contractées à notre bénéfice, hum ?

Une vrai pression qui allait conduire à la mise en bière !

Il avait sollicité son ami Lionel Richie :

-Tu te rappelles, on avait fait un super tube « We are the World » en 1985 ?
-Oui et alors ?
-Les paroles étaient aussi : « we are the children » : nous sommes les enfants !
-Oui et alors ?
-Alors, si, comme moi, tu es resté un enfant, tu ne dois pas considérer l’argent comme une fin en soi ?
-Oui et alors ?
-Ben, je me disais que tu pourrais m’avancer 100.000 dollars, par exemple.
-Oui et alors ?
-Ben, je ne serais pas obligé de chanter à Londres ! Ou tu pourrais chanter à ma place !
-Désolé Michael, je n’ai pas ta notoriété !

Bref, la combine ne s’était pas concrétisée !

A présent ils sont bien malins les accumulateurs de menaces : gros gens comme de vent ! De vent qui souffle le non recouvrement ! Car un mort ne paie plus !!

La firme Fortress Investment qui a accouché d’un prêt de 300 millions de dollars pour le King de la Pop risque de laisser des plumes. Elle aurait dû se méfier pourtant : la première banque de Michael, la Bank of America, lasse de voir son client déjanté multiplier les emprunts avait réussi à lui refiler ses créances douteuses.

A l’instar des intoxications par subprimes, Fortress Investment avait englouti des sommes dues par Jackson ! Des sommes au goût douteux, de l’argent à réclamer qui sentait l’imminence d’une faillite du chanteur.

Le comptable de Michael s’arrachait les cheveux et avait fini par se payer un postiche ! Le chanteur dépensait chaque année 20 à 30 millions de dollars de plus que ce qu’il gagne !

Michael est bientôt obligé de vendre sa propriété californienne ainsi que trois peluches, pourtant toute neuves, pour 22 millions de dollars à une société au nom étrange de Colony Capital !

Cette entrée d’argent vient à point pour payer 23,3 millions de dollars en règlement d’un procès que lui intente un adolescent de 13 ans, je vous demande un peu !!

Oui, un gamin de 13 ans qui accuse l’icône de la Pop d’avoir eu des attouchements à son égard ! Jusqu’où le vice va se loger pour récupérer de l’oseille ! Sidérant !

Heureusement, il garde dans l’actif de son bilan les droits d’auteur de ses propres chansons ainsi que 50 % du capital de Sony/ATV et une part du catalogue des Beatles ! Cela fait un joli pécule que le comptable perruqué estime à 350 millions de dollars !

Un pécule qui devrait plutôt aller à des héritiers !!

Cela dit, il reste nos amis british déjà tout retournés de voir leur belle ville de Londres affronter la crise et réduire les budgets consacrés à l’organisation des futurs J.O. !

Oui, qui va rembourser les 900.000 billets déjà vendus à la mi-mars ? Hein ? Qui ? Hein ?
L'organisateur des 50 spectacles (mais il y a tant de monde à Londres ??), AEG Live, a déjà sorti la calculette : perte probable de 40 millions de dollars ! Une catastrophe pour AEG qui se classe au deuxième rang des producteurs de spectacle du monde. Un cataclysme pour l’assureur d’AEG !!

Une idée germe dans la tête du boss d’AEG : faire venir Johnny pour sa tournée d’adieu dans la capitale britannique !

Ca pourrait limiter la casse ! Johnny acceptera-t-il l’invitation ? Voir …

jeudi 25 juin 2009

AMNESTY


Je ne sais pas pourquoi tu es
Enfermé dans l’obscurité
Les mains liées, les yeux bandés
Toi qui voulais la liberté.

Je ne sais pas pourquoi tu meurs
Toi qui recherchais la lumière
Je sais seulement que ta prière
N’apaise pas la cruauté.

Que tu t’élevais un peu trop
Dans la droiture de l’amour

Ils en ont déduit des discours
Une menace à leur drapeau.
Et les fusils se sont dressés
Pour endiguer cette insolence
En ignorant que le silence
Vibrait parfois mieux que les mots.

Je ne sais pas si tu as peur
De trépasser pour tes idées
Je sais seulement qu’un jour l’été
Refleurira dans ton pays.

Mais que tous les rats de la nuit
Voulant retarder l’échéance
Te réduisent à la déchéance
Afin que tu leur dises : « oui ».

En cet enfer ils t’ont battu
Ils t’ont brûlé sans un remord
Sans un émoi, l’âme repue
Par des idées couleur de mort
Et pour tout cela je t’écris
En entendant ce long silence
Qui a la même résonance
Que la voix d’un monde qui crie
Amnistie

Au cœur de ton combat j’écris
En entendant ce long silence
Qui a la même résonance ?
Que la voix d’un monde qui crie
Amnistie
Amnistie
Amnesty !

ERREUR SUR LA PERSANE

Quand j’ai appris que Michèle Mercier allait entrer dans le nouveau gouvernement du petit Nicolas je n’en ai pas cru mes petits yeux, ma biche !!
Michèle Mercier, dans le gouvernement ?
Non ! C’est une blague ?
Michèle Mercier ??
Non ?!
C’était le soir du dimanche 21 juin 2009, après la fête de la musique ! J’avais entendu cela sur les ondes d’une radio publique !
Evidemment c’était une supputation, un bruit qui courait, une hypothèse de journaliste qui fantasmait sur une venue dans le gouvernement d’une ancienne artiste !
J’en ai rêvé toute la nuit !!
Michèle Mercier !!
L’Angélique ! Celle qui brave le Sultan et se fait flageller pour cela ! Une belle représentation de la résistance contre l’islamisation rampante !
L’Angélique ! Un joli symbole du refus de voir la Turquie adhérer à l’Europe, cette obsession sarkozienne !!
Et puis Angélique, alias Michèle Mercier, c’est la confirmation du bling bling ! Un gouvernement qui intègre une star sur le retour c’est super non ! Non ? Ah ??
J’y ai cru !
Hélas j’ai vite déchanté !
Il s’agit d’un mec ! Oui un Michel Mercier ! Pas un Mercier qui vend des boutons et du fil à retordre ! Non un Mercier trésorier du Modem ! Oui, du Modem !
Un qui lâche Bayrou !
Un de plus !
Il adhère au gouvernement de Nicolas ! Le félon ! Il devient ministre de l’Espace Rural et de l’Aménagement du Territoire !
En gros, il remplace le Père Barnier, l’adoré des agriculteurs, le chouchou des pêcheurs et ostréiculteurs de tous poils !!
Bon courage à toi Michel Mercier et dommage que tu ne sois pas une femme qui ressemble à Angélique !!
Tu devras, peut-être, un jour t’occuper de la filière « volaille », et du H5N1, qui sait ?
Et alors tu mettras en exergue l’excellence de l’élevage en plein air : celui de Bresse et celui de Licques !
Ah, tu vois où je veux en venir ?
Ouais, t’es malin, Michel, c’est cela : tu feras de l’angélisme en évoquant la qualité sanitaire indéniable des poulets de Licques et tu diras : « Ange est Licques ! » et pour les autres éleveurs, les mécréants des élevages en batterie ce sera un sultan, heu, insultant !!

mercredi 24 juin 2009

LE LONG CHEMINEMENT MONARCHIQUE DU PETIT NICOLAS

Nicolas Sarkozy naît en 1955 dans le XVIIe arrondissement de Paris.
Il est le fils d'un immigré hongrois, Pál Sárközy de Nagybocsa né à Budapest, en 1928, dans une famille de la petite noblesse hongroise (anoblie le 10 septembre 1628 par l'Empereur Ferdinand II, roi de Bohême et de Hongrie).

L'anoblissement est un premier pas vers le long chemin qui mène à la royauté. Nicolas, une cuillère en or dans la bouche, savoure des mêts royaux que lui concocte sa maman chérie.
Etudiant, il conduit sa première Mercédès qu'il nomme "son carrosse".

Il fait changer tous les pneus Dunlop pour acheter de l'Uniroyal.
Il se lance royalement dans la politique tout en officiant en tant qu'avocat.
Il rencontre Jacques Chirac, le roi de Corrèze, qui lui enseigne toutes les ficelles du métier de gouvernant.

Plus tard il sera hypnotisé par Balladur et ses manières de monarque. Il le soutiendra lors des Présidentielles de 1995 ! A tord ! C'est Chirac, parti de loin, qui coiffe tout le monde sur la ligne d'arrivée !!

C'est une longue traversée du désert pour le petit Nicolas. Mais l'être blessé est solide et prépare sa revanche ! Il sera roi à la place du roi !

Les élections présidentielles de 2007 finissent par pointer leur nez ! Il s'y prépare depuis longtemps et sait déjà, son orgueil le lui dit, qu'il passera le premier tour. Mais quel adversaire affronter au second tour ? Il vaut absolument un nom de candidat qui fleure bon la royauté ! A gauche il n'y a qu'une référence : Ségolène Royale !!
Il fera des pieds et des mains, arrosera en dessous de tables quelques élus socialistes pour qu'ils soutiennent la Reine de Poitou !
Et il arrive à ses fins !

Il affronte brillamment la régente socialiste lors d'un débat télévisé mémorable.
Il est élu ! Le palais élyséen s'offre à lui !!

Il l'occupe, tout comme il occupe l'espace médiatico politique laissant à son Premier Ministre Necker, heu..Fillon le soin d'inaugurer les monuments historiques !
Il modifie la Constitution pour bénéficier du droit de parler devant les deux chambres réunies dans le magnifique château de Versailles.
Il utilise cette prérogative pour la première fois le 22 janvier 2009, soit 150 ans après Napoléon III.

Puis il modifie son gouvernement et embauche Frédéric Mitterand, le neveu de la force tranquille, dont il admire le dandysme et l'élocution quand il commente les cérémoniaux des têtes couronnées.

Il envisage, à présent, de placer un trône au plein coeur du conseil des Ministres.
Il a commandé un sceptre et une couronne (non dentaire).

Où s'arrêtera-t-il ?

mardi 23 juin 2009

NÉDA OU QUAND UN PÈRE PERSAN PERD SA FILLE


Les funérailles de Neda Salehi Agha Soltan, 27 ans, devaient avoir lieu lundi 22 juin à la mosquée Niloufar de l’arrondissement Abbas Abad de Téhéran. Mais, le régime a contacté la mosquée, lundi matin à 9h00, heure locale, pour faire annuler le service. Les autres mosquées ont également été invitées à ne pas assumer de cérémonies funéraires !

La jeune fille a été tuée samedi par les forces répressives du régime à Téhéran dans les protestations contre le régime des mollahs. La terrible vidéo de sa mort diffusée sur Internet, avec son père à ses côtés criant désespérément « N’aie pas peur, Neda, n’aie pas peur » « Ne pars pas Neda, ne pars pas ! » a frappé les Iraniens à travers le monde.


Bien entendu, comme d'habitude, certains partisans du régime contesté (c'est un euphémisme) vont hurler à la manipulation médiatique. Pour eux, Néda est un mythe, totalement inventé par l'Occident pour stigmatiser l'Iran et son mode électoral...

Mais franchement, où se logerait l'éthique si on diffusait à longueur de journées de fausses images, des reportages détournés pour le simple mobile de gagner une cause ?


Qui aurait intérêt à diffuser l’horreur
Pour émouvoir le monde et lui vomir l’aigreur
De voir passer en boucle la mort d’une innocente
Une jeune iranienne qui bravait l’épouvante ?

Qui aurait intérêt à faire souffler le vent
De la fragile fronde qui survit en Iran
En greffant sur la toile la vile exécution
De Neda Soltani, frêle révolution ?

Qu’on ne dise pas que c’est la main de l’Occident
Qui manie le mensonge en média de Satan
Pour affecter d’opprobre Sieur Ahmadinejad
Et lui attribuer la plus vile estocade !

N’en déplaise aux censeurs, Mollah, Ayatollah
On n’attribuera pas l’agonie de Néda
Aux façonnages amers des truqueurs d’Occident
Qui falsifieraient faits selon leurs arguments !

La mort est trop immonde pour qu’on se serve d’elle
Dans le dessein félon de nourrir l’étincelle
Sur la mèche hasardeuse des bombes résistantes
De ce peuple assoiffé de justice éclatante.

Tu es morte en martyr, ton sang n’est pas mensonge
Déjà ton sacrifice dans la peine nous plonge.
La brisure de ta vie porte la signature
D’un régime en sursis qui renie ses ratures !

lundi 22 juin 2009

FAUDRAIT QU'IL PERCHE DANS LE METIER !!

C'est l'homme le plus haut de France en saut à la perche. Renaud Lavillenie a battu dimanche le record de France du saut à la perche en franchissant 6,01 m à son deuxième essai, lors de la seconde journée du Championnat d'Europe d'athlétisme par équipes à Leiria. C'est la meilleure performance mondiale de l'année.



Renaud Lavillenie, là, vit le nid bien haut !
Pour attraper l’oiseau il devait s’en remettre
A cette simple perche : il courut crescendo
Et s’envola, youpi ! Fallait juste six mètres !!

MATONS ET TAULARDS : PAIX D'ALLIÉS

Le peloton du Tour de France pénitentiaire s’est élancé vendredi 19 juin 2009, au matin pour la dernière étape entre Bois-d'Arcy (Yvelines) et le stade Charléty à Paris (XIIIe) !
Jeudi en fin d'après-midi, les cyclistes taulards ont bouclé l'avant-dernière étape de 183 kilomètres et ils l’ont bouclée de manière plus pacifique que ne le font les matons à leur égard !

Le public était peu nombreux pour applaudir ! Peu nombreux mais connaisseurs : beaucoup d’anciens détenus, de femmes de prisonniers, de matons à la retraite, un ancien directeur de centre de détention qui a des tensions nerveuses, un ancien gendarme reconverti en marchand de poulets et autres volailles et..quelques badauds curieux de voir à quoi ressemble un prisonnier qui tente une échappée licite avec un peloton qui lui colle à la roue ! S’agit pas qu’on s’évade non plus !!

Les détenus et les personnels de l'administration pénitentiaire qui participent à cette grande première se sont réjouis de terminer l'une des plus longues des quatorze étapes. Un maton a précisé que c’était une véritable bouffée d’oxygène après les dures négociations qu’avait imposées la mère Dati, juste avant qu’elle ne s’en aille au Parlement Européen voir si Barnier n'y était pas !

Un vieux locataire de la cellule 1-100C (insensée) de Fleury-Mérogis disait tout le bien de cette escapade cycliste et de ce penchant pour une nouvelle pédale après avoir flirté dangereusement avec une toute autre, derrière les murs froids des géôles ! Pédaler à travers champs c’est bien plus gai !

L’expérience est belle : faire sortir des univers concentrationnaires des hommes qui purgent leur peine entre mitard, promenades dans la cour, intoxication télévisuelle sans compter quelques déviances sexuelles inévitables dans ces cadres d’enfermement !

Le groupe, composé de 18 coureurs, dont neuf détenus, aura parcouru 2300 kilomètres depuis le départ de Valenciennes le 4 juin. A chacune des étapes, ce petit peloton était gentiment accompagné d'un groupe régional de trente à quarante coureurs, composé lui aussi de détenus et de personnels de l'administration pénitentiaire. Une vraie famille !!

Yves, taulard depuis 2 ans, 3 mois et 26 jours raconte, en souriant, une anecdote :

- Ma chaîne n’arrêtait pas de sauter ! Ça me faisait bien rire quand je pense à toutes les chaînes qu’on voudrait faire péter entre les deux menottes ! Un maton mécanicien m’a cordialement aidé en me précisant qu’il fallait donner un tour de vis au dérailleur, juste un quart serrer ! Ah, ah, j’en ris encore : incarcérer !! Hilarant !

Jérôme, lui, aime quand on parle de braquet ! Ça lui rappelle les attaques à main armée, assez cycliques, dont il était un adepte dans les années 90. Il ne rechigne pas, et sur sa selle sue sous l’aisselle pour atteindre le somme des petits coteaux !

Les détenus portent des tenues correctes avec moult sponsors dont le plus important semble être la Française des Jeux ! Mais il faudrait un sacré paquet de chance pour qu’un prisonnier se fasse la belle avec sa petite reine !!

Bien entendu ce tour là n’a rien à voir avec la Grande Boucle ! Ici, pas de dopage !! Le soir on se contente d’une bonne omelette au lard, car l’homme l’est taulard !! Il connaît sa condition de banni de la société et ne s’aviserait pas de casser encore plus son image en s’injectant de l’OPO !! On ne s’appelle pas Bernhard Kohl !!

Les surveillants sont heureux d’encadrer les cyclistes repris de justesse, heu..de justice ! Ils disent que ça leur fait du bien de ne plus être des Bleus ! On entendrait presque parler les dédaignés de Domenech : Pirès et autre Giuly

Hélas, tout aura une fin ! Il faudra regagner la cabane et se retrouver entre quatre murs à se gaver d’une bonne vieille émission de variétés, genre « Sacrée soirée » qui évoquera les adieux de Johnny Hallyday. Et chacun de verser une petite larme en écoutant : « les portes du pénitencier bientôt vont se fermer ! »

samedi 20 juin 2009

HOMMAGE A BORIS



Boris Vian nous a quittés le 23 juin 1959. J'ai tenu à lui rendre hommage pour ce qu'il a apporté à notre culture, à la fantaisie, à l'humanité...

Ce n’est pas sur ta tombe que m’en irai cracher
Bien à l’opposé même, dans un arrache-cœur
Je viendrai déposer quelques gerbes de fleurs
Dessus ta sépulture sise Ville-d’Avray.

Si l’écume des jours embrouille nos mémoires
Rien ne fera gommer les mots du déserteur
A Saint-Germain des Près règne encore dans les fleurs
Ton fantôme enivrant que ne tue pas l’histoire.

Cinquante ans ont coulé sous les ponts musicaux
Que tu réinventais entre deux pages honnêtes
Dans le souffle guerrier qui branlait ta trompette
Dans ce jazz effréné où tu plaquais tes mots.

Repose en paix longtemps et sois bien assuré
Que les jeunes ont compris ton message éternel
Tes chansons ont guéri des blessures rebelles
Repose en paix longtemps tu l’as bien mérité.

Et que cette java des bombes atomiques
Puisse trouver leur version persane et coréenne
Pour ôter des esprits dérangés tant de haine !
Qu’on soit tous enviant les peuples pacifiques !

MUSIQUE DES PERES

Tiens, cette année la fête des Pères correspond avec la fête de la Musique. C’est l’occasion de faire d’une pierre deux coups : un coup médiatique pour célébrer l’événement langiste (de Jack Lang, le père de cette manifestation culturo-populaire) et un coup du droit ou du gauche (tout dépend de quel côté on se place) pour défoncer quelques hommes politiques qui se veulent Pères idéologues.

A tout seigneur tout honneur : Mahmoud Ahmadinejad !
En Iran, le trépidant barbu, tout auréolé de l’adoubement de l’Ayatollah Ali Khamenei, peut se déclarer Père de la République Islamique et menacer de pipeau voire de mise au violon les quelques poignées de dissidents qui agrémentent, çà et là, quelques places publiques de Téhéran pour manifester contre des élections truquées.

C’est vrai que l’Iran tique (Lyre antique ?) face à cette manipulation électorale dont Mahmoud serait l’instigateur ! Mais il faut analyser moderato la situation ! Il est facile pour les télévisions occidentales de nous projeter des images d’archives en noir et blanc et qu’on colorise. Les flash diffusés remontent à la révolution islamique de 1979, lorsque les Iraniens se soulevaient contre le Chah (dont les boyaux auraient fait de très bonnes cordes de violon !!). Alors laissons faire Mahmoud, en bon père de famille, gérer les affaires perses et police ! N’a-t-il pas, à une certaine époque, fait raisonner des notes discordantes contre le vilain voisin irakien (il fut alors contre-Bass) ? N’est-il pas en harmonie avec les hautes autorités religieuses du pays ?

Parlons d’un autre Père qui est aux yeux du Monde comme l’incarnation du mâle mal faisant : Kim Jong il. Le Père de la Corée du Nord connaît lui aussi la musique : particulièrement les mélopées militaires qui rythment les longs défilés martiaux dont il est friand. Il fait battre tambour ! Oh pauvre Corée, que dans les fanges du militarisme tu t’embourbas tant !

Kim Jong est un virtuose de la menace militaire à base d’ogives nucléaires. Il y consacre toutes ses économies et celles de son peuple qui subit les maux des râteaux : ratissage systématiques des revenus par quelques petits impôts sympathiques ! L’éclat rit net sur l’émail des dents du Père de la Nation !

Il jubile qu’on parle de lui et de ses missiles adorés (mi si la do ré ) ! Son peuple, lui, craint quand défilent armes honnies !!

Autre Père : Barroso ! Le Père de la Commission Européenne a été reconduit dans ses fonctions de chef d’orchestre qui mènera à la baguette libérale les 27 membres de l’UE. Et ceci malgré les moues dubitatives des Roses fânées et la désapprobation des Verts menés par un Cohn-Bendit qui récite par cœur la partition du rassemblement à la portée des écologiste européens.

Cohn-Bendit, le Père Vert (et pervers selon Bayrou) rêve en secret des Présidentielles françaises de 2012. Il pourrait alors se mesurer avec l’autre Père, l’autre repère, de la Nation mariannesque, notre jolie France : le petit Nicolas ! Ah, ah !!

Ah, je vois déjà l’élégante musique délivrée par chaque belligérant électoral :

- Ecoute Nico, ne me dis pas que tu es écologique, ça se saurait ! Flûte !
- Si, je le suis, Dany ! Moderato, mais je le suis ! Avec Carla je vais au bois (hautbois ?) et on chante ses chansons très bucoliques ! J’ai instauré le Grenelle de l'environnement alors.. quand ta bile est (cantabile ?) aussi amère… Je te trouve injuste, tu chantes faux !
- Tu es un écolo démagogue ! Du Dieu Environnement tu n’es pas esclave saint (est-ce clavecin ?) car tu prônes le développement durable, le covoiturage, mais à l’inverse, tu as triplé sur 5 ans le budget de l’Elysée par tes divers voyages à l’Etranger, très polluants et inutiles !!

- Inutiles ?? Tu ne peux harponner (harpe au nez ?) ainsi mes fonctions de premier VRP de France ! J’en ai vendu des centrales nucléaires, des TGV, des Rafales ! J’ai soutenu la production française ! Je suis un pragmatique ! Des trompettes t’oient heu…détrompe toi, Dany, j’ai vraiment joué juste, sans fausses notes de frais !!
- Tu as été un vrai guide à risques qui tire sur les cordes de la Bourse pour enrichir tes potes, lesBolloré, Dassault et autres Bouygues !
- Je t’interdis de dire ça, Dany ! Je me bats pour la France ! Je prends le taureau par les cornes même si, parfois, je l’avoue, les cornes m’usent !
- Ah ! Tu vois ! Tu fatigues !! T’avais pas dit que tu ne ferais que 5 ans ?

Ah ! Vivement 2012 pour une sacrée fête de la Musique où nous ferons entendre nos voix !

vendredi 19 juin 2009

jeudi 18 juin 2009

CHIROCARD

C'était le début des années 50 et la jeunesse aiguisait leur appêtit de vie politique. Sur les bancs de Sciences Po, Jacques Chirac et Michel Rocard s'étaient donné rendez-vous dans 57 ans dans un restaurant gastronomique du VIIe arrondissement où Jacques apportait l'"Humanité" un journal très tendance à l'époque.

Pourquoi un tel pari à Paris ? Et pourquoi 57 ans ? Nul ne le saura mais Patrick Bruel s'en est bien inspiré pour écrire sa chanson. Il a simplement diminué la durée qui est passée de 57 ans à 10 ans !

Les années ont passé. Chacun d'eux a roulé sa bosse en politique. Chacun d'eux a souffert de la terrible épreuve de la cohabitation avec Mitterand le Sphinx mystique ! Complètement momifiés ils ont du serré les dents et faire profil bas !

Oui les années ont passé. Jacquot se retrouve parfois avec Valéry Giscard d'Estaing au sein du Conseil Constitutionnel mais il en a des nausées. Quand il rentre ainsi nauséeux d'une séance du Conseil et ce en dépit des réconforts verbaux prodigués par son fidèle lieutenant Jean Louis Debré, il fait peine à voir. Son état physique déliquescent indispose son petit chien. Le bichon maltais ne supporte pas la sénescence de son maître ! Et il mord ! Jacquot en garde de terribles séquelles : c'est qu'elle est solide la mâchoire du petit molosse !!

Jacquot est devenu sourd ! Donc il parle fort ! Le chien ne le supporte pas non plus : il va charger ! Jacquot a fini par l'envoyer faire une cure de repos chez les Douillet : les deux monstres du judoka ne vont en faire qu'une pâtée.

Michel Rocard Gâteux (MRG) sort d'un terrible AVC (Accident Vasculaire Cérébral) qui a fait disparaître en fumée ses rêves de détroner la soeur Ségolène, docteur es repentance à géométrie variable, pour la présidentielle de 2007.

Il rebondit grâce au petit Nicolas qui le nomme ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique. Il va s'occuper des ours polaires en voie d'extinction. Il note qu'il a rendez-vous avec un de ces plantigrades pour un interview exclusif diligenté par la revue Planète quand il s'aperçoit que l'évènement occupe une journée réservée depuis longtemps ! Depuis 57 ans ! Il annule l'entretien ! Ca jette un froid !

Mais bon ! Les deux héros de la Vème République se retrouvent dans ce restaurant chicos qui n'accepte pas les tickets restaurant.

Ils se font des accolades du tonnerre. Puis ils s'installent. Jacquot commande son éternelle tête de veau. Rocard, scrupuleux de son régime sans sel, commande une bavette frites ... sans sel.

Puis les conversations fusent avec un haut débit de décibels. L'intensité phonique est telle que les clients autour en profitent !

- Et toi, tu t’entends bien avec Sarkozy ? demande Rocard.
- Ça va, ça va, répond Chirac. Mais quand j’ai un message à faire passer, j’appelle Claude Guéant (NDLR : le secrétaire général de l’Elysée). C’est un bon. Un type très bien, très honnête.
- Tu reviens d'Afrique ? pose Rocard
- Hein ! HEIN ? demande Chirac.
- Tu reviens des obsèques de BONGO ?
- Ah ! Oui ! C'était émouvant ! Nicolas, dommage, s'est fait huer !
- A cause de son discours de Dakar ?
- Oui, pourtant je lui avais dit de relire le discours de ce couillon de Guesno !
- Oui, il est mal conseillé ! Et, au fait, il paraît que tu vois Hollande !
- Je le vois très souvent. J’ai encore passé le week-end avec lui à Tulle. On a mangé du congre à Tulle et franchement…c’est surprenant ! Je le redécouvre, c’est un gars bon, à fric..heu un gars bien et fortuné ! Il ferait un bon Président !
- Ah ?? Même avec un nom comme « Hollande » ?

- Chut !!

C’est un client excédé qui vient de lancer ce « chut » qui chute dans les oreilles séniles des deux acolytes.

Le ton baisse mais pas pour longtemps !

- On va publier ensemble un manifeste contre la déforestation, sous le patronage du chef de l’Etat. Ca te dit ??
- Super ! Avec une préface de Cohn-Bendit ! Ca aura de la gueule !!
- On aura, au moins une fois dans notre vie, accompli quelque chose de bien !

- CHUT !!!

Les deux pourfendeurs de silence jettent un regard foudroyant sur le consommateur de la table d’à côté. Quel affront à leur personne !!

Ils demandent l’addition !

- Fichtre, c’est cher, lance Jacquot, vivement la TVA à 5,5 % sur la restauration !
- Pour sûr !

C’est Jacques qui paie (« tu paieras la prochaine fois Michel, pour l’édition du livre ! »)
Il se reprend à deux fois pour retrouver son code à 4 chiffres de carte bancaire. On frise l’incident économique !!

Puis on doit se quitter ! Jacquot épuise son dernier kleenex !!

Avant de partir, il propose de raccompagner en voiture l’ancien Premier ministre !!
Michel décline l’offre en souriant : « Tu sais, Jacques, j’ai aussi une voiture. La République a cela de bien qu’elle est généreuse avec ceux qui l’ont servie, même à des postes aussi subalternes que celui de Premier ministre. »

Trop modeste le père Michel !!

mercredi 17 juin 2009

FATIMA


Fatima sous ta burqa bleue
Un cœur bat fort mais silencieux
Dans le secret de sa douleur
Dans l’infinie de sa douceur.

Depuis que tes yeux ont croisé
La silhouette déhanchée
De ce jeune homme séduisant
Aux cheveux blonds et ondulants.

Il est nouveau dans ce quartier
Et ton cœur s’est bien enflammé
Depuis tes nuits sont des soupirs
De longs sanglots nommés désirs.

Ton âme brûle, incandescente
Dans tes émotions indécentes
Au yeux du père s’il décelait
La passion qui va te ronger.

Dans ton beau corps de musulmane
Bat ce trésor que nul ne damne
Ni le Coran qu’on travestit
Ni les traditions qu’on nourrit.

C’est ton secret, c’est ta faiblesse
La vérité de ta jeunesse
Sous ta burqa tes yeux dévorent
Les jolis traits de l’ange d’or.

Et tu nourris ce fol espoir
Qu’il puisse un jour apercevoir
Sous les tissus graves et si lourds
Ton cœur qui bat comme un tambour…

Il a ton âge, il a tes rêves
Il est un arbre plein de sève
Dont tu pourrais cueillir les fruits
Si Dieu ne créait pas l’ennui !

On est bien loin des Talibans
Mais dans ce joli pays franc
Des traditions ont la vie dure
Pour ton malheur et ses blessures..

Dans le respect de tes parents
Pour toutes les larmes du Coran
Tu te refrènes cet envie
De donner au visage vie.

Et dans tes songes, musulmane
Tu rêves à des baisers profanes
Qui t’emporteraient vers le Ciel
Peuplé d’autres anges éternels.

Et dans tes songes, musulmane
Loin de ces prisons qui condamnent
L’amour a gravé pour longtemps
L’envie d’étreindre tes vingt ans.

DES NIDS DOUILLETS AU MONDE DU DEHORS

Cela fait 9 mois que la petite Sonia a pris du poids au plein cœur d’une poche aqueuse qu’elle apprécie davantage chaque jour. Au dehors des bruits diffus frappent jusqu’à ses tympans tout juste fabriqués. Elle reconnaît des voix familières, certes feutrées, mais terriblement agressives. Des intonations martiales qui ne prédisposent pas à la quiétude. C’est étrange, on dirait qu’au dehors de son aquarium douillet se trament des univers inquiétants.

Un joli goût vient éveiller ses papilles précocement affûtées. Elle ignore l’origine et ne mesure pas la quantité de fraises qu’au dehors sa génitrice a avalée sans coup férir.

Un bruit sourd secoue son habitacle ! Puis elle sent une présence qui appuie sur la paroi. C’est souvent que ça arrive ! Ca compresse un peu mais ce n’est pas désagréable ! Elle ressent comme une tendresse qui émane de cette secousse. Elle en remue ses tout petits doigts. Et si, de l’autre côté c’étaient des petits doigts qui compressaient le toit de sa bulle ? Ou des plus gros doigts ? Est-ce possible que cela existe ?

Elle perçoit faiblement une voix. Une voix plus harmonieuse, moins rauque. Une fréquence trop ténue pour pouvoir y discerner clairement une signification. Mais c’est doux à entendre. Pas comme tout à l’heure ! Elle se berce d’illusions sur une possible vie à l’extérieur. Son petit esprit emmagasine des rêves de futurs. Il en place un tas dans les neurones ! Un trop petit tas ! Les rêves s’estompent et le naturel revient ! Sonia demeure sceptique quant à l’existence d’un au-delà !! Et elle ne se considère pas comme fausse sceptique ! Son univers est fini, déterminé. Il n’y a pas d’ailleurs. Cessons l’utopie !

C’est vraiment la nuit à l’intérieur mais Sonia ignore ce qu’est la nuit car elle y vit depuis plusieurs mois. Elle ignore aussi ce que sont les mois. Dans son écrin liquide son petit corps se meut avec délectation, alimenté par un cordon qu’elle distingue très bien déjà.

Soudain un Tsunami la déporte sur la droite, puis sur la gauche. Les eaux mouvementées la poussent vers une sortie qu’elle sent proche. Elle entend des cris de l’autre côté. Puis un effrayant bruit de sirène qui hurle à tue-tête. C’est quoi ce phénomène ?

Elle sent que son univers se vide à petit débit. Elle s’affole. Elle ne veut pas quitter ce paradis confortable bien que nocturne. Elle va s’accrocher pour rester sur place. Elle s’agrippe au cordon pour éviter la déportation vers un monde inquiétant. Il faut ruser, user des accessoires à sa disposition, lutte est ruse !

Le niveau baisse toujours mais elle s’accroche. Dehors un monde s’agite. Elle capte des sons de plus en plus distincts, des résonances suspectes comme accompagnatrices de cette dérive du corps vers une sortie incertaine.

Sa cavité se contracte ! Pas trop longtemps ! De nouveau elle se détend, se dilate ! Ce n’est que le temps d’une poignée de secondes. De nouveau une contraction ! C’est très oppressant ! Sonia voudrait crier ! Elle ne le peut pas ! Elle ne le peut pas encore !!

Elle s’agrippe désespérément à ce cordon ! Elle sent une issue imminente qu’elle effleure du bout de sa conscience naissante ! Elle ne veut pas s’échapper de son royaume aqueux ! Une nouvelle contraction ! Elle résiste ! Toute la force psychique de son esprit embryonnaire se met en branle. Les premiers messages neurologiques l’intentent de demeurer dans le vase, coûte que coûte !

- Il va falloir procéder à une césarienne !! Le bol est couché..heu, le col est bouché !! On dirait que l’enfant refuse de sortir !!

L’ordre est incontournable. Péremptoire mais néanmoins frappé de dyslexie orale (d'où le l'absus contrépétrique !) le gynécologue a balancé l’évidence ! Ce sera une césarienne !!

Sonia perçoit une infime compression d’un objet froid. Puis elle ressent un premier refroidissement. On dirait qu’une brèche se fait au dessus d’elle, sur le toit de son habitacle de plus en plus vidé de son contenu aquatique !

La brèche devient faille, puis énorme fente. Des énormes mains, bien plus grosses que les siennes se saisissent d’elle. Une lumière l’aveugle. L’air vient à lui manquer mais de façon éphémère. A l’intérieur d’elle même des poches se remplissent du gaz de la vie. Ca la brûle un peu et elle ne peut s’empêcher de crier.

Sonia vient de naître !

Elle doit se rendre à l’évidence ! Elle ne pouvait pas éternellement nier ce monde extérieur qui l’attendait !

Son déni de « vie infantile en devenir » n’aura pas tenu longtemps !

mardi 16 juin 2009

COCAGNE

Autour de nous s’étendait la plaine sage
Aux sillons ravinés par nos labourages
Le soleil toujours se couchait sous le vieux marronnier
Echevelé
Que parfois le vent secouait.
Au fond du jardinet flottaient les arômes
Fraisiers, romarins, serpolets, rouges pommes.
Les impavides étourneaux
Piquetaient à l’envi les bigarreaux
L’épouvantail avait bon dos !

Marie
Ma mémoire est en panne
Redis-moi les mots de cocagne
Qui frissonnaient
Au cœur de nos forêts
Redis-moi la chaleur des près dorés
Qui abritaient tant de nichées d’alouettes cendrées
Redis moi la couleur des genêts.

Il n’est plus de bonheur qu’un beau paysage
Mais qu’avons nous fait de ces prairies sauvages
Ou s’ébattaient les chevaux blancs en pégases troublant
Nos cœurs d’enfants
J’ai des souvenirs galopants.
Il n’est plus de sacré que cet héritage
Qu’avaient légué ceux qui précédaient nos âges
Pourtant d’aucuns l’ont profané
Dans l’unique respect d’un Dieu mauvais
Qui se nommait modernité

Marie
Ma mémoire est en panne
J’oublie nos voix dans la cabane
C’était je crois au fond d’un petit bois
Il se dressait peu fier en contrebas
Dis moi pourquoi
Tout a changé ,on a défiguré
Une enfance qu’on avait gardée
Tout au fond de nous comme un secret

Rien ne remplacera le pays d’enfance
Tous les témoins feuillus de l’adolescence
Les majestueux marronniers qui abritaient l’orée
De volupté …Et l’élan des premiers baisers.

Marie
Ma mémoire est en panne
J’oublie les bruits de la campagne
Qui s’égrenaient
Comme en longs chapelets
Sur la quête infinie de vérité
La vérité
Quand nous cherchions
Dans l’amour qui naissait
Au creux d’un écrin de liberté.
La cité s’étend sur le passé
La cité s’étend sans trépasser… Sur ton passé...

lundi 15 juin 2009

DIALOGUE DES CAS ARMÉS "ELITE"

- Bonjour, pouvez-vous me passer mon ami Kim Jong et son traducteur iranien, de surcroît ?
- Pas de problème Mr Ahmadinejad, pour le traducteur iranien ce sera un autre que celui de la dernière fois ! Il a été supprimé car il avait mal traduit un mot du dictateur birman. Il avait dit que Mme Aung San Suu Kyi était une démocrate alors que l’interlocuteur avait dit « une démago ingrate » !
- Ah ?? Oui, bon, peu importe ! On n’est plus à un interprète près ! Bon, il est là Kim Jong ??
- Oui, je vous le passe ! Il était en train de vous écrire un mail pour vous féliciter de votre réélection brillante en Iran mais, visiblement, il a du mal avec les nouvelles technologies hormis celles qui touchent la bombe atomique. Il sera content de vous avoir directement au téléphone !
- Am dou lila ! A mes doux lilas !!
- Allô, c’est Ahmadin ?
- Oui, alors vieille branche, quelle nouvelle ?
- C’est plutôt à toi qu’il faut demander cela, vieille crapule ! Alors comme ça on se fait réélire haut la main !
- Haut les mains, tu veux dire, un vrai hold-up ! Quelques petites fraudes par ci par là dans les urnes et le tour est joué ! Je me fais un joli score de 62,63 % des voix et j’envoie au tapis cette larve immonde de Moussavi !
- Sauf que j’ai appris que cette larve mettait en cause le scrutin. Notamment, il ne comprend pas comment il peut faire de si faibles résultats dans la province d’Azerbaijan dont il est originaire ! Il va mener une enquête !
- Il peut toujours ! Tout est clair ! En Iran, dans mon beau pays, on vote en inscrivant le nom du candidat sur le bulletin ! Tous les illettrés d’Azerbaijan se sont vu aider par un agent de mes services en remise à niveau des techniques électorales démocratiques ! J’ai formé quelques pasdaran qui, à l’entrée des bulletins de vote, prennent en charge ces pauvres victimes d’un système scolaire qui a pris du retard en raison du scélérat blocus américain qu’on nous impose !
- Ah ces américains ! Ils me font des misères à moi aussi ! Pourtant, en 2000, les Ricains ont levé l’embargo sur mon noble pays du soleil levant « le vampire ». Depuis 1950 ils nous gonflaient avec un blocus mais comme on avait promis d’arrêter les essais de missiles à longue portée ils ont daigné, en échange, levé le verrou.
- Mais, si j’ai bien compris, tu as repris les essais non ??
- On ne peut rien te cacher vieille fripouille d’Ahmadin !! Mais toi aussi tu te lances dans le nucléaire, j’ai appris ?
- Hé bien oui ! Il faut bien vivre avec le progrès !!
- Et on ne te dit rien à toi ?
- Evidemment que si, Kim Jong ! Mais depuis 2006 je m’en fiche comme de ma première barbe ! Je ne vais quand même pas suspendre mes activités d’enrichissement d’uranium pour quelques résolutions de l’ONU !!
- Et tu penses produire la bombe ?
- Evidemment ! Mes voisins israéliens l’ont bien eux !! On ne leur dit rien !! Et toi, tes voisins du Sud, ils l’ont ?
- Ces fils de Satan ? Ces suppôts du grand diable américain ? Non ! Ils sont bien incapables de s’y mettre ! Ils préfèrent copier le modèle de l’oncle Sam : jeux vidéos, gadgets inutiles ! De vraies loques ! En plus ils continuent de faire vivre près de 30.000 soldats américains sur leur territoire !
- Ne dis pas du mal d’eux ! Tes voisins du Sud ont quand même envoyé des soldats combattre en Irak, en 2006 ! Ils ont participé à la chute de cet ignoble dictateur qui affamait son peuple, cet infâme Saddam Hussein qui voulait le pouvoir pour lui seul, ce fils de sunnite avec son parti Baas ! Baas court oui ! Moi je me présente comme l’incarnation de l’Imam Mahdi !
- Medhi, le fils de Cécile Aubry ?
- Non Kim Jong, ton interprète t’abuse ! Je parle de Mahdi. C’est un imam qui, selon notre pure religion chiite, doit réapparaître avant la fin des temps pour instaurer une société islamique idéale. Evidemment j’utilise cette ficelle grosse comme cent ogives nucléaires pour envoûter le petit peuple illettré dont je t’ai parlé tout à l’heure. Et ça marche !! Et toi, pour qui te prends-tu, mon cher Kim Jong ?
- Pour le Docteur No !!
- …. ??

samedi 13 juin 2009

DES SOMMETS FINANCIERS VERTIGINEUX ET PICS A SOUS

Le garçon à la pipe (revu et corrigé) - Picasso.

Le président de la Fifa, Joseph Blatter déblatère parfois pour des gaudrioles !
Mais quand on lui a parlé du transfert de Cristiano Ronaldo, le petit génie de Manchester United vers le Real Madrid il n’a pipé mot !

Et même en parlant de pipe il a comparé le coût du transfert ( 93 millions d'euros ) à un tableau de Picasso « le garçon à la pipe », toile qui fut vendue aux enchères chez Sotheby's à Londres pour plus de 100 millions.

- Et qu'est-il advenu du tableau ? demande Blatter. Il a été rangé quelque part où personne ne peut le voir ! Un footballeur, on peut le voir une ou deux fois par semaine ! Il faut mettre (le prix du transfert) dans son contexte, celui du football actuel et du prix que valent les choses dans notre société."

Vu de cet angle là il n’a pas tout à fait tord le père Blatter. A condition que Ronaldo ne s’emmêle pas les pinceaux en tentant des gestes techniques trop difficiles. Un tel transfert ne peut se permettre une toile énorme dans la défense de réparation ! Ronaldo n’a pas le droit à l’erreur et tous les regards se porteront sur ses dribbles et le nombre de buts qu’il marquera, sur coups de pieds arrêtés ou non ! Et puis, les Madrilènes seront nombreux à effectuer les comparaisons avec Kaka, l’autre gros transfert du Real. Quel sera le meilleur rapport qualité prix ?

Le Brésilien Kaka qui a quitté les bords du Pô (Milan) peut se permettre d’être moins bon que le Portugais Ronaldo ! Il n’a coûté que la bagatelle de 65 millions d’euros !!

Mais où Madrid va-t-il trouver cet argent dans une Espagne en crise ?

L'économie espagnole va rester en récession au moins jusqu'à fin 2010, avec une contraction du PIB de 3,6% en 2009 et de 0,3% l'année suivante, selon les prévisions publiées vendredi par le gouvernement !!

Heureusement le football va, une fois encore, servir d’exutoire à la déprime ambiante !

De belles corridas s’annoncent entre le FC Barcelone et son grand rival madrilène.

Olé !!

COMME HIC IL N'Y A PAS MIEUX !!

La loi HADOPI (Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet) a dopé le théâtre politicomique de notre pays !!

Pas sûr qu’un sketch de Dieudonné soit aussi drôle que ce feuilleton législativo-économique qui nous tient en haleine depuis quelques mois !

Il y eut d’abord le rejet de cette loi, en Avril, contre toute attente de l’UMP, quand des zorros socialistes venus de nulle part se sont lâchement emparés de l’hémicycle parlementaire pour refuser le passage du texte ! (Voir un de mes anciens articles, déjà un peu poussiéreux…mais que vous pouvez télécharger, c’est gratuit !!)

Coppé était dans ses petits souliers et se fit remonter les bretelles par Sarkozy à un point tel que le bas de son pantalon atteignit ses genoux !

Mais Coppé et sa clique voulaient leur revanche !
Ils l’eurent quand le texte repassa à l’Assemblée Nationale et reçut l’aval par 296 voix contre 233 !

Quelques jours plus tard, le 13 mai exactement, le Sénat adopta définitivement le projet de loi HADOPI.

Mais, réplique socialiste dès le 19 mai !

C’est, en effet, la date à laquelle le groupe de la rose fanée saisit le Conseil Constitutionnel (où siègent, entre autres, nos chers amis VGE et Chirac !) sur onze aspects de la loi que les députés considèrent comme contraires à la constitution !

Un mois plus tard, les « Roses » apprennent avec plaisir que le Conseil Constitutionnel a partiellement censuré le texte !

Il l’a surtout rejeté pour son côté répressif !!

Il faut dire que HADOPI poussait un peu le bouchon de la pêche aux pirates. Les neufs sages du Conseil trouvèrent un peu fort de café qu’on puisse suspendre un accès à internet, en cas de piratage après deux rappels à l’ordre, et que cette suspension se marie à la double peine de devoir continuer à payer le prix de son abonnement en dépit d’une ligne coupée !!

Que cela ne tienne ! La partie non censurée de la loi HADOPi a été promulguée et publiée, samedi 13 juin, au Journal officiel ! Ben voyons !!

Le summum du comique réside dans l'article 19, chapitre VI (dispositions diverses), où, en lieu et place du premier paragraphe, il est fait mention de "dispositions déclarées non conformes à la constitution par la décision du Conseil constitutionnel".

- On promulgue tout ce qui est promulguable et il y aura un autre projet de loi qui viendra préciser ultérieurement cet aspect", indique-ton au Ministère de l'inculture.

C’est comme si Mr Dupont lisait une clause de son contrat de travail qui spécifierait :
« Disposition non encore entérinée par la Convention Collective des éleveurs de bichons maltais »
Ou c’est comme si Mme Durand lisait une clause de son contrat d’assurance qui stipulerait :
« Disposition non encore applicable en vertu du Code des Assurances qui ne prévoit pas encore l’éventualité que Mme Durand puisse conduire en ayant deux jambes dans le plâtre !! »

C’est de la promulgation par procuration !!

Le Conseil d'Etat sera saisi "dans les tout prochains jours" d'un projet de loi sur le volet sanction de la lutte contre le piratage en ligne, qui devrait être présenté en conseil des ministres "avant la fin du mois de juin", a annoncé Mme Albanel, fortement poussée au dos par une clique d’artistes mécontents dont le Greco qui ne peut pas voir le piratage en tableau !

Pardon ? Le Greco est mort ? Je confonds avec Juliette Greco ? Ah !!

Veuillez m’excuser ! Donc Greco, Maxime le Fox Terrier, Pierre Hardi Chti et consorts poussent à la roue l’insipide Christine Albanel pour que le projet de loi retrouve sa texture répressive !! Na !!

Ce nouveau texte sera inscrit à l'ordre du jour de la session extraordinaire du Parlement en juillet !

Et pas question de partir en vacances avant !!!

LE SOURD

Le sourd est sans sons indécents
Et n’est déçu du nul sermon !
Et Louis sans l'ouïe, lui, sent
Faits : c'est de voir, passez le son !

MOI VIEUX BISON FUTE, HUG, OFFREZ A MA SQUAW DE FILLE LA SUCCESSION !

A l'automne de sa vie, notre valeureux Jean Marie revisite tout le répertoire de la chanson française. Las des hymnes du III ème Reich qu'il avait fait graver dans le vinyle, il reprend les best de notre franchouillarde chanson. Et d'abord, il nous propose, en avant première, un superbe hommage à sa fille ! C'est d'un pathétique !!
Dis moi, Marine, les années ont passé.
Pourquoi n'as tu jamais pensé à te ranger ?
De tout' mes filles qui vivaient ici,
Tu es la seule dans mon Parti .

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.
T’avoir près de moi me rend heureux !

Dis moi, Marine, toi qui fus mon bébé,
Toi qui selon mes rêves viendra me remplacer
N'as tu vécu pour moi autrefois
Que sans jamais penser à toi ?

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu as tout pour remplacer le vieux !!

Dis moi, Marine, qu'est il donc devenu
L’Eric Lorio, ton mec que j’n’ai jamais revu ?
Est c' pour ne pas nous abandonner
Que tu l'as laissé s'en aller ?

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Plus que Golnisch tu me rends heureux !

Tu sais, Marine, ta vie n'est pas perdue.
Tu auras les lauriers que je n’ai jamais eus.
Il y a longtemps que je le savais
Et je ne l'oublierai jamais.

Ne pleure pas, non, ne pleure pas.
Hénin-Beaumont te tendra les bras !
Ne pleure pas, non, ne pleure pas.
Un beau jour ta revanche viendra !!

vendredi 12 juin 2009

IRAN DELIRANT



En ce 12 juin, les Iraniens votent au suffrage universel direct (en deux tours) pour élire leur président. Mais oui, vous ne rêvez pas : les Iraniens ont droit de vote et vont l’utiliser, espérons le, à bon escient !

L’ancienne Perse, perce dans un tunnel de démocratie dément qui ne se dément plus.
C’est de la folie ! Les femmes voilées voit les ayatollah perdre de leur superbe ! On est déjà loin de la terreur des barbus instaurée par Khomeyni et que relate si bien le dessin animé (et la BD) de Satrapi « Persépolis ».

Mais les Iraniens ne sont pas à l’abri du fanatisme incarné par leur actuel Président, Mahmoud Ahmadinejad ! Il faut qu’ils fassent attention à ne pas réélire cet adepte de la barbe naissante qui a dû se gargariser de la prose de « Mein Kampf » pour tenir des propos d’un antisémitisme que le gros Le Pen, lui même, aurait peine à articuler sans faire tomber son œil de verre !

Mahmoud ressent la crispation de son peuple et la méfiance qu’il inspire ! Il sait qu’il joue gros dans cette élection et qu’il risque de perdre la santé, errant à Téhéran, l’âme en peine, abandonné de ses âmes qui lui auront préféré Mir Hussein Moussavi, son principal rival.

Qui est Mir Hussein Moussavi ? Un cousin de Sadam Hussein reconverti dans le savon qui garantit une mousse à vie ? Non chers lecteurs ! Il s’agit d’un respectable ancien premier ministre pendant les années 1980 ! C’est comme si, chez nous, on ressortait du placard Pierre Mauroy ou Pierre Bérégov…heu non, pas Pierre, je crois qu’il est mort !!

Car Mir Hussein Moussavi n’a rien de très révolutionnaire ! C’est un homme du passé, de ce passé déchirant qui vit se confronter durablement les deux frères ennemis : l’Iran et l’Irak.

Mais, au moins, Moussavi a le mérite de dire tout haut ce que moult Iraniens pensent tout bas (bouche cousue et babouches décousues) et que les Iraniennes pensent encore plus bas sous leur voile islamique.

Comme dirait une chanson : pense plus bas car on pourrait bien nous entendre !
Il dit tout haut que son rival, Ahmadinejad, incarne la stratégie de crispation aiguë et notamment sur le dossier nucléaire.

Après un mandat de quatre ans, Ahmadinejad, qui aurait dû sortir des lectures du IIIème Reich, a complètement zappé le dossier « économie » ! Il laisse un pays dont le PIB bat de l’aile malgré des opportunités qu’il y avait à saisir avec le renchérissement du prix du pétrole !! Car l’Iran, gros producteur de Pétrole, aurait dû profiter de la faiblesse de son voisin irakien, sous contrôle américain, pour tirer son épingle du jeu !!

Trop hanté par son antisémitisme exacerbé (« il faut rayer Israël de la carte ! ») et par sa poursuite des programmes nucléaires pour obtenir sa bombinette à lui, le triste Ahmadinejad risque fort de perdre des plumes, lors du scrutin, pour avoir eu d’autres shah, heu chats à fouetter !!

Faut-il s’en réjouir ? Peut-être, si Moussavi réussit à moduler certains propos du chef suprême à savoir un certain Ayatollah Ali Khamenei !! En effet, dans ce pays qui se démocratise et tâtonne vers les chemins de la laïcité il demeure un poids religieux, incarné par ce Ali Khamenei, un maître influent sur la diplomatie iranienne et sur les orientations militaires !!!

Donc, rien n’est encore joué !!

jeudi 11 juin 2009

FIN DU BONGO, FIN DU BINGO !!


Omar Bongo est mort dans la nuit de dimanche à mardi mais on ne sait pas exactement la pathologie !

Si on avait plus de précision on le saurait mais il n’y a plus de gars « beau-nez » pour renifler avec talent l’avancée de la décomposition des tissus de l’illustre décédé.

Je sais, l’introduction est macabre mais, c’est de circonstance car Omar Bongo était quelque peu nécrophile ! Il aimait les cadavres économiques : toutes ces petites régions d’Afrique dont il avait la charge et qu’il a saignées pour s’enrichir personnellement.

Pas sûr qu’on le regrette à Libreville où sa remplaçante (Présidente du Sénat local) a la charge d’assumer l’intérim et de mettre sur pieds les futures élections de pacotille eu égard à la quasi certitude de voir le fils du despote prendre la place de son père !!

Omar Bongo a régné sur le Gabon depuis 1967. Il est d’abord Franc-maçon comme ça, pour rire ! Puis il se fait baptiser catholique, puis il se convertit à l’islam pour plaire aux petits voisins exportateurs de pétrole.

Car il sait naviguer le Omar que l’on a cru s’tasser, en vain ! Il se fait l’ami de tous nos Présidents français. Il finit par plaire à tous nos hommes politiques. Aux Parisiens Omar plaisait et aux Phocéens Omar seyait.

Il attire la sympathie pour l’argent qu’il détient. Cette manne financière tirée de l’exploitation du pétrole gabonais va servir à l’enrichir et à financer les campagnes politiques de Valéry Giscard d’Estaing, de Mitterrand, de Chirac, de Sarkozy, de Besancenot…heu, non pas de Besancenot ! Trop insignifiant ce Mickey là ! La petite proie jamais Omar ne l’avalait !! (Ô, Marne-la-Vallée !!)

Vite riche, Omar place ses capitaux en Suisse et par ses accointances avec les Grands de la France finit par acquérir quelque 33 appartements et hôtels sur notre sol chéri !!

Sans compter que dans son Palais de pierres nobles Omar brillait de mille feux ! Omar, tôt piqueur de sous quand beaucoup de ses compatriotes étaient au marteau piqueur de sols !!

Quand on poussait Omar à bout la colère était terrible : emprisonnement arbitraire ! On frappait le scélérat après l’avoir dépouillé de ses hardes :

- Je frappe l’homme à nu, dit Bongo !

Une vraie musique de terreur qui rendait le sexe aphone. Bongo tyrannisait.

Omar, libre vil, n’est pas un gars bon !!

Mais bientôt Omar s’épaissit et Omar, dit gras, fait de nombreuses cures ! On craint pour Omar asthme, ô marasme !!

En 1990, après des émeutes, Omar qui s’affadit organise des élections multipartites. Il achète la fidélité de ses opposants par des postes de ministre… les plus réfractaires mourant plus vite que les autres ! C'est quand même bizarre, non ? Non ? Ah !?

Il continue d’entretenir de bons rapports avec les politiciens français : Kouchner, Tapie. Le Nanard, d’ailleurs, chante ses louanges : Omar, chant de Tapie !!

Adepte du « mal acquis qui profite à tous et surtout à lui » il détourne des fonds et son pays fond !!

Mais on lui prête des qualités de négociateur ! A quel taux ?

On ne le sait : secret bancaire ! Toujours est-il qu’on le voit mener sur plusieurs fronts des démarches diplomatiques de hautes volées (les hautes volées étant les nations situées plus haut que le Gabon et qu’il vole impunément !).

Aussi Libreville devient bientôt le carrefour de nombreuses rencontres diplomatiques, ce qui renforce la stature du président auprès de ses cons..citoyens.

Mais épuisé par un tel marathon, Omar a ton en baisse et sa voix s’affaiblit.
L’agonie s’approche et il rend l’âme en Espagne ! Ollé !

A présent il n’y a plus de Gabonais au numéro que vous demandez : le numéro du patron de la « France-Afrique », le pourvoyeur de fonds !

A qui s’adresser désormais pour se financer une bonne petite campagne électorale ? Hum ?

mercredi 10 juin 2009

MERCI POUR LES CHOCS, OH LA !!!

Comme elle ne supportait plus les humeurs de ses collègues socialistes, le parfum indélicat de Ségolène, la tronche de cake de Benoît (Hamon), le crâne d'oeuf de Fabius, les tics verbaux de Delanoë, Martine Aubry s'est dit :

- Et si j'allais voir Sarkozy ! Je pourrais finir les chocolats qu'il lui avait offerts il y a quelques mois et qu'elle avait dédaignés !

Elle pensait évidemment à Ségolène Royale qui avait été conviée à l'Elysée juste après sa défaite aux Présidentielles. Durant l'entretien avec le petit Nicolas elle avait été chaleureusement invitée à déguster des pralines ! Elle avait refusé prétextant un début de régime weight watchers à défaut de pouvoir s'offrir un régime socialiste pour 5 ans !!

Martine téléphona au maître élyséen et, à sa grande surprise, reçut un accueil chaleureux !

Le rendez-vous fut fixé ce 10 juin. Un mercredi pour évoquer l'amer crédit dont a bénéficié le Parti Socialiste à l'issue du scrutin de ce Dimanche (élections européennes).

Il fut question de chocolat : Martine eut le droit de déguster des Léonidas qu'avait refusés Carla pour une question de régime... Décidemment !!

Puis on parla de choses plus futiles. Par exemple, Martine insista pour que Barroso, l'actuel Président de la Commission Européenne ne soit pas reconduit dans ses fonctions.

- Où voulez-vous qu'il soit reconduit, chère Martine, lança Nicolas frivole. Au zoo, comme Barre ?

- Barre ? Mais, il est mort ?

- Justement ! Mener un homme politique au zoo, excusez-moi, c'est une métaphore que m'a glissée Carla, cela veut dire le conduire à la mort médiatique ! Ou à la mort complète !

- Ah ? J'ignorais !

- Mais si on a mis Barre au zoo on n'y mettra pas Barroso. Je pense qu'on le mettra à une commission sur la chasse, notamment la chasse en marécages ! Il travaillera avec Barnier !

- Ah ? Il est chasseur !

- Non, mais il le deviendra en changeant son fusil d'épaule ! On l'affectera dans les bas roseaux !! Ah, ah, ah !!

- Hi, hi, hi, c'est hilarant !!

- Rien d'autres à me demander ?

- Si, je voudrais qu'on installe un plan de relance d'un point de vue européen.

- J'y réfléchis chère Martine. Actuellement je relance la demande française avec le RSA et la baisse de la TVA à 5,5 % sur la restauration. Puis je m'attaquerai à l'Europe !! J'ai plein d'idées !
Utiliser le surplus de lait pour l'exporter en Bulgarie pour une production de yaourts avariés à destination du bétail britannique ! Ainsi je crée un nouveau cas de vaches folles et je relance l'industrie pharmaceutique tout en supprimant une frange de population improductive composée de vieux européens gâteux, rabougris et séniles. Genre : des anciens Présidents de la République qui ressassent de vieux souvenirs de guerre, suivez mon regard !!

- Ah !!

- Je relance la filière bois en imposant le retour des vieux fours à pain et la réhabilitation des locomotives à vapeur !

- Ah ??

- Je crée des postes dans une police européenne qui aura la charge de surveiller les abords de grandes propriétés détenus par des amis fidèles !

- Ah ! Comme par exemple à l'image de ce que vous faites pour votre ami Clavier, en Corse ?

- Absolument ! Il n'est pas question que Christian voit, de nouveau, sa belle propriété souillée par des indépendantistes corses !

- Mais justement, on se plaint que ça coûte cher !

- Non ! Non, si on remplace les hommes par des molosses ! Là aussi je réfléchis ! Je vais bientôt remplacer les vigiles par des chiens hargneux. Je vais tenter l'expérience assez vite en Corse, et justement pour ce qui concerne l'affaire "Clavier".

- Ah ?

- Oui, je vais envoyer en Corse les deux chiens de David Douillet ! Pendant qu'ils se feront les crocs sur des mollets d'adeptes du FLNC ils n'enquiquineront plus les âmes de Meulan, cette superbe ville gérée par votre pote socialiste Guy Poirier !

- Ah ? C'est pas bête ! Et pour redonner du punch au parti socialiste exsangue vous avez-une idée Mr le Président ?

- Oh, là ! A l'impossible nul n'est tenu !!

mardi 9 juin 2009

DES VERTUS DE VERTS DIVERS

Cohn Bendit peut tirer quelques gloires des derniers suffrages que met en branle, régulièrement, notre cher pays démocratique.

Il est le grand gagnant des élections européennes et vient titiller, à quelques voix près, le parti socialiste de Martine Aubry.

Le rose n’est plus tendance !

Vive le vert de Dany, l’ex-rouge ! On est tous pour Dany ! Dany, vert, sert !!

Dany, c’est l’inverse de la pomme : plus il mûrit plus il devient vert !

Il n’en revient toujours pas d’être considéré comme le chef du second parti de France (après l’UMP, le parti du petit Nicolas), à quasi égalité avec la rose fanée !!
Abdallah II lui a même rendu hommage ! Si !
Ces éloges venant de si loin majorent Dany !

Mais il se dit que :

- sa victoire il la doit à la projection de « Home » le film Arthus Bertrand, qui, rassurons nos lecteurs, n’est pas le fils caché de Xavier Bertrand, diffusé quelques jours avant le passage aux urnes. Ce film très « Hulotesque » raconte les dangers qui guettent la planète. Rien de nouveau sous le soleil, c’est un film dans la lignée de celui de l’ancien vice-Président des USA, Al Gore, intitulé « une vérité… » Mais que cela tienne ! La diffusion de ce film écologique a remué les esprits et ému des verts qui s’ignoraient, comme Simone lorsqu’elle se prenait pour la veuve Couderc, alors qu'elle n'était pas la femme de Roger, celui qui commentait les matchs de rugby, sport dont le dernier avatar fut la victoire de Perpignan contre les sombres héros de Montferrand et..et je m’égare !

- sa victoire il la met, en partie, sur le coup de l’émotion publique ! Dans l’émission animée par Arlette Chabaud, il s’est presque fait traiter de pédophile par François Bayrou ! C’est injuste ! Il a juste été un éducateur pour jeunes enfants avec des méthodes disons…révolutionnaires ! Alors, quand un sujet républicain est stigmatisé de la sorte par un pédant qui ne vise que le poste élyséen, le public choisit son camp ! Sus au vilain diffamateur et vive le pauvre hère agoni d’injures ! Pour Dany tapez 1, pour François tapez rien !!

- Sa victoire, il en explique, en partie, la teneur par le taux d’abstention. En effet, 60 % des votants potentiels ne se sont pas déplacés pour déposer leur bulletin dans l’urne. Avec 30 % d’abstention, il se dit qu’il n’aurait pas atteint un tel score ! Que beaucoup de voix se seraient portées vers les mouvements de gauche ! Trop modeste l’ami Dany !

Bref, Dany le vert n’en revient pas, comme son improbable collègue, le père Bové, plus moustachu que jamais et qui n’est pas prêt de la couper (la moustache) à l’instar de Vincent Lindon (dans un film diffusé récemment sur France 3) et qui, lui, soutenait Bayrou !!

Elle ne s’en remet pas non plus la Madame « Anticorruption », alias Eva Joly ! La Norvégienne qui sait qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser d’œufs, a tenté l’aventure avec l’ancien rebelle soixante-huitard ! Bien lui en a pris ! Elle a misé sur le bon cheval ! La voilà catapultée au Parlement Européen !

Bref, ce montage savant d’esprits hétérogènes va disposer de 14 élus au Parlement Européen.
A lui d’imposer sa loi avec les autres écologistes de l’Union.
Il y aura du pain (bio ?) sur la planche pour infléchir la tendance libérale qui se dégage des urnes. Dans beaucoup de pays de l’Union européenne la droite se consolide :

- le spécialiste du lifting italien, Berlusconi, vient en tête dans son pays avec 35 % des voix, même s’il est loin du score annoncé de 45 % ! Il faut dire qu’on ne peut pas à la fois butiner les charmes d’une jeune napolitaine de 18 ans et assumer les hautes fonctions !!

- Angela Merkel, la chancelière allemande, n’a pas chancelé ! La chance liée au CDU, son parti, lui a permis de venir en tête, bien devant le rival traditionnel, le SPD !

- En Angleterre, Gordon Brown éclaboussé par moult scandales s’est pris une veste (his taylor is rich !!) face aux conservateurs ! La Gauche recule aussi chez les Rosbeef plein d’hormones de vaches folles et de conservateurs !

Mais le plus dur est de constater une petite percée de l’extrême droite, tant chez nos voisins anglais que chez nos très proches bataves !! Et oui chez les Hollandais, un certain Geert Wilders, un Le Pen local, a remporté 17 % des suffrages !

La bête immonde de Brecht n’est pas morte !
Elle reprend aussi du poil en Hongrie (3° place), et en Roumanie !!

Les Verts de l’Union devront être soudés pour lutter contre cette droite que la gauche
ne peut plus endiguer !!

dimanche 7 juin 2009

MERES, MERS ET MAIRES !!

Enfin, la fête des mères !
Jolies mamans que voilà
Des provisions plein les bras
Des soucis à tout venant
Quand le père n’est plus présent.
Bonne fête les mamans
Attentives à leurs enfants.
Entre tendresse et baisers
La vie leur fait supporter !

Enfin, la fête des maires
Joli(e)s élu(e)s que voilà
Des promesses plein la voix
Mais des actes mesurés
Des polices à diriger !
Bonnes fêtes les élus
Soucieux des parcs et des rues
Mais parfois prêts à mouiller
La chemise contre denier !!

Enfin la fête des mers
Jolies plans d’eau que voilà
Vagues folles ou calme plat
Le royaume des poissons
Des cétacés, du plancton.
Bonne fête, océans
Où naviguent voiliers blancs
Mais aussi les pétroliers
Qui peuvent les polluer !!

samedi 6 juin 2009

JE TROUVE PAS CHA BEAU !!!


(D'après Messonnier, La Rixe, 1855 - London, Royal Collection)


Arlette Chabaud aurait dû porter le casque des GI’s en cette soirée proche de la date commémorative du 6 juin 1944. Les missiles ont volé bas dans son émission qui regroupait les ténors des élections européennes.

Le soldat Besancenot était présent, dans un garde-à-vous marxiste du plus bel effet. Il nous a ressorti la peur du grand capital et le pitoyable partage des richesses : les licenciements pour les uns et les parachutes dorés pour les autres.

Près de lui, Martine Aubry, momentanément débarrassée des frasques ségoléniennes, était remontée comme une pile et n’arrêtait pas de traiter son voisin, le gros nounours Umpiste, Sieur Xavier Bertrand, de menteur.

Qu’elle se méfie la Martine ! Il n’est pas de bon ton de traiter de menteur les membres du gouvernement (ou les ex membres de gouvernement !)

Nadine Morano, la blondasse des affaires familiales, n’a que modérément apprécié un commentaire laissé à la suite d’une vidéo sur internet. Le commentaire écrit par une certaine Dominique Broueih, avait comme teneur : « Hou la menteuse ». Ces trois mots, postés sur Dailymotion ont donné droit à son auteur(e) la chance d’être convoquée au poste de Police.

Nadine Morano, ayant appris à quel point l’affaire faisait des remous, s’est émue. Hé oui !

Elle a précisé qu’elle avait porté plainte contre X et non contre Mme Broueih !

Faut vraiment pas être malin pour confondre X et Broueih !!

Mais bon ! Passons !

Tout cela pour vous dire qu’on ne peut pas traitement éhontément de menteur un membre du gouvernement !

Donc, attention Martine. Xavier Bertrand pourrait porter plainte !

Mais revenons à cette superbe émission chabaudesque !!

On y trouvait aussi le père Mélenchon, non flanqué de sa complice Buffet. Toujours aussi courtois avec les femmes, il lança un « allez au diable » à la pauvre Arlette qui ne lui laissait pas assez la parole.

Mais le plus beau reste à venir !

Autour d’une autre table trônaient le centriste modem Bayrou, l’écolo post soixante-huitard Cohn Bendit et les affreux jojo de l’extrême droite : la fille de son père, Marine le Pen en personne et le Chouan chuintant, Sieur du Puits du fou, De Villiers.

Je vous fais grâce des sornettes éructées de la bouche (aux lèvres si délicates pourtant) de Marine. Je passerai outre les vociférations teintées de noblesse charentaise de De Villiers pour en arriver au summum de l’émission : le duel Bayrou-Cohn Bendit.

Le duel s’est passé en cinq actes :

1- Bayrou veut démontrer par A + B, lui qui n’est pas très matheux vu qu’il est ancien prof de lettres, que Sarkozy a des accointances avec Cohn Bendit.

2- Cohn Bendit prend pour argent comptant le fait que le Palois l’accuse d’être proche de Sarkozy. Il sort l’artillerie de campagne et bazarde un petit missile tout mignon en forme de pavé dans la mare : Mr Bayrou vous ne serez jamais Président car vous êtes ignoble et minable !

3- Bayrou réplique avec la grosse Bertha : Cohn Bendit est mal placé pour parler d’ignominie et c’est le mot « ignoble » qui le fait réagir !!

4- Cohn Bendit demande par trois fois à Bayrou d’expliciter sa pensée

5- Bayrou après s’être récusé par deux fois tout en se mordant les lèvres finit pas dégoupiller une bonne vieille grenade des familles : il évoque le livre de Daniel le rouge ! Ce fameux livre sulfureux « le Grand Bazar » où l’ancien héros de Mai 1968 évoque son évoque son activité d'éducateur dans un jardin d'enfants "alternatif" à Francfort(*)

Du grand théâtre.

Il n’y a plus qu’à baisser le rideau ; ce que fit Arlette avec l’élégance qu’on lui connaît.

Demain je vote. Oui, foi de Fabiano, je vote sinon je faute !

Mais quel bulletin ??

J’ai toute la nuit pour y réfléchir ! Mais c’est bien la première fois que je dois donne ma voix à quelqu’un qui est soit menteur, soit grossier, soit manipulateur, soit comédien foireux, soit archaïque, soit…

Bon, la liste des péjoratifs est longue ! Heureusement qu’il y a Obama pour nous faire rêver, un peu, d’une planète qui ne se limite pas à 27 pays européens !!


(*) extrait du livre :

"Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : 'Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ?' Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même". "J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi ".

jeudi 4 juin 2009

SI J'EUS UN DEBARQUEMENT DE VIP ? UN PEU MON N'VEU !!



Sur la plage pavoisée
Coquillage et crustacés
Qui l'eût cru sont perturbés avant l'été
Par des gens médiatisés.
Certes viennent les vacances
On est quand même hors saison
Et c'est grave de voir autant d’agitations
Quoi ? Une commémoration ?

Y’a un grand noir, une jolie dégaine
Tout à côté d’un petit Gnafron
Ils font des discours, j’entends à peine
Bien que tourteau j’ai les oreillons !

Le bigorneau mon allié
Qui comprend très bien l’anglais
M’a traduit l’allocution du grand bronzé
Et ça m’a fait bien pleurer !
Mais le petit, son copain
On l’entendait pas très bien
Il bougeait la tête et semblait énervé
Malgré la mer, à côté !!

Quand il parla ce fut monotone
On craignait qu’il fasse tomber la pluie.
Près de lui une jolie personne
Rappelait vaguement Carla Bruni !!

Et puis on a écouté
Des musiques à faire dresser
Tous les poils de mes pattes de crustacé
Sur la plage pavoisée
Ce 6 juin de l’année...
Ce 6 juin de l’année !

mercredi 3 juin 2009

CETTE MORT QUI NOUS VOLE

(En communion avec toutes les victimes de l'horrible catastrophe aérienne qui a frappé l'Airbus A330, ce lundi, au large des côtes brésiliennes).

Une brise
Dynamise
Un courant
Nonchalant.
Puis le vent
Se surprend
A forcir
Quand vient luire
Un éclair
De travers
Dans la rage
D’un nuage
Le fiévreux
Ciel en feu
Vient zébrer
L’alizé
D’explosions
Expression
Foudroyante
Déroutante
Pour l’avion
Gros bourdon
Qui se traîne
A la peine
Sous l’écran
Grossissant
De Nimbus
Cumulus
Turbulence
Feu intense
Qui foudroie
L’avion roi
Cœur touché
Décimé
Appareils
En sommeil
Panne en vrille
Banderille
Du temps noir
Désespoir
Des pilotes
Peur qui trotte
Dans les têtes
Tout s’arrête
Chute intense
Vers l’immense
Océan
Terrifiant
Fracas sourd
Fin des jours
Mille débris
Fin de vies…

Deuil en cours
Cœurs trop lourds
Sanctuaire
De la mer
Abyssal
Sépulcral
Cimetière
Sans prière
Sous l’écume
Dans la brume
Et les flots
Inégaux
Refermant
Le néant…

mardi 2 juin 2009

BOULONNAIS, BALLE AU NEZ, BALLE AUX PIEDS...

Benvegnu chez les CHtis !

Benvegnu, le gardien de but amiénois, ne l'était pas en terre boulonnaise.
Pour son dernier match de la saison, l'USBCO (le club de Boulogne-sur-Mer) devait terrasser le club d'Amiens pour gagner le ticket de la ligue 1 !!

Le club picard avait tout à craindre de ce déplacement au bord de la Manche : en cas de défaite il ne pourrait éviter la rélégation.

Le paradis pour les uns, l'enfer pour les autres ! C'est la dure loi du football !!
Les Boulonnais, galvanisés par le challenge, n'auront fait qu'une bouchée du petit poucet amiénois : 4-0 ! .

Et Thil, l'espiègle, le buteur patenté du premier port de pêche français, aura même rajouté un satisfecit à cette gloire collective : il marqua son 18ème but de la saison, devenant ainsi le meilleur buteur de la ligue 2.

Ce fut la fête à Boulogne-sur-Mer comme cela fut le cas à Bordeaux, vainqueur de la ligue 1 et tombeur de la série lyonnaise !

Si le budget des Picards va, bien sûr, gelé il n'en sera pas de même pour celui des Chtis ! Le club boulonnais va devoir trouver des fonds et adapter son stade (on parle d'une tribune supplémentaire qui porterait la capacité de l'enceinte de 8700 à quasiment 15000 places)pour figurer dignement en ligue 1 et côtoyer des pointures comme Bordeaux, Lyon, Marseille, Lille...

Avec un entraîneur qui se nomme Montanier le club ne pouvait que grimper !
Effectivement, en cinq ans il sera passé de la CFA à la ligue 1 : une bien belle démonstration de talent et de tenacité !

Avec Boulogne et Lens qui montent, notre région disposera de quatre clubs en ligue 1 (avec Lille et Valenciennes) : soit 20 % des compétiteurs !!

Ah, on peut se la péter dans le Nord !

C'est l'effet Dany Boon ?

Bon, tout reste à faire pour le port de pêche : recruter l'enfant prodige, un certain Ribéry, en lançant une souscription régionale.

Dans un second temps, rappeler Jean-Pierre Papin (un vieille gloire locale) pour assister Montanier.

Dans un troisième temps réserver les nouveaux BGV C 810 et C230, ces bateaux à grande vitesse qui font leur apparition sur les autoroutes maritimes entre la Côte d'Opale et l'Angleterre. Objectif ? Faire venir les supporters anglais en quatrième vitesse et multiplier la rotation des stocks de bière de la troisième mi-temps !

De belles perspectives de croissance, en vérité, à l'heure où l'économie de la pêche se montre plutôt moribonde !

lundi 1 juin 2009

LE VENT DU NORD

Souvent le vent du Nord
M’a raconté la vie
Des péniches au long corps
Qui remontaient le lit
De ces canaux sans fin
Courant sous le ciel gris
Pour toucher les embruns
De la mer attendrie.

Souvent le vent du Nord
M’a conté les histoires
De ces marins du port
Qui noyaient les déboires
Dans une bière brune
A la mousse d’argent
Peignant le fil du temps
De réconfort.

Le long de mes promenades
Que ne m’as tu pas raconté
Oh toi, le vent des esplanades
Et des pavés !.

Souvent le vent du Nord
M’a raconté l’effroi
Qui secouait à mort
Les immenses beffrois
Dès que l’orage fou
Efflanqué des éclairs
Affichait son courroux
Dans un ciel noir de nerfs

Souvent le vent du Nord
M’a chanté le pays
Par de curieux accords
Au goût de symphonie
Des briques des courées
Au couloir des corons
Tout devenait chanson
Malgré l’effort.

Le long des vagabondages
Que ne m’as tu pas raconté
Ah toi le vent de mes naufrages
De mes ondées.

Souvent le vent du Nord
M’a raconté l’espoir
Des gens dont le décor
Ne suivait plus l’histoire
Le squelette émouvant
De tant de vieilles usines
Raisonne encore longtemps
Le fracas des machines


Alors le vent du Nord
D’une brise magique
Insuffle dans nos corps
Des élans magnifiques
Et d’un vibrant concert
Remonte l’énergie
Des gens de ce pays
Loin du confort.

Quand tous nos bras sont en rade
Que ne sais tu pas raconter
Oh toi le vent de nos bravades
Pour nous lever !

QU'EST KATE DEVENUE ?


Mais que deviens-tu Kat’ Jackson
Est-ce qu’un cinéaste te sonne
Pour figurer dans des séries
Maintenant que tu as flétri ?
Vois-tu encore les drôles de dames
Jacklyn Smith, Cheryl Ladd ? Le drame
D’être déjà sur le retour
Une vie c’est vraiment trop court !

Je me souviens, chienne fofolle, tu sortais les crocs, Kate
Travaillant fort bien du chapeau tu brisais les casses, Kate
Tu taillais un vilain costard au gueux pas sage, ah, Kate !
Sous ta loi le vil était fait, fait comme un gros rat, Kate !

Judokate tu mis au tapis nombres mâles à maux, Kate
Tu envoyas sous les verrous les chercheurs de bris, Kate
Tes coups fusaient comme des missiles, victorieux héros, Kate !
Sans sueur et sans coup férir, cheveux plein d’éclat, Kate !

Mais que deviens-tu ma Kate Bush
Ouvres-tu, pleines dents, ta bouche
Pour nous délivrer la voix pure
Qui troublaient les punks à poil dur ?
Revois-tu Peter Gabriel
Prince ou bien Clapton, tes fidèles ?
Penses-tu reprendre Babooshka
En version rappée ou en ska ?

Je me souviens, sorcière du son, tu créais thèmes, ah, Kate
Pour les graver sur du vinyle et quoi qu’on en dise, Kate
Je me les récoute souvent quasi nu sur lit, Kate
C’est bien mieux que les Chaussettes Noires, ce qu’ils étaient sots, Kate !

C’est mieux que d’écouter en vain des chanteuses-pies, Kate
Qui jacassent et, à pas nier, n’possèdent pas les bases, Kate !
Toi tu maîtrisais le tempo, je m’en fais l’écho, Kate !
J’embarque les gens sur tes mélos, au fond de mon bar, Kate !