CHERCHEZ DANS CE BLOG

dimanche 4 décembre 2016

PÉTAIN COUD EN VOYANT DÉAT COUDRE




at ne pense qu’à lui
at élit at fait Dalida !

at hait : c’est si haine !
Fait Dassin, écœuré par ce venin

Ouïr at à chaud
Fait Daho, fallait se sentir facho !

Je dis « at hersait »
Fait Darc, « il hersait le champ des damnés »

Dans le nazisme errait at
Fait Réda, et sur lui j’aime jaser !

Marcel Déat n’a pas laissé
Des souvenirs impérissables
Dauphin de Blum il s’est tassé
Dans le racisme méprisable...



Marcel Déat, né en 1894 de parents modestes aurait pu suivre son chef, Léon Blum, et resté à la SFIO. Agrégé de philosophie on attendait mieux de lui qu’un virement vers l’anticommunisme pour finalement se jeter corps et âme dans le national-socialisme pro munichois. Il finira collaborateur, vichyssois, ministre de la guerre et de la solidarité national de Pierre Laval.

Il s’enfuira en Allemagne en 1944 puis gagnera l’Italie où il mourra en exil, en 1955, en restant sous la condamnation à mort par contumace.


Aucun commentaire: