CHERCHEZ DANS CE BLOG

dimanche 11 septembre 2016

LES PRÉNOMS PAS FRANÇAIS HISSENT LA MISERE

«Donner un prénom qui n’est pas français à ses enfants, c’est ne pas se détacher de l’islam, c’est vouloir continuer la tradition islamique en France et c’est vouloir transformer la France en un pays de plus en plus musulman», clame le polémiste Eric Zemmour au cours de l’émission de gaz à méfaits de « sers…nous encore une rasade d’islamophobie),  « C à Vous », de ce mardi 6 septembre. L’occasion pour ce visage maigrelet à la bouche de vipère d’éructer de fausses vérités en parlant de son nouveau livre  Un quinquennat pour rien.

Il y évoque l’islam en long en large et en travers, qu’il amalgame, comme le dit l’animatrice Anne-Sophie Lapix, «à l’islamisme et au djihadisme ».


On se demande ce qui peut motiver les journalistes à inviter un tel individu qui, par ailleurs, tient une chronique sur RTL, sans que nul ne s’en émeuve. Sûrement au nom de la liberté de penser, dirait un chanteur qui eut, jadis, quelques démêlés avec le fisc.


video


Si ton prénom n’est pas français
Et quel que soit son pedigree
Tu peux t’en prendre à tes parents
Au goût penchant pour le Coran !

C’est ce qu’allègue Monsieur Zemmour
Sans le moindre monceau d’humour
Ton vilain prénom se réclame
Prosélytisme de l’islam

Tu es Boris, quel aplomb russe
Pourtant tu vois les consensus
Entre Poutine et la Turquie
Comme un début de paradis

Tu es Sarah, fille de Simon
Qui subit l’étoile et l’affront
Mais ton petit cœur tambourine
L’empathie pour la Palestine.

Tu es Kevin, d’un père anglais
Que le Brexit a déprimé
Mais tu applaudis chaudement
Que Londres ait maire musulman

Tu es Barack, de l’Oncle Sam
Ton ouïe capte le ramdam
Contre ce respect des mosquées
Qui forge ton identité

Tu es Aran, d’humeur tamoule
Et tes plats loin des frites-moules
Ont des parfums doux de safran.
Et c’est curcuma aux mets tant !

(et c’est cure qu’eut mahométan)

Finalement, sans équivoque
Le prénom étranger évoque
Des relents d’islam excessif
Pour Eric-Bravade, olfactif

(Pour Eric, brave Adolf actif)

Aucun commentaire: